Home / CULTURE / Ces images sont la preuve que la colonisation fut un grand Safari Sexuel, Humiliation, Viol , Génocide, Esclavage…

Ces images sont la preuve que la colonisation fut un grand Safari Sexuel, Humiliation, Viol , Génocide, Esclavage…

Voici les effets néfastes de l’impérialisme durant la sombre époque où l’Asie, l’Afrique, le Maghreb, etc… furent colonisés par les ennemis du bien, il n’y a pas si longtemps

Ces images sont la preuve que la colonisation fut un grand Safari Sexuel, Humiliation, Viol , Génocide, Esclavage…

L’abondance d’images doit interroger. Cela souligne qu’elles ne sont pas anecdotiques mais qu’elles font partie d’un système à grande échelle. Quand on pense à la prostitution dans les colonies, personne n’imagine à quel point ce système a été pensé, médiatisé et organisé par les Etats colonisateurs eux-mêmes. Ceux qui pensent que la sexualité a été une aventure périphérique au système colonial se trompent : elle est au centre même de la colonisation. La cartographie est aussi très signifiante: sur les atlas, les terres à conquérir sont toujours représentées en allégorie par des femmes nues pour symboliser l’Amérique, l’Afrique ou les îles du Pacifique. La nudité fait partie du «marketing» de l’expédition coloniale, et façonne l’identité même des femmes indigènes. Au temps des conquêtes à partir de la fin du XVe siècle, les images qui circulent évoquent un paradis terrestre peuplé de bons sauvages aux corps offerts et nus. Ils font partie de la nature. Du décorum.

Plus tard, le paradis terrestre se transformera en paradis sexuel. Les Occidentaux partiront dans les colonies avec le sentiment que tout leur est permis. Là-bas, il n’y a pas d’interdit, tous les verrous moraux sautent: abus, viol, pédophilie. La plupart des images que nous publions retracent cette histoire, elles ont été cachées, marginalisées ou oubliées par la suite.

A Lire aussi  AKON et 50 CENT RÉPONDENT À KANYE WEST SUR SA RÉCENTE DÉCLARATION DE REVISIONISTE SUR L'ESCLAVAGE !

Bombardements chimiques dans le Rif: le massacre oublié

Bien que le sujet ne soit plus tabou depuis quelques années au Maroc, il est inutile de chercher des chiffres officiels sur le nombre de cas de cancers parmi les populations du Rif. Car le ministère de la Santé n’est pas près de les livrer.

Mais d’après plusieurs ouvrages, notamment celui de Mimoun Charqi, «Armes chimiques de destruction massive sur le Rif», plus de 70% des adultes et 50% des enfants souffrant d’un cancer et qui étaient suivis en 2015 à l’hôpital d’oncologie de Rabat proviennent de la même zone du Rif, notamment des régions de Nador et d’Al Hoceima.

Cette affaire est de nouveau relancée grâce une fois de plus à l’appui de la formation catalane. En 2007, ERC avait déposée une proposition de loi invitant l’Etat espagnol à reconnaître le recours systématique aux armes chimiques après sa défaite à la Bataille d’Anoual. Une initiative rejetée, pour mémoire, par 33 voix du PSOE et du PP.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Algérie: Le procès de Salim Yezza militant pacifiste aura lieu ce mardi

Il se trouve actuellement à la prison de Taghardayt où il va être jugé ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *