Home / COOPÉRATION / En Afrique l’OCP s’engage pour une agriculture durable, « le leadership s’arrache. Il ne se donne part ».

En Afrique l’OCP s’engage pour une agriculture durable, « le leadership s’arrache. Il ne se donne part ».

En Afrique l’OCP s’engage pour une agriculture durable
un vrai leader: “c’est celui qui aide les autres à s’améliorer, il les pousse vers le sommet avec lui. Ce n’est pas quelqu’un qui se sert des autres pour rester tout seul au sommet ».

22 mars 2018, Rome – Un nouveau rapport publié aujourd’hui sonne l’alarme concernant les niveaux élevés de la faim dans le monde. Quelque 124 millions de personnes dans 51 pays ont souffert d’insécurité alimentaire aiguë en 2017, soit 11 millions de plus que l’année précédente. Selon la dernière édition du Rapport mondial sur les crises alimentaires, l’insécurité alimentaire aiguë est une forme de faim si grave qu’elle représente une menace immédiate pour la vie ou les moyens de subsistance.

La faim chronique: c’est quand une personne n’est pas capable de consommer suffisamment de nourriture pour maintenir un mode de vie normal et actif sur une période prolongée. Chaque année, l’ONU rend compte du nombre de personnes souffrant de faim chronique dans le monde. Le dernier rapport ((last report) de ce genre (octobre 2017) a révélé que 815 millions de personnes souffrent de faim chronique au niveau mondial.

L’Office chérifien des phosphates (OCP), leader mondial du marché des engrais, accompagnera activement la «révolution verte», en panne depuis 2006. 

L’OCP s’engage pour une agriculture durable et prospère sur le continent africain.
Dans le cadre de la politique prônée par SM le Roi Mohammed VI, riche d’une forte expertise, l’OCP souhaite ainsi devenir une véritable entreprise africaine engagée en faveur d’une agriculture durable et prospère en Afrique. Le groupe OCP souhaite également instaurer une véritable coopération “Sud-Sud” mutuellement avantageuse avec des pays africains frère et amis.

Rappelons que le groupe OCP est l’un des principaux exportateurs de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphaté dans le monde. Il dispose de plusieurs filiales dont OCP International pour les investissements sur le plan international et OCP Africa qui est la filiale africaine du groupe, dédiée à la transformation agricole sur le Continent. Avec cette dernière, le Conseil d’administration d’OCP avait approuvé depuis 2016 le lancement de 14 nouvelles filiales en Afrique subsaharienne visant des pays comme la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Un intérêt justifié par la stratégie nationale et par le potentiel futur du continent
Pour le royaume marocain, la fierté d’appartenir à l’Afrique et le potentiel énorme de croissance que représente le continent, pousse ainsi le grand intérêt de l’OCP dans une approche volontariste de faire prospérer une agriculture durable, et donc de s’engager fortement pour cela. Sur le continent africain, 70 % de la population vit de l’agriculture, 80 % des terres agricoles ne sont pas encore exploitées, et 25 % sont la part moyenne de l’agriculture dans le PIB.

A Lire aussi  La main tendue de SM le Roi à l'Algérie: Les réactions fusent à l'international, la presse algérienne s’est vue "divisée"

Avec d’autres facteurs conjugués, les premiers souhaits de l’OCP sont de veiller à la sécurisation durable de l’approvisionnement du marché africain en engrais phosphatés, ce qui permettra aussi aux agriculteurs africains d’améliorer leurs rendements et de compter sur des engrais adéquats aux sols et aux cultures.

Pour illustrer parfaitement cette volonté, il y a l’unité spécifique dédiée à la production d’engrais pour l’Afrique qui est basée au sein de la plateforme industrielle “Jorf Phosphates Hub” au Maroc. Cette unité représente une capacité annuelle de 1 million de tonnes par an, pour un investissement de plus de 600 millions de dollars US.

Le Groupe OCP en chiffres, c’est 95 ans d’expérience, 4,9 milliards de dollars US en 2014 de chiffre d’affaires, 30% de part de marché mondiale de phosphates sous toutes formes. Cela représente aussi 21.000 emplois, 22 milliards de dollars US investis dans le programme de transformation industrielle (2008-2025) et 19 filiales de l’industrie et de l’ingénierie. A l’échelon africain, les engagements de l’OCP se déclinent à travers des actions concrètes, dans le cadre d’une coopération mutuellement avantageuse.

Les actions et ambitions de l’OCP pour un développement durable
Le renforcement des capacités africaines, des actifs logistiques, l’investissement dans diverses unités de production locales et unités de stockage, développement des écosystèmes, amélioration de la disponibilité de l’engrais, des infrastructures logistiques allant du port à l’emploi agricole du fermier/producteur, voici toutes les actions et ambitions de l’OCP.

Pour une agriculture productive, productive et durable, le groupe assure aussi un accompagnement et un suivi des initiatives sur toute la chaîne de valeur agricole. Pour le soutien et pour la promotion des bonnes pratiques agricoles, le groupe OCP ne ménage pas ses efforts. Pour les engrais africains, l’adaptation du modèle “contrats-packages” déjà déployé au MAROC, attire le vif intérêt de l’OCP.

Les caravanes agricoles déclinées sur le continent
L’OCP est l’actuel leader dans le développement des engrais adaptés pour les agriculteurs africains. L’OCP intervient sur tous les maillons de la chaîne de valeur de l’industrie des phosphates, de l’extraction du minerai et sa transformation en acide phosphorique, à la production d’engrais et leur commercialisation. Les caravanes agricoles menées au Sénégal, au Mali, en Guinée et en Côte d’Ivoire, et les écoles aux champs initiées en Côte d’Ivoire, Nigéria, Guinée, Ethiopie, et du Kenya, sont les illustrations éclatantes de l’engagement africain de l’OCP.

Tout est mis en oeuvre pour améliorer durablement la productivité agricole en Afrique. L’OCP œuvre pour sécuriser durablement l’environnement du continent en engrais, des volumes de production sont dédiés à l’Afrique indépendamment de la demande internationale. Le volume d’engrais distribués par l’OCP en Afrique a été multiplié par 4 en huit ans. Selon l’OCP, aujourd’hui, la capacité annuelle de production d’engrais dédiée à l’Afrique atteint 1 million de tonnes.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

AFRIQUE, NOTRE AFRIQUE. By Semlali Aabadila Semlali

A cette occasion j’ai été , comme tant d’autres, subjugué par l’intervention d’une ophtalmologue africaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *