JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Etats-Unis/ élection présidentielle: « le scénario de manipulation et d’ingérences étrangères de 2016 se répète… »

Etats-Unis/ élection présidentielle: « le scénario de manipulation et d’ingérences étrangères de 2016 se répète… »

Etats-Unis/ élection présidentielle: Facebook et Twitter « le scénario de manipulation et d’ingérences étrangères de 2016 se répète… »
Facebook et Twitter ont de nouveau démantelé une opération russe de manipulation à l’approche de l’élection américaine. Cette fois-ci, l’opération, d’abord repérée par le FBI, a été identifiée à un stade précoce.

A quelques mois de la tenue de l’élection présidentielle aux Etats-Unis, les médias sociaux ont annoncé la suppression de plusieurs comptes et pages dont l’objectif était de manipuler l’opinion publique. L’un des responsables de la sécurité du réseau social a fait savoir que ces opérations de manipulation sont plus discrètes et donc plus difficiles à déceler que celles rencontrées lors de la précédente élection, mais qu’elles étaient aussi moins efficaces.

D’après Facebook, les comptes et pages mis en cause étaient surtout suivis dans des pays arabes et ne comptaient que 14.000 abonnés, dont seulement 200 Américains sur la page en anglais.

A en croire une annonce qui a été faite par le réseau social de Mark Zuckerberg ce mardi, un « petit réseau » de 13 comptes et pages liés à des individus associés dans le passé à une organisation russe proche du Kremlin, la « Internet Research Agency » (IRA) ont été retirés. Cette agence est accusée d’avoir animé une campagne anti-Clinton et pro-Trump aux Etats-Unis en 2016. Le réseau social de l’oiseau bleu (Twitter) a de son côté suspendu 5 comptes pour une « manipulation pouvant être attribuée de façon fiable à des acteurs liés à l’Etat russe », a fait savoir la plateforme dans une série de tweets mardi. A en croire les détails donnés par Twitter, la campagne de désinformations se résumait à en site nommé « PeaceData ».

La plateforme “PeaceData”

L’essentiel de la campagne consistait surtout, à ce stade, en un site se faisant passer pour un média indépendant, baptisé « PeaceData » (« données de paix« ). « Peace Data » avait notamment recruté des journalistes indépendants chargés d’écrire des articles portant sur la politique américaine et britannique..

Lors du précédent scrutin président aux Etats-Unis, ladite agence s’était illustrée par ces opérations. L’opération qu’elle avait menée en 2016 était contre la candidate démocrate et était favorable à l’actuel locataire de la Maison-Blanche. , a quant à lui indiqué qu’il a supprimé 5 comptes pour une « manipulation que nous pouvons attribuer de façon fiable à des acteurs liés à l’Etat russe ».  Celui-ci publiait et diffusait des articles ciblant les sensibilités de gauche sur la corruption, le réchauffement climatique, les droits humains et sur des « sujets cachés au grand public« , d’après la page d’accueil.

Ces conclusions rejoignent l’évaluation des représentants du contre-espionnage américains publiée le mois dernier, selon laquelle Moscou utiliserait la désinformation par internet pour saper la campagne de Joe Biden.

Un représentant de la campagne de Trump a déclaré que le président serait réélu « à la loyale et sans avoir besoin d’ingérences étrangères ». La campagne de Joe Biden n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire.

About gherrrabi

Check Also

Algérie: Belkacem Zeghmati prépare une loi sur la déchéance de la nationalité à l’encontre de la diaspora algérienne

La mafia militaro-politico-financière algérienne, ne pas savoir à quel saint se vouer… Cette « initiative » survient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *