JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Coronavirus / France: « Le jour d’après », un mouvement social d’ampleur pourrait surgir durant la période post-confinement

Coronavirus / France: « Le jour d’après », un mouvement social d’ampleur pourrait surgir durant la période post-confinement

Coronavirus – France: un mouvement social d’ampleur pourrait surgir durant la période post-confinement.
En France, certains observateurs craignent un mouvement social d’ampleur une fois la période de confinement terminée, informe Le Parisien qui a pris connaissance de documents confidentiels des services de renseignement. « Gilets jaunes et blouses blanches », soit le personnel soignant, pourraient ainsi se rallier.

Après la crise sanitaire liée au coronavirus, puis la crise économique qui prend chaque jour de l’ampleur, le prochain volet pourrait se dérouler sur le front social. C’est ce que craignent les services de renseignement, révèle Le Parisien. Plusieurs groupuscules contestataires auraient déjà prévu des rassemblements, manifestations et actions coup de poing dès que le confinement serait levé en France.
Le service central du renseignement territorial craint une radicalisation de la contestation sociale dès la sortie du confinement, relate Le Parisien en se référant à des notes confidentielles.

Selon le quotidien, depuis le 4 avril, un collectif renais de militants de la mouvance contestataire « Refusons le retour à la normale », prépare une action. Il est indiqué qu’un rassemblement aura lieu à 11h00, mais la date n’est pas encore connue. « Notre colère ne sera pas confinée. Retrouvons-nous dans la rue dès la fin du confinement. Mettons le pouvoir en quarantaine! », indiquent-ils dans des messages publiés sur les réseaux sociaux et repérés par Le Parisien.

Selon le média, les forces de l’ordre analysent de tels propos quotidiennement. « Le jour d’après est un thème fortement mobilisateur des mouvances contestataires. Le confinement ne permet plus à la gronde populaire de s’exprimer, mais la colère ne faiblit pas et la gestion de crise, très critiquée, nourrit la contestation », écrit Le Parisien en citant des analyses du service central du renseignement territorial (SCRT).
D’après le quotidien, ces mouvements de contestation comptent rallier le personnel soignant, qui lutte en première ligne contre le coronavirus. Des groupes nommés « Nantes révoltée » ou « Rouen dans la rue » envisagent d’utiliser la pénurie de matériel de protection pour créer une « transversalité des luttes ». Ils souhaitent de la sorte associer « Gilets jaunes et blouses blanches ».

Les mouvements se préparent

En outre, les agents du SCRT constatent dans leurs notes la diffusion d’«une attestation de déplacement révolutionnaire» faite par un média alternatif bordelais se revendiquant des Gilets jaunes. Sur ce document, les cases à cocher sont: « déplacements entre le domicile et le pouvoir indispensable à l’exercice d’émeutes » ou encore « participation à des commandos sur demande des assemblées populaires ».

Les agents, cités par le quotidien, évaluent la situation. « D’un côté, l’ultra-gauche interprète le confinement comme la mainmise de l’État et un supposé totalitarisme. De l’autre, l’ultra-droite nourrit fantasmes et théories du complot sur l’origine de la crise ».

About gherrrabi

Check Also

Sahara marocain: Sonnés de partout, l’Algérie et le front polisario de plus en plus acculés par la communauté internationale… L’historien, Koné Abdoulaye

Le soutien international massif à l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara déconstruit aujourd’hui le malsain rêve …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *