JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Coronavirus: Musulmans, Catholiques, Juifs, … Les religions s’organisent face au confinement, les « commerçants de la religion » défient…

Coronavirus: Musulmans, Catholiques, Juifs, … Les religions s’organisent face au confinement, les « commerçants de la religion » défient…

Musulmans, Catholiques, Juifs, … Les religions s’organisent face au confinement, les commerçants de la religion défient…

Les cultes face au coronavirus

Chaque religion a pris des mesures pour respecter les consignes de confinement en place , pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Les fidèles des différentes religions sont invités à adapter leurs pratiques.

Religion : un fonds de commerce rentable pour les « commerçants de la religion »

Suspension des prières du vendredi dans les mosquées
En réponse à la demande de fatwa adressée par Amir Al-Mouminine au Conseil supérieur des Oulémas, l’instance scientifique chargée des fatwa recommande la fermeture temporaire des mosquées pour les cinq prières et celle du vendredi à partir de ce lundi 16 mars 2020 correspondant au 21 rajab 1441, indique un communiqué du Conseil supérieur des Oulémas.
« En réponse à la demande de Fatwa, adressée au Conseil supérieur des oulémas par Amir Al Mouminine, que Dieu Le préserve, dont la Oumma Lui reconnaît la sollicitude, et Son attachement envers les maisons de Dieu et Son souci d’augmenter leur nombre et leur ouverture aux fidèles, et eu égard au dommage grave causé l’épidémie qui sévit dans le monde et compte tenu des orientations émises par les parties compétentes, dont le ministère de la Santé en vue de veiller à la prévention contre le virus par la fermeture des lieux publics et privés.

S’inspirant des textes de la charia qui soulignent la nécessité de protéger les corps et de faire prévaloir l’intérêt sur le préjudice, et sachant que parmi les conditions de la prière, notamment les mosquées, figure la quiétude et que la peur de cette épidémie annule cette condition.

Pour toutes ces considérations préventives de la charia et de la raison, l’instance scientifique chargée des fatwas au Conseil supérieur des oulémas recommande:

  • De fermer les mosquées pour les cinq prières ou la prière du vendredi et ce à partir du lundi 16 mars 2020 correspondant au 21 Rajab 1441.
  • De rassurer les citoyens et citoyennes que cette mesure est temporaire et que les prières reprendront dans les mosquées dès que les autorités compétentes auront décidé que la situation sanitaire est normalisée.
  • De continuer à appeler à la prière (al adhan) dans toutes les mosquées.

Puisse Dieu préserver Amir Al-Mouminine et de Le garder Protecteur de la religion de la Oumma, veillant à la protection de ses âmes contre tout malheur ».

Pour rappel, le Maroc n’a pas seulement décidé de fermer temporairement les mosquées, mais également la majorité des lieux publics à partir du lundi 16 mars.

Les commerçants de la religion

La religion dans le monde, est devenu un fonds de commerce qui fait vivre. En principe, un homme de Dieu ne doit pas vivre de religion et doit avoir un métier qui lui assure un certain revenu.

Le salafiste Abou Naïm accuse l’Etat d’«apostasie»

Alors que l’Etat marocain fait son possible pour endiguer une éventuelle propagation du coronavirus en prenant des mesures drastiques en matière de rassemblements publics, le cheikh salafiste Abou Naïm a fait une sortie pour le moins délirante, critiquant vertement la décision des autorités de fermer les mosquées jusqu’à nouvel ordre.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le cheikh Abou Naïm a évoqué la fatwa prise par le Conseil supérieur des Oulémas, recommandant la fermeture des mosquées jusqu’à nouvel ordre, pour les prières quotidiennes et celle du vendredi. Pour lui, cette mesure n’est pas « légale du point de vue de la charia », car les « conditions nécessaires à une telle mesures ne sont pas remplies ».

L’irresponsable marche de plusieurs centaines de Marocains à Fès et à Tanger

Ces troubles sont orchestrés par des «commerçants de la religion» qui appartiennent à des courants islamistes fondamentalistes très connus. Ces fauteurs de troubles agissent selon un agenda bien structuré. Toutefois, nous connaissons parfaitement leurs plans. Ils agissent uniquement la nuit. Il ne faut pas cacher la lampe sous le boisseau.  Ces  «commerçants de la religion»ont mal accepté que leur fonds de commerce soit touché.

Plusieurs dizaine de personnes ont décidé d’ignorer les mesures mises en place pour le gouvernement pour manifester dans les rues, à Tanger mais également à Fès, dans la nuit du samedi au dimanche, en témoigne les nombreuses vidéos, qui font froid dans le dos, publiées sur les réseaux sociaux.
Samedi soir, une centaine de personnes ont investi les rues de la ville du Détroit, scandant la Chahada et psalmodiant des chants religieux. Des femmes, des enfants, des jeunes hommes ont ainsi ignoré l’appel des autorités, en sortant dans des foules pour sillonner les rues de la ville, mettant ainsi en danger leur vie et celles des autres concitoyens.

On y voit des dizaines de personnes, majoritairement des jeunes, défiler en groupe dans les rues tout en criant «Allah Akbar» («Allah est grand») et «La Illaha ila Allah» («Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah»). Ces vidéos ont provoqué la réprobation unanime des internautes sur les réseaux sociaux.

La dîme et les offrandes

@Nakelintouba: C’est à croire que certains sont plus intéressés par les dîmes et les offrandes au plus haut niveau…

Pourtant ils devraient plutôt confirmer les miracles dont ils font les publicités à longueur de journée (en opérant des guérisons miraculeuses chez quelques fidèles atteints par le COVID-19).

