JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / COVID-19/BRÉSIL: plus de 120.000 morts du coronavirus!

COVID-19/BRÉSIL: plus de 120.000 morts du coronavirus!

COVID-19/BRÉSIL: plus de 120.000 morts du coronavirus!
Six mois après avoir recensé son premier cas de Covid-19, le Brésil a atteint le seuil des 120.000 morts.
La pandémie du coronavirus poursuit son progrès au Brésil. Ce samedi, le pays a franchi le cap de 120.000 morts.
Le nombre de décès officiellement enregistré s’élève exactement à 120.262, après les 758 recensés lors des dernières 24 heures. Les contaminations ont parallèlement augmenté de 41.350, pour atteindre le total de 3.846.153.

Peuplé de 212 millions d’habitants, le plus grand pays d’Amérique latine est le deuxième le plus touché au monde par la pandémie de coronavirus, derrière les Etats-Unis.

Contrairement à l’Europe et à l’Asie, où les courbes de contamination et de décès ont augmenté rapidement avant de chuter à l’issue de plusieurs semaines de confinement, le Brésil semble bloqué depuis trois mois dans un interminable plateau, avec environ 1.000 décès quotidiens en moyenne et de nombreuses disparités entre les régions.

Le Brésil n’est que le deuxième pays à dépasser un bilan de 120 000 morts dans la pandémie, après les États-Unis, où le nombre de morts est désormais de plus de 182 000.
Contrairement à l’Europe et à l’Asie, où le virus a durement frappé puis diminué, l’épidémie du Brésil progresse à un rythme lent mais régulier, a déclaré Christovam Barcellos, chercheur à l’institut de santé publique Fiocruz.

«Le Brésil est unique au monde. Depuis le début de la pandémie, sa courbe a été différente de celle des autres pays, beaucoup plus lente », a-t-il déclaré.

«Il s’est stabilisé maintenant, mais à un niveau très dangereux: près de 1 000 décès et 40 000 cas par jour… Et le Brésil n’a toujours pas dépassé le sommet
Le virus s’est propagé à des groupes démographiques plus fragiles et à l’intérieur du pays.

Les habitants pauvres des favelas surpeuplées, ou bidonvilles, ont été particulièrement touchés.

Il en va de même pour les groupes autochtones de la forêt amazonienne, qui ont des antécédents de vulnérabilité aux maladies extérieures.

La pandémie est également devenue politique dans le plus grand pays d’Amérique latine.

Le président Jair Bolsonaro a minimisé le virus et attaqué les gouverneurs et les maires qui ont imposé des mesures de verrouillage, arguant que les dommages économiques sont pires que la maladie elle-même.

Le leader d’extrême droite pousse plutôt le médicament hydroxychloroquine comme solution à la crise sanitaire, malgré des études montrant qu’il est inefficace contre le COVID-19.

Il a de nouveau déclaré samedi que le médicament controversé avait «sauvé la vie de milliers de victimes» au Brésil.

Bolsonaro a même pris lui-même ce qu’il a appelé le médicament «de droite» lorsqu’il a été diagnostiqué avec le virus en juillet.

Apparu dans la ville chinoise de Wuhan dans la province de Hubei, le coronavirus n’a écarté rien sur son passage. Le monde pharmaceutique et les scientifiques évoquent un vaccin disponible vers cette fin d’année et ou au début 2020.

Lire aussi:

Brésil: le président Jair Bolsonaro guéri de la Covid-19

About gherrrabi

Check Also

Algérie: Partage des vaccins avec la Tunisie… « la poudre aux yeux »

L’Algérie avait promet qu’elle partagera son premier lot de vaccin anti-Covid-19 avec la Tunisie, en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *