JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Entretien téléphonique avec M. Ricard Checa, président de l’Observatoire des Droits de l’Homme de Catalogne

Entretien téléphonique avec M. Ricard Checa, président de l’Observatoire des Droits de l’Homme de Catalogne

Entretien téléphonique avec M. Ricard Checa, président de l’Observatoire des Droits de l’Homme de Catalogne.

Le site Afrique L’Adulte s’est entretenu longuement par téléphone avec M. Ricard Checa, président de l’Observatoire des Droits de l’Homme de Catalogne. M.Ricard Checa, nous fait savoir au cour de cet entretien qu’il était invité a participer a un Raid organisé par le Conseil régional du tourisme (CRT) de Dakhla. Au cours de ce séjour M. Ricard Checa devait visiter la ville de Laayoune, Dakhla et le poste frontière d’El Guergarat.

Voici la retranscription de l’appel téléphonique:

Bonjour, merci pour votre appel. J’espère être à la hauteur pour répondre à ta question. Tu me demandes quel était mon point de vue sur le Maroc avant et qu’en est il actuellement.

“Le Maroc est pour moi le grand inconnu ou plutôt c’était le grand inconnu. Les préjugés et les jugements de valeur issus de l’ignorance affectent grandement l’image d’un pays que nous connaissons à peine et, soyons francs, que nous connaissons à travers les médias.

L’image que j’avais du Maroc n’était pas positive. Elle était entachée de clichés sociaux et politiques. Une certaine immigration ne contribue pas non plus à la bonne image du pays d’origine. La presse, surtout espagnole, ne nous aide pas beaucoup quand il s’agit d’en apprendre un peu plus sur l’idiosyncrasie, la culture et les traditions du pays voisin. Je pense que le Maroc est le grand  inconnu et il n’y a pas non plus un grand  intérêt de la part des espagnols à connaître ce voisin stratégique.

L’actuelle Consul Général du Maroc à Tarragone, Mme Saloua Bichri, a fait quelque chose dont je lui serais éternellement reconnaissant, aussi bien au niveau personnel que professionnel: elle a éveillé ma curiosité pour le voisin inconnu. Ses leçons, ses conseils, ont servi à ouvrir mon esprit et mes yeux, à ne pas évaluer – ni en bien ni en mal – sans savoir. Pour cette raison, chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaie de connaître un peu plus le Maroc et d’échapper aux clichés qui ne font que freiner notre curiosité.
Je pense qu’il faut connaitre sans comparer et reconnaître les efforts  déployés par le Maroc et par les autorités marocaines. Aujourd’hui, j’essaie de parler en connaissance de cause et de valoriser de manière constructive. Le pire ennemi de l’être humain est l’ignorance et je regrette d’avoir tourné le dos à un pays qui préserve encore des valeurs que l’Espagne est en train de perdre.
Mon voyage au Maroc servira à m’éclairer et à expliquer mon expérience et mon vécu sur les lieux. Je vous remercie pour cette opportunité qui m’est offerte. Nous sommes toujours à temps pour rattraper le temps perdu. Merci beaucoup de me donner cette opportunité. A très bientôt Insha’Allah”

Ce voyage a été reporté a cause des nouvelles restrictions imposées par le gouvernement marocain.

Lire aussi:

Algérie: L’armée algérienne brûle vifs deux jeunes Sahraouis…L’Observatoire des Droits de l’Homme de Catalogne condamne

About gherrrabi

Check Also

Dossier: Une peau de chagrin qui a grandi avec la France

Une peau de chagrin qui a grandi avec la France: “L’histoire opère lentement.” Ulrich Wickert. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *