JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Espagne: le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont arrêté en Italie

Espagne: le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont arrêté en Italie

Espagne: le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont arrêté en Italie…

L’ex-président catalan Carles Puigdemont, leader du mouvement indépendantiste de la région autonome espagnole, a été arrêté ce jeudi en Sardaigne.
L’eurodéputé indépendantiste et ex-président catalan Carles Puigdemont, en exil en Belgique depuis 2017 après la tentative de sécession de la Catalogne, a été arrêté jeudi en Italie, faisant planer le risque d’une nouvelle crise entre Madrid et Barcelone.

L’eurodéputé indépendantiste et ex-président catalan Carles Puigdemont, en exil en Belgique depuis 2017 après la tentative de sécession de la Catalogne la même année, a été arrêté jeudi 23 septembre en Italie, a annoncé son avocat. «Le président Puigdemont a été arrêté à son arrivée en Sardaigne, où il se rendait en tant qu’eurodéputé», a affirmé son avocat, Gonzalo Boye, sur Twitter, expliquant que son arrestation avait eu lieu sur la base d’un mandat d’arrêt européen datant du 14 octobre 2019.


Carles Puigdemont a été transféré à la prison de Bancali à Sassari

Arrestation à l’aéroport

Le leader catalan, âgé de 58 ans, a été arrêté à Alghero, a confirmé sur Twitter son chef de cabinet, Josep Lluis Alay.

« À son arrivée à l’aéroport d’Alghero, il a été arrêté par la police aux frontières italienne. vendredi, le président sera présenté aux juges de la Cour d’appel de Sassari, qui est compétente pour décider de sa libération ou de son extradition » vers l’Espagne, a indiqué Josep Lluis Alay.
Le nouveau président régional de la Catalogne, Pere Aragones, un séparatiste, mais de tendance plus modérée que Carles Puigdemont, a immédiatement réagi sur Twitter, « (condamnant) fermement la persécution et cette répression judiciaire ».

Immunité levée

Le Parlement européen avait levé l’immunité parlementaire de Carles Puigdemont et de deux autres eurodéputés indépendantistes le 9 mars à une large majorité, mesure qui avait été confirmée le 30 juillet par le Tribunal de l’UE.

Mais la décision du Parlement européen a fait l’objet d’un recours dont le jugement définitif sur le fond de la part de la justice de l’UE doit être prononcé « à une date ultérieure ».

Selon l’interprétation de l’avocat de Carles Puigdemont, Gonzalo Boye, la décision du Parlement est donc « suspendue ».

Exilé en Belgique depuis la tentative de sécession manquée de 2017 afin d’échapper aux poursuites de la justice espagnole, Carles Puigdemont n’avait pas bénéficié de la grâce accordée fin juin à neuf indépendantistes incarcérés en Espagne, le gouvernement du socialiste Pedro Sánchez souhaitant toujours qu’il soit jugé en Espagne.

Carles Puigdemont est poursuivi pour « sédition » et « détournements de fonds publics ».

  • *A lire aussi: Une justice du « deux poids, deux mesures »

GhaliGate: Camilo Villarino, directeur de cabinet de Laya avoue avoir entériné l’entrée de Ghali en Espagne

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *