JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Algérie / M. Abdelmadjid Tebboune: Effectivement, vous avez raison de souligner «L’histoire ne peut pas être falsifiée»

Algérie / M. Abdelmadjid Tebboune: Effectivement, vous avez raison de souligner «L’histoire ne peut pas être falsifiée»

Algérie / M. Abdelmadjid Tebboune: Effectivement, vous avez raison de souligner «L’histoire ne peut pas être falsifiée»…

«L’histoire ne peut pas être falsifiée», a répliqué le président algérien aux propos d’Emmanuel Macron sur une «rente mémorielle».

Alors, selon le grand historien et illustre Tebboune , Washington mort, murmure à l’oreille d’Abdelkader… Faut-il en rire!!!!

Dans une interview accordée, dimanche 10 octobre 2021, à la télévision algérienne, Tebboune a affirmé que l’Algérie (Régence ottomane d’Alger (1512-1830) n’est autre que le 2ème pays au monde à avoir reconnu l’indépendance des Etats-Unis d’Amérique, acquise le 4 juillet 1776. Et pour apporter la preuve de l’ancienneté des relations entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Algérie, Tebboune a affirmé : «allez au musée du Moudjahid regarder les pistolets (lakwabiss) offerts par George Washington à l’émir Abdelkader».

«Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.» Proverbe Africain.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune s’est lourdement trompé dans son argumentaire pour illustrer la profondeur des relations historiques entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Algérie.

En effet, le Président algérien a cru bien faire d’affirmer lors d’une interview diffusée par l’ENTV dimanche soir que l’Emir Abdelkader, l’un des plus grands héros de la résistance algérienne contre le colonialisme français, a reçu un prestigieux cadeau de deux pistolets de la part de l’un des pères fondateurs de la nation américaine, à savoir le Premier président des Etats-Unis d’Amérique et l’un des héros de la guerre d’indépendance américaine entre 1775 et 1783, le célèbre George Washington.

L’information communiquée par Abdelmadjid Tebboune est totalement fausse et infondée car Georges Washington était le premier président des États-Unis, en fonction de 1789 à 1797. Il n’a tout simplement pas vécu à la même époque de l’Emir Abdelkader lequel est né en septembre 1808 et mort le 26 mai 1883 à Damas.

Tamurt- « On ne peut jamais falsifier l’histoire. La vérité finit toujours par jaillir et se libérer des ténèbres de la manipulation et de la haine. Si le régime Algérien veut faire de l’Emir Abdelkader un héros national, ce dernier n’est qu’un renégat et un raciste qui n’a jamais caché sa haine envers les kabyles.

Selon le célèbre historien, Charles André Julie, connu pour sa crédibilité et sa neutralité dans ses travaux de recherche sur l’histoire, Abdelkader traitait les kabyles de traîtres.

« L’Emir Abdelkader, après 15 ans de combat contre le colonialisme français dut se rendre et devient un grand ami de la France. Le 7 avril 1871, toute la Kabylie avait été soulevée par Mokrani contre l’armée coloniale française. Quand il apprit les débuts de l’insurrection, Abdelkader, devenu apparemment le nouveau « porte parole » du gouvernement français, déclara «Je dénonce cette insurrection contre la justice, contre la volonté de Dieu et la mienne. Nous prions le tout puissant de punir les traîtres et de confondre les ennemis de la France» peut-on lire en page 209 du livre de Charles Andre Julien, intitulé «Histoire de L’Algérie contemporaine. 1827-1871» édité à Paris en 1979.

Julien ajoute que « les appels de l’Emir a la Kabylie de déposer les armes, n’eurent aucun effet sur les combattants ». Les photo que nous publions montrent effectivement l’Emir avec ses mentors Français dans les châteaux Parisiens. »

George Washington, né le 22 février 1732 à Pope’s Creek (colonie de Virginie) et mort le 14 décembre 1799 à Mount Vernon (État de Virginie), est un homme d’État américain, chef d’État-major de l’Armée continentale pendant la guerre d’indépendance entre 1775 et 1783 et premier président des États-Unis, en fonction de 1789 à 1797. Washington est l’un des planteurs les plus riches de la région avec son domaine de Mount Vernon, bien qu’il ait fini sa vie à court d’argent liquide, devant même emprunter pour se rendre à la cérémonie d’inauguration de son investiture en tant que président. Grâce à sa participation à la guerre de Sept Ans qui se déroule entre 1756 et 1763, il devient rapidement célèbre des deux côtés de l’Atlantique et s’intéresse aux questions politiques. Son engagement dans la révolution américaine ainsi que sa réputation le portent au poste de commandant des troupes américaines, qu’il organise et mène à la victoire finale, avec l’aide des Français, sur la métropole britannique. Après le conflit, il participe à la rédaction de la Constitution des États-Unis et fait l’unanimité lors de la première élection présidentielle. Pendant ses deux mandats, George Washington montre ses qualités d’administrateur habile, malgré les difficultés internes et les conflits en Europe. Il a laissé son empreinte sur les institutions du pays et sur l’histoire des États-Unis.
Abdelkader Ibn Muhieddine, aussi connu comme l’émir Abdelkader, ou Abdelkader El Djezairi, né le 6 septembre 1808 à El Guettana, dans la Régence d’Alger, et mort le 26 mai 1883 à Damas, alors dans l’Empire ottoman et dans l’actuelle Syrie.

A lire aussi:

L’histoire de l’Algérie, de Régence ottomane, Algérie française, l’ »indépendance » au hirak…L’histoire continue

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *