JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Algérie: Renault Algérie mettra au chômage technique près de 1200 salariés. Elle entame le remboursement de ses clients

Algérie: Renault Algérie mettra au chômage technique près de 1200 salariés. Elle entame le remboursement de ses clients

Sur ordre du « président » de la République d’Algérie, Abdelmajib Tebboune, le directeur général de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, Nikolai Beckers, a été interdit de séjour et expulsé du pays, la décision de Tebboune, prise le 25 février 2019, résulte d’un appel qui lui a été adressé par le syndicat des travailleurs d’Ooredoo après le renvoi de 900 de leurs collègues. Renault Algérie mettra au chômage technique près de 1200 salariés, le directeur général de Renault Algérie, André Abboud, Sera-t-il interdit de séjour Sera-t-il expulsé de l’Algérie….?

Renault Algérie mettra au chômage technique près de 1200 salariés

La crise du secteur automobile frappe de plein fouet l’usine algérienne de Renault. Selon les  informations de (TSA), Renault Algérie production va mettre au chômage technique près de 1200 salariés de son usine d’Oued Tlelat près d’Oran à partir du 1er mars, faute de kits CKD/SKD pour l’assemblage de ses véhicules.

L’usine, qui assemble la Clio, la Symbol et la Dacia Stepway, emploie 1171 salariés. Elle est à l’arrêt depuis le 17 janvier. « On n’a pas pu débloquer les kits pour l’assemblage des véhicules », affirme une source proche de la direction de Renault Algérie.

Outre l’arrêt de l’usine et la mise au chômage technique de ses salariés, Renault Algérie a contacté tous les clients qui ont passé des commandes pour acquérir des voitures. « La grande majorité des clients ont préféré conserver leurs commandes, ils savent que l’usine va reprendre », précise notre source.

Pour les salariés de Renault Algérie qui s’occupe de la commercialisation, ils ne sont pas touchés par la crise. « La partie vente de véhicules est impactée, mais le service après-vente fonctionne normalement. Il n’y aucun plan de mise au chômage technique pour le moment », explique la source de (TSA).

« L’usine Renault qui est ici n’a rien à voir avec celle qui est au Maroc.»Tebboune

Accusées de gonfler des pneus, de proposer des voitures à des prix exorbitants et pratiquer la surfacturation, les usines de montages de véhicules ont été pointées du doigt par les nouveaux (anciens) dirigeants et par les citoyens.

M. Tebboune a déclaré dans une interview accordée au journal français Le Figaro : « L’Algérie est vue par ses partenaires comme un grand marché de consommation. Nos maux viennent de l’importation débridée, génératrice de surfacturation, une des sources de la corruption, favorisée par de nombreux pays européens où se faisait la bancarisation, la surfacturation, les investissements de l’argent transféré illicitement ».

Et d’ajouter : « L’usine Renault qui est ici n’a rien à voir avec celle qui est installée au Maroc ». « Comment créer des emplois alors qu’il n’y a aucune intégration, aucune sous-traitance?», s’est-il interrogé en ajoutant : « Nous allons, par exemple, arrêter l’importation de kits automobiles ».

Dans l’incapacité d’honorer ses commandes, Renault Algérie entame le remboursement de ses clients
Renault Algérie, filiale algérienne du constructeur français Renault, est dans l’incapacité d’honorer les commandes de ses clients. L’entreprise a entamé il y a quelques jours le remboursement de ces derniers dont les commandes sont en « souffrances ».
C’est ce que rapporte, dimanche le site spécialisé Auto Algérie, qui cite un courrier de Renault Algérie invitant ses clients « à choisir entre le remboursement de la somme versée et ce dans la semaine qui suit le dépôt de la demande d’annulation, soit le maintien de la commande, Renault Algérie s’engageant dans ce cas au maintien du tarif figurant sur le bon de commande ». La mesure touche tous les clients de la marque Renault qui n’ont pas été livrés jusque là.

Cette décision de Renault Algérie intervient en réaction à la situation de blocage que connaît le secteur automobile en Algérie depuis 2019, année durant laquelle les patrons des usines de montage de véhicules ont été tous arrêtés et en emprisonnés, ajoutant à cela, l’instauration l’année écoulée du système de quotas des importations de kits CKD/SKD ce qui a conduit à l’arrêt des usines en raison de l’épuisement de leur matière première.

Renault n’est pas le seul constructeur touché par la crise qui affecte le secteur automobile en Algérie. Les autres usines d’assemblage sont également fortement impactées.

Maroc: M. Moulay Hafid ELALAMY, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie_Verte et Numérique: « Le coût de l’énergie renouvelable au Maroc permet d’avoir la compétitivité qu’il faut »

About gherrrabi

Check Also

Algérie: Partage des vaccins avec la Tunisie… « la poudre aux yeux »

L’Algérie avait promet qu’elle partagera son premier lot de vaccin anti-Covid-19 avec la Tunisie, en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *