Home / COOPÉRATION / Environnement / Démission de Nicolas Hulot, le testament et les 4 Vérités

Environnement / Démission de Nicolas Hulot, le testament et les 4 Vérités

Nicolas Hulot
Nicolas Hulot
Nicolas Hulot, avant de démissionner, a livré une longue interview France Inter. Sous forme de testament prospectif.

La démission de Nicolas Hulot a surpris par sa soudaineté. Quinze mois durant, l’ancien ministre a buté sur les résistances institutionnelles et des arbitrages politiques trop souvent perdus. L’orientation politique du chef de l’Etat ne laissait que peu de place à une véritable transition écologique et solidaire. Malgré l’ambition affichée du ministre de l’Ecologie, la volonté d’Emmanuel Macron de ménager la chèvre écologique et le chou productiviste n’a pas contribué à créer la condition d’une politique écologique lisible et cohérente.


Un électrochoc. Mardi 28 août, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé sa démission. “Je ne veux plus me mentir, je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux-là et donc je prends la décision de quitter le gouvernement”, a-t-il expliqué.

Nicolas Hulot, né le 30 avril 1955 à Lille, est un journaliste, animateur et producteur de télévision, écrivain, homme d’affaires et homme politique français. D’abord connu du public pour son émission télévisée Ushuaïa, il s’engage dans la protection de l’environnement et la sensibilisation du grand public sur les questions écologiques. En 1990, il crée la Fondation Ushuaïa, qui devient ensuite la Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l’homme. Critiqué par une partie du mouvement écologiste français comme étant trop consensuel, il est le coauteur du film sorti en 2009, Le Syndrome du Titanic, visant à interpeller sur l’« urgence écologique ». Désireux que les questions écologiques urgentes pèsent dans la campagne de l’élection présidentielle de 2007, il renonce à se présenter après avoir obtenu la signature du Pacte écologique par la plupart des principaux candidats. Candidat à la primaire présidentielle écologiste de 2011 en vue de l’élection présidentielle française de 2012, il est battu par Eva Joly. Après avoir refusé le ministère de l’Écologie successivement proposé par les présidents Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, il accepte d’être nommé le 17 mai 2017 ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, au sein des gouvernements Philippe I et II, sous la présidence d’Emmanuel Macron. Il annonce sa démission du gouvernement le 28 août 2018.

Clean Power Plan: Donald Trump enterre le plan d’Obama.

Son “make America great again” avait fait le tour de la planète, “Trump digs coal” (“Trump creuse le charbon”) était lui resté plus confidentiel. L’autre slogan de la campagne présidentielle de Donald Trump va pourtant se concrétiser. En visite en Virginie-Occidentale, le président des États-Unis doit présenter ce mardi une série de mesures en faveur de l’industrie très polluante du charbon…⇒La suite

Vous ne croirez pas ce que Monsanto vient d’envoyer à Avaaz

Notre grand rendez-vous au tribunal est imminent! Aidez-nous à le préparer: 

Chers membres d’Avaaz, Nous avons reçu une injonction juridique de 168 pages de Monsanto.

Nous n’avons que quelques jours avant de nous retrouver au tribunal et ils nous “ordonnent” de remettre tous nos emails, documents et archives concernant leur plus grand poison, y compris les noms et adresses email de centaines d’employés, de militants, d’agriculteurs et d’autres alliés!!

C’est grave. Monsanto est une méga-multinationale de 50 milliards de dollars, célèbre pour ses tactiques d’intimidation juridique. Ses ressources sont infinies. Si elle met la main sur toutes nos informations confidentielles, nul ne peut prédire ce qu’elle en fera.

Nous allons nous battre. Monsanto a peut-être des ressources illimitées pour intimider ses adversaires, mais nous avons derrière nous le pouvoir illimité des citoyens et nos membres n’ont pas peur.

Notre audience au tribunal a lieu dans quelques jours .

Nous avons dû engager en urgence une équipe d’excellents avocats pour nous mesurer à ceux de Monsanto. Ne serait-ce que contester cette injonction (disponible ici) coûte très cher et ce n’est peut-être que la première étape.Nous ne connaissons pas le plan de Monsanto, mais nous savons pourquoi ils s’en prennent à nous — Avaaz a remporté victoire après victoire contre Monsanto lors de grandes batailles auprès des régulateurs, au point de bloquer le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, l’herbicide phare de l’empire chimique de Monsanto. Nous sommes en train de gagner. Alors, ils passent à la vitesse supérieure.

L’injonction précise que Monsanto a besoin d’accéder à toutes nos informations confidentielles pour se défendre contre des recours collectifs, qui affirment que leur glyphosate provoque des cancers. Cela vous semble absurde? Vous n’êtes pas les seuls. Mais ils ont l’autorité d’un juge américain de leur côté et nous devons nous entourer sans tarder des meilleurs avocats. Faites un don pour défendre Avaaz et envoyons un message de défi à Monsanto: Les multinationales aussi grandes et agressives que Monsanto sont peu nombreuses. Nous pouvons vraiment les vaincre, ce qui prouve que le pouvoir citoyen de notre mouvement est désormais bien réel. Si nous restons soudés, avec espoir et détermination, nous POUVONS vraiment changer le monde!

Avec espoir et détermination,

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Guerre commerciale: Les USA font le bilan des pertes causées par cette guerre!!!

A quels problèmes économiques Donald Trump devra-t-il prochainement faire face? La guerre continue, le déficit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>