Home / COOPÉRATION / Algérie / Migration: Génocide à huis clos est programmé… (les preuves)

Algérie / Migration: Génocide à huis clos est programmé… (les preuves)

Algérie / Migration: Génocide à huis clos est programmé. Il est un événement dramatique, qui se déroule actuellement en toute impunité en Algérie.

L’Algérie vient  par un communiqué émanant du directeur des transports en Algérie d’interdire  aux migrants subsahariens de prendre les transports en commun, une nouvelle expression du comportement raciste de l’Etat envers les migrants subsahariens. Cette chosification rappelle le comportement des Nazis contre les Juifs, légitime les actes passés et prépare un pogrom.

Selon Washington : en Algérie, les migrants subsahariens subissent le travail forcé et l’exploitation sexuelle.

« Des migrants subsahariens subissent en Algérie le travail forcé et l’exploitation sexuelle », a indiqué le département d’Etat américain dans son rapport 2013 sur la traite des humains. « Des hommes, généralement en provenance du Mali, sont forcés à faire des travaux domestiques

après qu’on leur a confisqué leurs papiers, alors que des femmes sont contraintes à se prostituer », lit-on dans ce rapport rendu public hier, mercredi 19 juin.

Ces dépassements sont le plus souvent l’œuvre « des chefs de villages » implantés aux alentours de la ville de Tamanrasset, tandis que le trafic des humains est dirigé par des réseaux de passeurs ayant des ramifications s’étendant de l’Afrique subsaharienne à l’Europe, explique-t-on.

Le département d’Etat américain impute la responsabilité entière de cette situation au gouvernement algérien. Ce dernier « ne respecte pas les règles minimales de la lutte contre la traite des humains et n’a pas fait des efforts significatifs pour y parvenir », selon le rapport. Le gouvernement algérien, qui continue à « confondre » la traite des êtres humains et la contrebande, est accusé, en outre, de laxisme puisqu’il « n’a pas jugé les auteurs de la traite sexuelle et du travail forcé ».

A Lire aussi  Algérie : Climat électoral, "le 5ème mandat de Bouteflika" BY CHERKAOUI ROUDANI

En Algérie, selon ce rapport, des victimes de la traite ont même été « arrêtées et expulsées ». Cela au moment où le pays dispose d’un comité anti-traite qui se réunit chaque mois depuis juillet 2012, mais qui n’a rendu public aucun rapport sur ses activités. Le département d’Etat recommande au gouvernement algérien d’appliquer des peines d’emprisonnement contre les responsables des agissements et d’offrir aux victimes l’assistance nécessaire (logement, aide médicale, psychologique et juridique).

L’Algérie est classée dans la catégorie des pays qui font le moins d’effort pour éliminer la traite des humains, au côté de la Russie, de la Chine, de l’Ouzbékistan, de la Corée du Nord, de la RDC, de l’Arabie saoudite, etc.

Le calvaire des migrants subsahariens en Algérie


Les refoulés d’Algérie, « chasse à l’homme noir »

Etre migrant en Algérie

Algérie passe à l’acte les migrants subsahariens interdits d’emprunter les transports en commun

Le HCR réclame un accès à un groupe de réfugiés bloqué à la frontière entre l’Algérie et le Niger

Algérie: Le HCR réclame un accès à un groupe de réfugiés bloqué à la frontière entre l’Algérie et le Niger

About Mohammed Gherrabi

Check Also

La presse algérienne est sous le choc, suite la grande victoire du Maroc,la signature de l’accord agricole entre l’UE et le Maroc

Pas moins de six articles par jour est la moyenne de production dédiée au thème …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *