Home / CULTURE / Algérie / Constantine : des femmes accusées de prostitution passées à tabac et lynchées, chassées de leurs maisons et leurs meubles brûlés par leurs voisins

Algérie / Constantine : des femmes accusées de prostitution passées à tabac et lynchées, chassées de leurs maisons et leurs meubles brûlés par leurs voisins

Des femmes habitant un appartement de la nouvelle-ville Ali Mendjeli, dans le chef lieu de la wilaya de Constantine (390 Kilomètres à l’Est d’Alger) ont été victimes, dans la nuit du 31 août au 1er septembre, d’une agression de la part de leurs voisins.
Ce qui est vrai aussi c’est qu’en l’absence d’un Etat, les algériens font un bon de géant vers le moyen-âge. La chasse aux sorcières. Il suffit juste de pointer du doigt quelqu’un ou un groupe de personnes, et la populace se rue dessus ! Allument le bûcher !

La prostitution chez l’oligarchie:

Complètement déraciné. Sans repaires. Par la force des dogmes. Et en l’absence d’un Etat. Ce pays et ce peuple vivent en plein moyen-âge !

Encouragées par leurs femmes à coup de youyous et les cris de victoire à travers les fenêtres entre-ouvertes, les voisins ont pénétré en plein jour dans une maison située dans la nouvelle ville Ali Mendjeli (Constantine). Ils ont traîné des femmes qui y habitent dehors à coup de poings, de pieds, de bâtons. Et les ont jetés à la rue. Leurs meubles ont été balancés par les fenêtres et brûlées.

Motif : elles étaient accusées de prostitution.

En effet, des dizaines de personnes ont pénétré de force dans l’appartement occupé par des femmes, et les ont agressées verbalement et physiquement avant de les chasser de chez elles, a-t-on appris de sources concordantes.

Cette agression aurait pour origine des soupçons de prostitution vis-à-vis des victimes de la part des riverains, qui ont déclaré avoir remarquer des allées et venues de plusieurs hommes dans leur domicile. Les victimes, en plus d’avoir été insultées et violentées physiquement, ont également vu des bien leur appartenant confisqués et brûlés par leurs agresseurs, le tout sous les acclamations du reste des habitants locaux.

A Lire aussi  Algérie: bavardage d'un gouvernement dépassé, « L’Algérie est meilleure que les Etats-Unis », «nous sommes meilleurs que Paris».

Chasse aux sorcières :

Ce cas d’agression d’un groupe de femmes vivant seules n’est pas sans rappeler d’autres cas similaires qui se sont déjà produits en Algérie par le passé, et qui s’apparentent à une véritable chasse aux sorcières.  Un cas en particulier avait choqué en 2001, lorsque plusieurs nuits durant, des femmes travaillant dans la ville de Hassi Messaoud (wilaya de Ouargla) furent violentée et violées par plusieurs centaines d’hommes, suite à des prêches de la part d’un imam local accusant ces femmes vivant seules de prostitution.

Cerise sur le gâteau, l’élite intellectuelle qui reste à l’Algérie. La majorité des médias arabophones ont commenté ce massacre disant qu’il s’agissait d’un ras-le bol des citoyens qui ont protégé leur religion. Une victoire pour les mœurs, pensent ces médias très musulmans visiblement satisfait de cet acte de ces braves jeunes musulmans de la cité Ali Mendjeli de Constantine.

Un sondage effectué par l’Institut Abassa en 2007 montre que L’Algérie compte 1,2 million de prostituées clandestines. Chacune faisant vivre autour d’elle 3 personnes. Les Algériens qui vivent directement ou indirectement de la prostitution sont 4 millions et sont âgés entre 16 ans et plus.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

La main tendue de SM le Roi à l’Algérie: Les réactions fusent à l’international, la presse algérienne s’est vue “divisée”

En effet, les réactions officielles quant à l’appel du Souverain à la création d’un mécanisme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *