JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Covid-19: Le Professeur Didier Raoult sur une éventuelle menace de suspension

Covid-19: Le Professeur Didier Raoult sur une éventuelle menace de suspension

Le Professeur Didier Raoult sur une éventuelle menace de suspension

Les prescriptions hors protocoles de médicaments contre le coronavirus pourraient entraîner une suspension des médecins, avertit l’Ordre des médecins. Alors qu’il soutient l’usage (polémique) de l’hydroxychloroquine, Didier Raoult, fait-il partie de ceux qui sont exposés à la menace ? D’après lui, cette déclaration ne le concerne nullement et il explique pourquoi…
Après que le conseil national de l’Ordre des médecins a mis en garde contre l’expérimentation de traitements contre le Covid-19, le Professeur Didier Raoult qui prône un traitement à base d’hydroxychloroquine et d’azithromycine, dont l’usage fait l’objet de vifs débats, a commenté ce 26 avril sur Twitter l’idée de son éventuelle suspension.

« Je ne suis évidemment pas concerné par les menaces de l’Ordre des médecins. Je m’inscris dans le cadre du décret du 25/03. Les doses d’hydroxychloroquine prescrites à l’IHU sont des doses habituelles, administrées sous surveillance. L’azithromycine est le traitement de référence des infections respiratoires », a écrit le Professeur Raoult sur Twitter.


L’Ordre des médecins met en garde

Le 23 avril, l’Ordre des médecins a mis en garde «une vingtaine» de médecins libéraux qui testent sur leurs patients un cocktail de traitements contre le Covid-19 dont l’efficacité n’est pas prouvée, les invitant à ne pas «susciter de faux espoirs de guérison». Un avertissement dans lequel le nom du Professeur Raoult, comme ceux de ses confrères qui prescrivent différents traitements à leurs malades, n’était pas mentionné.
« Les signalements qui nous ont été rapportés de traitements non éprouvés [contre le nouveau coronavirus, ndlr.] sont multiples, tombent dans l’espace public avec des espoirs infondés qui peuvent naître », a expliqué à l’AFP Jean-Marcel Mourgues, vice-président du conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM).

Toute étude clinique, sauf si elle porte sur des médicaments prescrits dans leur indication habituelle, doit en effet recevoir une autorisation de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ainsi que d’un organe éthique, un comité de protection des personnes.

Plusieurs médecins se sont exprimés publiquement ces derniers jours (notamment dans Le Parisien et l’Est républicain) pour affirmer l’efficacité du traitement prescrit «de manière empirique» à leurs patients présentant des symptômes de Covid-19.

About gherrrabi

Check Also

CDH: La pandémie est un « prétexte » utilisé par certains Etats pour réprimer et abolir les libertés, déplore l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déploré lundi que l’épidémie de Covid-19 soit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *