JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Crise Libyenne / Reconnaissances : L’ONU, l’UA, l’UE, La CEN-SAD et la Ligue arabe… ont hautement salué les efforts du Maroc pour la paix en Libye

Crise Libyenne / Reconnaissances : L’ONU, l’UA, l’UE, La CEN-SAD et la Ligue arabe… ont hautement salué les efforts du Maroc pour la paix en Libye

Ph. MAP
Reconnaissances : L’ONU, l’UA, l’UE, La CEN-SAD et la Ligue arabe… ont hautement salué les efforts du Maroc pour la paix en Libye.

Reconnaissances : L’ONU, l’UA, l’UE, La CEN-SAD et la Ligue arabe …ont hautement salué les efforts du Maroc visant à faire avancer le dialogue politique entre les parties libyennes et à parvenir à une solution pacifique durable au conflit.

L’ONU salue le « rôle constructif » du Maroc

L’organisation des Nations-Unies a salué, lundi, le « rôle constructif » du Maroc qui a contribué depuis le début de la crise libyenne aux efforts visant à parvenir à une résolution pacifique du conflit en Libye.

« Depuis le début de la crise libyenne, le Royaume du Maroc a joué un rôle constructif et a contribué aux efforts de l’ONU visant à parvenir à une résolution pacifique au conflit libyen », a souligné Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies.

« L’accord politique libyen signé en 2015 à Skhirat témoigne de l’engagement résolu du Maroc à trouver une solution à la crise libyenne aux côtés des Nations-Unies », a-t-il affirmé dans une déclaration distribuée à la presse internationale accréditée auprès de l’organisation mondiale. « Nous sommes convaincus que cette dernière initiative du Maroc aura un impact positif sur la facilitation par l’ONU du dialogue politique détenu et dirigé par les Libyens », a encore dit le porte-parole.

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, « soutient toutes les initiatives qui permettraient de faire progresser et de compléter les efforts de paix en cours » pour la résolution de la crise libyenne, a dit son porte-parole à New York en allusion au dialogue libyen qui a débuté dimanche à Bouznika entre les délégations du Parlement libyen et du Haut Conseil d’Etat.

L’UE est «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif» dans la résolution du conflit libyen

L’Union européenne (UE) est «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif» dans la résolution du conflit libyen, a souligné, mardi à Bruxelles, le porte-parole de l’UE Peter Stano.
«Nous sommes reconnaissants au Maroc pour son rôle actif auprès des deux parties, en soutien au processus mené par les Nations unies», a affirmé le porte-parole de l’Union européenne.

«L’UE accueille favorablement toute initiative visant à soutenir le processus de médiation mené par les Nations unies et à faire progresser la résolution du conflit libyen par le biais d’un processus politique», a-t-il ajouté.

Josep Borrell Fontelles, le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, se félicite de l’initiative marocaine d’accueillir le dialogue inter-libyen à Bouznika et la qualifie de contribution opportune aux efforts menés par l’ONU en cours.

M. Stano a indiqué dans ce contexte que «l’UE continuera à soutenir activement le peuple libyen dans ses aspirations à établir un pays pacifique, stable et prospère».

L’UA salue les efforts du Maroc en réunissant les parties libyennes pour relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne

L’Union africaine a salué les efforts du Maroc en réunissant les représentants du Parlement et du Haut Conseil d’Etat libyens en vue de relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne.

«Je salue les efforts du Maroc en réunissant les représentants du Parlement et du Haut Conseil d’Etat libyen en vue de relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne», affirme le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat dans un tweet publié lundi soir.

Le Président de la Commission de l’UA «encourage vivement les parties à s’engager dans cette voie pour le salut du peuple libyen», lit-on dans ce tweet.

La Ligue des États arabes a salué lundi les efforts déployés pour faire avancer le dialogue politique entre les parties libyennes.

Dans un communiqué, la Ligue des États arabes a affirmé qu’elle « suit le cours du dialogue libyen qui a débuté dimanche à Bouznika, au sud de la capitale marocaine, Rabat, à l’invitation du Royaume du Maroc, et qui a réuni les délégations du Parlement libyen et du Haut Conseil d’Etat, dans le but de faire avancer la voie d’une solution politique suivant la référence de l’accord de Skhirat et de faire le suivi des diverses initiatives proposées visant à parvenir au règlement pacifique souhaité de la situation dans le pays ».

Dans son communiqué, le Secrétariat général de la Ligue arabe a appelé l’ensemble des parties libyennes à poursuivre leurs engagements de bonne foi dans tous ces efforts pour parvenir à une solution nationale et intégrée à la crise libyenne sur les plans sécuritaire, politique et économique et sous les auspices de l’ONU, et de manière à faire aboutir la phase de transition que traverse le pays qui sera couronnée par l’organisation d’élections législatives et présidentielle.

La CEN-SAD suit avec une « attention particulière et une grande satisfaction » les pourparlers inter-libyens à Bouznika.

La Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) a souligné lundi suivre avec une « attention particulière et une grande satisfaction » les pourparlers inter-libyens lancés le 6 septembre 2020 qui s’inscrivent dans le prolongement du processus de Skhirat couronné par l’Accord politique du 15 décembre 2015.


La CEN-SAD salue les impulsions salutaires et les encouragements au dialogue constructif de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, qui, en l’occurrence, crée les conditions de la restauration et de la consolidation de la paix, de la concorde nationale par le dialogue fraternel.

Elle salue également « l’implication personnelle et institutionnelle » du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, dans la recherche d’une solution négociée à la crise libyenne qui impacte fortement les autres Etats membres de la CEN-SAD, selon la même source.

Elle félicite les parties libyennes engagées dans ce processus pour leur volonté ferme et leur détermination à sortir leur pays de la crise et les exhorte à mettre en œuvre les conclusions de la Conférence de Berlin entérinées par la Résolution 2015 (2019) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, les résolutions pertinentes du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine et les exhortations du Sommet extraordinaire de la CEN-SAD tenu à N’Djamena le 13 avril 2019.

La CEN-SAD les invite à faire de ces pourparlers un évènement historique et appelle à cet effet les leaders politiques et communautaires libyens à soutenir les discussions en cours à Bouznika et à encourager les négociateurs dans le sens de compromis patriotiques en vue de la consolidation du cessez-le-feu, de la préservation de l’unité et de la concorde nationale pour créer les conditions d’élections libres et inclusives.

La CEN-SAD salue également l’engagement et les initiatives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, pour la promotion de la paix dans l’espace sahélo-saharien et exprime sa reconnaissance au Royaume du Maroc pour ses efforts combien salutaires et décisifs pour ramener la stabilité politique et la concorde en Libye.

La CEN-SAD exprime aussi son plein soutien au processus de Bouznika et appelle l’ensemble de la Communauté internationale à appuyer fortement ce processus.

Elle appelle de ses vœux un aboutissement heureux de ces pourparlers et exprime sa disponibilité à accompagner et à soutenir les parties libyennes dans la mise en œuvre des décisions qui en seront issues.

Le dialogue libyen se poursuit pour la troisième journée à Bouznika

Les séances du dialogue libyen entre les délégations du Haut conseil d’État et le Parlement de Tobrouk, visant à maintenir le cessez-le-feu et à ouvrir des négociations pour mettre fin aux conflits entre les protagonistes libyens, se sont poursuivies mardi matin à Bouznika.

Les deux délégations avaient tenu dimanche les premières séances de ce dialogue, au terme desquelles elles avaient exprimé leur ambition sincère de parvenir à un consensus qui mènera la Libye à bon port et mettra fin aux souffrances du citoyen libyen.

Les séances du dialogue libyen entre les délégations du Haut conseil d’État et le Parlement de Tobrouk, visant à maintenir le cessez-le-feu et ouvrir des négociations pour mettre fin aux conflits entre les protagonistes libyens, ont débuté dimanche à Bouznika.

Le dialogue libyen intervient quelques semaines après la visite au Maroc du président du Haut Conseil d’État libyen, Khaled Al Mechri et du président du Parlement libyen, Aguila Saleh, à l’invitation du président de la Chambre des Représentants du Maroc.

Il fait également suite à la visite au Maroc de la représentante spéciale et Cheffe de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) par intérim, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Stéphanie Williams, dans le cadre des consultations qu’elle mène avec les parties libyennes, ainsi qu’avec les partenaires régionaux et internationaux afin de trouver une solution à la crise libyenne.

Grâce aux efforts du Royaume, rappelle-t-on, un accord de règlement politique avait été trouvé à Skhirat, sous l’égide de l’ONU le 17 décembre 2015. Il avait permis la création d’un gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, sous l’autorité de Fayez al-Sarraj.

Depuis cette étape historique, le Maroc, conscient que la stabilité de la Libye est importante pour la sécurité de l’ensemble de la région, n’a eu de cesse de multiplier les initiatives afin de mettre un terme à la crise libyenne en favorisant notamment le rapprochement des positions entre les différents protagonistes.

Lire aussi:

Maroc : Début à Bouznika du dialogue libyen

Avec, autres presses.

About gherrrabi

Check Also

Le projet de voitures électriques: l’inventeur Rachid Yazami nous a confirmé… et que les discussions préliminaire en cours sont prometteuses….

Prenant part à un webinaire organisé par l’institut CDG, mardi 13 octobre dernier, le chercheur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *