JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Côte d’Ivoire/ Présidentielle: la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale confirmée, passeport refusé…

Côte d’Ivoire/ Présidentielle: la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale confirmée, passeport refusé…

Présidentielle: la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale confirmée, passeport refusé…

Fin juillet, nous apprenions que, le nom de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, actuellement à Bruxelles, avait été “retiré” de la liste des électeurs de la Commission électorale pour la présidentielle prochaine.

Ce mardi, la justice confirme la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale. Selon son avocat, la décision du tribunal de première instance du Plateau n’est pas susceptible de recours.

Tout se complique pour l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. Le tribunal de première instance du Plateau a confirmé ce mardi la radiation de l’ancien président des listes électorales. «C’est avec stupéfaction, que le Président Laurent Gbagbo a appris qu’en lieu et place de la délivrance de son passeport, il se voyait retirer le droit de vote», avait indiqué son avocate, Me Habiba Touré.

Trois jours pour saisir la justice

« Laurent Gbagbo avait contesté la décision de la Commission électorale indépendante de le retirer de la liste en raison d’une condamnation par contumace à 20 ans de prison. Le plaignant avait alors trois jours pour saisir la justice. Elle aussi avait cinq jours pour statuer sur leurs requêtes », avait indiqué à l’AFP Inza Kigbafori, le responsable de la communication de la CEI, soulignant que près de 400 personnes avaient été radiées des listes.

« Toute personne condamnée pour un délit ou un crime à une privation de ses droits civiques était rayée des listes lors de la révision », avait expliqué Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, le président de la Commission électorale indépendante (CEI) lors de la présentation de la révision de liste électorale début août.

L’ex-président, l’ex-rebelle Guillaume Soro ont vu leurs recours rejetés. Blé Goudé condamné en décembre 2019 à 20 ans de prison pour des crimes commis pendant la crise en Côte d’Ivoire aussi subit le même sort. De même que Noël Akossi Bendjo, ancien maire du Plateau (quartier des affaires d’Abidjan), un proche de l’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié, condamné par contumace à vingt ans de prison pour « détournement de fonds public ».

Des jeunes du FPI marchent sur la CEI, la police charge

En effet, les forces de l’ordre ne se sont pas fait prier pour disperser cette marche de protestation du front Populaire ivoirien (FPI), tendance Assoa Adou, pour réclamer que les noms et prénoms de Laurent Gbagbo figurent sur le listing électoral qui, dans sa dernière publication, les a purement et simplement biffés.

Pour les partisans de M. Koudou Laurent Gbagbo, c’est la provocation de trop. Aussi ont-ils barré le boulevard Latrille, empêchant toute circulation de véhicule. Du côté de la Riviera 2, des pneus en flamme ont été utilisés pour bloquer la circulation des véhicules.

Le passeport refusé à Laurent Gbagbo; son avocate monte au créneau

L’intégralité du communiqué

A la suite de la demande de passeport ordinaire déposée par le Président Laurent Gbagbo, nous nous sommes rendus ce jour à l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles aux fins du retrait du passeport.
Cependant, il nous a été indiqué que si la demande de passeport avait bien été transmise aux autorités ivoiriennes en Côte d’Ivoire, ces dernières n’y avaient, pour l’instant, donné aucune suite.
Nous avons donc le regret de constater que Monsieur Alassane Ouattara refuse de faire délivrer un passeport ordinaire au Président Laurent Gbagbo dans le seul but de l’empêcher de rentrer en Côte d’Ivoire, et cela à des fins électoralistes.
Il convient de rappeler que si le Président Laurent Gbagbo avait soumis à la Cour Pénale Internationale une demande de levée des conditions, c’est parce qu’il entendait pleinement participer à la réconciliation nationale qui est un impératif en Côte d’Ivoire.

  • Alors que la réconciliation nationale n’est jamais intervenue en Côte d’Ivoire, et constitue pourtant une nécessité ;
  • Alors que la Côte d’Ivoire semble inéluctablement s’enfoncer dans une crise préélectorale du fait de la logique exclusionniste de Monsieur Alassane Ouattara ;
  • Être réduit à s’opposer à la remise d’un passeport ordinaire, acte pourtant anodin dans toute véritable démocratie, met en évidence la régression de la Côte d’Ivoire dans les libertés publiques fondamentales auxquelles devraient avoir droit tout ressortissant ivoirien.

Le Président Laurent Gbagbo n’entend pas renoncer à son combat politique qui est d’agir pour les libertés.

Habiba TOURE
Avocat Personnel du Président Laurent GBAGBO

Lire aussi

Côte d’Ivoire Présidentielle la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale confirmée, passeport refusé…

About gherrrabi

Check Also

Tensions USA-Russie: Le ministère des Affaires étrangères publie les noms des responsables américains interdits d’entrée en Russie

La Russie bloque l’entrée dans le pays de l’ancien assistant américain à la sécurité nationale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *