JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Coronavirus / Algérie: La noblesse de robe est giflée, les avocats doivent se rués sur la semoule

Coronavirus / Algérie: La noblesse de robe est giflée, les avocats doivent se rués sur la semoule

Nelson Mandela, Gandhi et Abraham Lincoln étaient de grands juristes, qui cherchaient à changer le monde.

Un métier noble qui n’est accessible qu’à un certain nombre de personnes.

Le chemin à parcourir pour devenir avocat peut être long et fastidieux. Les longues années d’études doivent être assorties systématiquement avec de nombreuses années en tant que stagiaire ou assistant juridique.
L’avocat est un auxiliaire de justice, c’est-à-dire une personne qui concoure au fonctionnement du service public de la Justice. Il a deux grandes fonctions : assister et défendre ses clients en justice, et conseiller ses clients sur le plan juridique en dehors de tout contentieux.

Humuliation d’une profession noble… le métier d’avocat.
Lors de leur manifestation (Hirak), les avocats d’Alger avaient scandé des slogans contre « la justice du téléphone » .

Profitant de la Pandémie coronavirus, la mafia politico_militaro_financière algérienne a pris sa revanche.

Le métier d’Avocat: La noblesse de robe est giflée

Les avocats doivent se rués sur la semoule, 01 sac de semoule pour chaque avocat, la carte professionnelle est exigée

Les queues de la semoule, une source intarissable du virus

La situation fait peur. L’inquiétude prend aussi de l’ampleur quand on voit ces scènes de bousculade devant les commerces de la semoule et de la farine. La pénurie de ces produits qui dure depuis plusieurs semaines, pourrait favoriser la contamination au Covid-19.

Et pour cause, aucune précaution n’est prise pour éviter une éventuelle propagation de la maladie ravageuse. En effet, on assiste presque quotidiennement à des scènes surréalistes dans la majorité des grandes villes du pays.

Des files ininterrompues, des bousculades et des foules compactes devant les commerces de la semoule et la farine. Par plusieurs dizaines, des citoyens, généralement des pères de familles, mènent une course dangereuse pour l’acquisition d’un sac de semoule ou de farine.

Des produits devenant introuvable. Effectivement, les tentatives des autorités de rassurer sur la disponibilité de la semoule et de la farine se sont avérées vaines. Puisque la pression persiste sur les minoteries.

Les consignes données pour respecter la distanciation en respectant la distance d’au moins un mètre entre un client et un autre sont difficiles à respecter dans cette situation. C’est que nous avons constaté dans plusieurs endroits d’Alger.

Lire aussi:

Coronavirus: “Nous ne sommes pas des cobayes !”. Suite aux propos racistes d’un médecin, le Club des avocats du Maroc veut saisir la justice…

Coronavirus: “Nous ne sommes pas des cobayes !”. Suite aux propos racistes d’un médecin, le Club des avocats du Maroc veut saisir la justice. Entretien avec l’avocat Me Mourad Elajouti

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *