Home / CULTURE / Algérie / Femme mortellement piquée par un scorpion, les déclarations surprenantes du (larbin de l’oligarchie) ministre de la santé

Algérie / Femme mortellement piquée par un scorpion, les déclarations surprenantes du (larbin de l’oligarchie) ministre de la santé

En conférence de presse, Hasbellaoui a déclaré, au sujet de la femme qui a été mortellement piquée par un scorpion. « En fait, l’animal ne fait pas de mal à l’Homme, l’animal fait du mal à l’Homme quand il est menacé », a affirmé le ministre, ce qui a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Interrogé après le décès d’une femme dans la ville d’Ouargla sur les moyens humains et matériels disponibles dans les hôpitaux pour la prise en charge des personnes victimes de piqûres scorpioniques, le ministre algérien de la santé a donné, lors d’une conférence de presse, des explications qui ont surpris les médias et internautes du pays.

A lire aussi:⇒ Les larbins de l’oligarchie

«En fait, l’animal ne fait pas de mal à l’Homme, l’animal fait du mal à l’Homme quand il est menacé»:
C’est ce qu’a affirmé Mokhtar Hasbellaoui, ministre algérien de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, lors d’une conférence de presse donnée à Alger le 4 septembre, en réponse à une question concernant le décès à Ouargla d’une enseignante universitaire piquée par un scorpion.

«Le monde animal est un monde qui est gentil», a souligné le ministre en répondant à une question sur le «manque de sérum anti-scorpionique et de médecins spécialistes dans les hôpitaux du sud du pays», « deux raisons qui sont, selon les habitants de la wilaya, les causes du décès d’Aïcha Aouissat», rapporte le site d’information TSA.

Bien que le ministre ait affirmé que la défunte avait été prise en charge «dans les temps» et que l’hôpital d’Ouargla est un CHU «doté des moyens humains et techniques nécessaires», ses propos ont suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

A Lire aussi  L'Afrique du sud n'est absolument pas disposée à faire office de « Plan B »

Toujours selon le site d’information, en tenant ces propos le ministre algérien de la santé fait mine d’«oublier que son rôle en tant que ministre (…) est de mettre en place un système (…) qui puisse soigner, dans les plus brefs délais, tout individu piqué par un scorpion, où qu’il se trouve et quelle que soit sa situation sociale».

Quelques jours après:

Le même ministre de la Santé Mokhtar Hasbellaoui a présenté ses excuses après ses déclarations surprenantes suite au décès d’une femme à Ouargla, qui a succombé à une piqûre de scorpion. “Mes déclarations n’ont pas été comprises (…) Je me suis excusé. Je n’ai jamais dit que la défunte était responsable de ce qu’il s’est passé. (…) “, a déclaré le ministre de la Santé à Dzair news.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Migration / Algérie, des relais solidaires pour les migrants sur la route du retour

Si les migrants d’origine subsaharienne, qui arrivaient en Algérie en attendant de pouvoir passer en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>