Nonobstant cela, et malgré la détresse perceptible, ils sont plus portés sur les dîmes est offrandes comme si c’était l’essence de leur existence.

Chers hommes de Dieu, ne croyez vous pas au miracle divin? Avec Dieu ne faites vous plus des exploits, comme vous passez le temps à nous le dire quand nous venons à vous?

Alors pourquoi devrait-il en être autrement pour vos dîmes et offrandes au point qu’il faille communiquer pour sa collecte ???

Quand est-ce que l’africain comprendra qu’il est seul responsable de son salut… tant devant les hommes que devant Dieu !

Ça se passe au Zimbabwe, des pasteurs, ont voulu défier l’état en se rendant à l’église, ils se sont fait matraquer par la police pour non respect des consignes

Coronavirus, divise  les rabbins

Le rabbin le plus influent en Israel, Chaim Kanievsky, refuse de fermer les cours d’étude biblique.

C’est à croire que l’épidémie s’est arrêtée dans les hauteurs de Jérusalem. Une sorte de microclimat. Un miracle trompeur… A parcourir les rues bondées du quartier religieux de Geoulah, on se croirait projeté dans le monde d’avant le coronavirus SARS-CoV-2. Quel contraste avec le reste du pays ! Partout ailleurs, la police israélienne fait respecter des mesures de confinement, renforcées le 17 mars, et qui devraient s’appliquer bientôt plus durement, à la française.

Le plus important de tous, le maran («maître») Chaim Kanievsky, un vieillard de 92 ans dont l’influence surpasse celle des grands-rabbins d’Israël, a ainsi décrété que suspendre l’étude de la Torah, ne serait-ce qu’un jour, était plus risqué pour le peuple juif que tous les dangers du coronavirus.

Mais à Geoulah, des milliers de juifs ultraorthodoxes vaquent encore sur les trottoirs. Jeunes et vieux font des emplettes, en longs manteaux et chapeaux noirs sous la bruine. Les vendeurs de luminaires et les drapiers sont ouverts. Les écolières, dispensées de classes, s’égaillent partout avec leurs mères, en grappes serrées. Une secte met en garde à un carrefour contre les dangers d’Internet et « des filles » dénudées qui le peuplent… Deux policiers regardent cela les yeux ronds : ils ne font rien. Circulez ! Dieu nous protège.

Les Femmes du Mur défient l’interdiction de prier au Kotel

Femmes du Mur des Lamentations, en anglais : Women of the Wall abrégé en WOW), est une association féministe juive fondée en 1988 et basée en Israël, dont le but est de garantir le droit des femmes à porter les Sefer Torah, à lire dans la Torah et à se vêtir de vêtements religieux au mur des Lamentations (Kotel ou Mur occidental).

Cette association organise un groupe de prière composé de femmes, dont plusieurs femmes rabbins, qui se réunit chaque mois à Rosh Hodesh (le premier jour du mois hébraïque) au Kotel. Le groupe prie traditionnellement et comprend des femmes qui lisent dans la Torah et qui portent le talith, les téfilines et la kippa. En raison de coutumes et usages qui se sont développés depuis 1967 sous le contrôle du rabbin officiel (orthodoxe) du Kotel concernant les femmes priant au mur, plusieurs membres du groupe ont été agressés par des religieux orthodoxes et arrêtés par la police du Kotel.
les Femmes du Mur ont critiqué la décision de Mandelblitt, d’il y a deux semaines, obtenue sans qu’elle n’ait pu envoyer un représentant. « C’est une décision malheureuse, qui se plie aux pressions politiques d’un petit groupe extrémiste, qui ne tend qu’à saper l’égalité des sexes et à empêcher « les femmes du mur » de pratiquer la liberté de culte», a déclaré la présidente des femmes du Mur, Anat Hoffman.
Pour rappel, les Femmes du Mur ont critiqué la décision de Mandelblitt, d’il y a deux semaines, obtenue sans qu’elle n’ait pu envoyer un représentant. « C’est une décision malheureuse, qui se plie aux pressions politiques d’un petit groupe extrémiste, qui ne tend qu’à saper l’égalité des sexes et à empêcher « les femmes du mur » de pratiquer la liberté de culte», a déclaré la présidente des femmes du Mur, Anat Hoffman.

Participer au changement, c’est commencer par ne plus rien acheter ou donner aux commerçants de la religion.

Tenez ! La Chine moins chrétienne, moins musulmane, moins juive…. est en train de venir à bout du virus; cela devrait plutôt mettre du sens dans nos passions religieusement, musulmane chrétiennes, juive et j’en passe car il n’y’a de Dieu que Dieu !!!

A quand l’Afrique ? Bon Dieu !

Démographie des religions des provinces à majorité chinoise Han selon les « Chinese Family Panel Studies » pour l’an 2012

  • Religion traditionnelle chinoise, adoration des dieux et des ancêtres : 83,26 %
  • Taoïsme : 0,56 %
  • Bouddhisme : 6,75 %
  • Protestantisme : 2 %
  • Islam : 0,46 %
  • Catholicisme: 0,40 %
  • Autre: 5 %
  • Athées et pas adorateurs : 4 %
  • Hindouisme : religion très minoritaire en Chine, environ 100 000 Hindouistes dans toute la Chine populaire

About gherrrabi

Check Also

Cameroun: La menace terroriste plane sur la CAN 2021, l’Algérien, Mourad Bouakkaz, ancien terroriste et agent du (DRS) [Vidéo]

Un homme averti en vaut deux Mourad Bouakkaz, ancien terroriste et agent du (DRS) vient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *