JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Égypte: hommage aux 11 soldats tués dans une attaque djihadiste dans le Sinaï

Égypte: hommage aux 11 soldats tués dans une attaque djihadiste dans le Sinaï

Égypte: hommage aux 11 soldats tués dans une attaque djihadiste dans le Sinaï

Des dizaines d’Égyptiens ont rendu hommage dimanche aux victimes de l’attaque perpétrée samedi dans le Sinaï et qui a tué 11 soldats. Alors que cinq autres au moins ont été blessés selon l’armée égyptienne.

Cette attaque est considérée comme l’une des plus meurtrières ayant visé les forces armées égyptiennes depuis des années. Elle a été revendiquée dimanche par le groupe Etat islamique dimanche.

Onze militaires ont été tués, samedi 7 mai en Égypte, en déjouant une attaque « terroriste » à proximité du canal de Suez dans le Sinaï, péninsule du nord-est du pays en proie à une insurrection jihadiste, a rapporté l’armée. Ce bilan est l’un des plus élevés enregistrés par les forces égyptiennes ces dernières années. « Un groupe d’éléments takfiris a lancé une attaque contre une station de pompage hydraulique militaire », a indiqué un communiqué militaire. Les soldats « les ont repoussés et des combats s’en sont suivis dans lesquels onze militaires ont été tués et cinq blessés », selon le texte. Les soldats « continuent de poursuivre les terroristes » jusqu’à « une région isolée du Sinaï », d’après la même source.

L’incident se serait produit à Qantara, dans la province d’Ismaïlia, selon le témoignage des habitants du Nord-Sinaï.

« Couper le mal du terrorisme à la racine »

Le président Abdel Fattah al-Sissi a assuré sur Facebook que « ces opérations terroristes ne viendront pas à bout de la détermination du pays et de son armée à couper le mal du terrorisme à la racine« .

L’armée et la police ont lancé en février 2018 une vaste opération « antiterroriste » dans la péninsule du Sinaï où sévissent des cellules radicales, dont certaines ayant fait allégeance au groupe jihadiste État islamique. Elles combattent également des insurgés radicaux dans le désert occidental, entre la vallée du Nil et la frontière avec la Libye.

Dans le Sinaï, les attaques se concentrent particulièrement sur un point : les oléoducs et gazoducs qui approvisionnent Israël et la Jordanie.

Régulièrement, l’armée annonce avoir tué des jihadistes dans cette zone.

 

About gherrrabi

Check Also

ONU: Mountaga Diop met en avant le leadership et la politique migratoire du Maroc à New York

Le leadership du Maroc dans le domaine de la migration a été mis en avant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *