JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Algérie: L’antisémitisme dans tous ses états… « …pleurera des larmes de dépit devant le mur des lamentations » « El Djeich »

Algérie: L’antisémitisme dans tous ses états… « …pleurera des larmes de dépit devant le mur des lamentations » « El Djeich »

Algérie: L’antisémitisme dans tous ses états… d’hier à aujourd’hui

La revue El Djeich paru ce mois d’octobre a affirmé dans son dernier numéro qu’effectivement « l’Algérie est une force de frappe, et ceux qui en doutent ou refusent de le croire n’ont qu’a aller verser des larmes devant le mur des lamentations de leurs amis« .

« El Djeich : l’Algérie est une force de frappe quiconque s’y opposera pleurera des larmes de dépit devant le mur des lamentations de leurs amis  » peut-on lire dans la revue « El Djeich » de l’armée algérienne ANP

Puisant ses racines dans la réalité politique, sociale et culturelle qui a pris corps dans ce coin de l’Empire français depuis 1830, l’antisémitisme algérien n’a guère eu besoin des remous provoqués par l’affaire Dreyfus pour surgir et s’y épanouir. Ses premières manifestations datent des lendemains du décret Crémieux de 1870 lorsque, usant de leurs droits civiques nouvellement acquis, les Juifs d’Algérie commencent à prendre part aux élections législatives. Une promotion mal accueillie par une grande partie des pieds-noirs qui, toutes tendances politiques confondues, vont s’unir dans un antisémitisme d’une rare virulence. Atteignant son paroxysme, au cours de la dernière décennie du XIXe siècle, c’est un véritable mouvement de masse, mobilisant dans toutes les couches de la population européenne et dans tous les milieux politiques de la colonie, de droite comme de gauche. Loin d’être un ramassis de laissés pour compte ou de frustrés, les militants des dizaines de ligues antisémites qui ont essaimé dans toutes les villes d’Algérie sont issus au contraire des milieux citadins les plus dynamiques et les plus modernes du pays : professions libérales, commerçants, ouvriers, fonctionnaires, colons, etc., sans parler des femmes qui ont fait leur entrée dans la vie publique à la faveur des manifestations antijuives organisées à l’appel de Max Régis et de ses amis algérois…

L’annonce de la normalisation, par le Maroc de ses relations avec Israël, a plongé l’Algérie dans une sorte de profonde sidération et hystérie.

Pour Abdelaziz Djerad, « premier ministre » algérien, estime que la récente normalisation des relations maroco-israéliennes, un danger pour les «frontières» de son pays. « L’Algérie est visée (…) Quand on dit aux citoyens qu’il y a des opérations à l’étranger visant la stabilité du pays, voici les preuves, quand on voit que nous sommes entourés de dangers et de guerres. Il y a une volonté de ramener l’entité israélienne et sioniste à nos frontières, » avait Abdelaziz Djerad, samedi 12 décembre.

L’éditorial de la revue de l’armée algérienne, El Djeïch : « En reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, contrepartie de la décision marocaine, les États-Unis vont dangereusement contribuer à raviver la tension dans la région. » Ceci donne tout son sens à l’éditorial de la revue El Djeïch, qui écrivait : « Les Algériens doivent se tenir prêts à faire face à la menace que font peser certaines parties ennemies sur la sécurité de la région. » La revue militaire, porte-parole de l’Armée nationale populaire, appelait aussi à « renforcer le front interne » pour « faire échec à tous les complots ennemis et aux campagnes médiatiques tendancieuses ».

« Israël s’est donc définitivement implanté au Maghreb et rien ne dit que la Mauritanie n’emboîtera pas le pas au Maroc dans les semaines et les mois à venir. L’entité sioniste est déjà présente à nos frontières sud, via l’implantation de trois entreprises spécialisées dans l’aéronautique et les télécommunications, deux domaines qui menacent directement la sécurité de l’Algérie », le site Algérie patriotique.

NB. Algérie patriotique est un site web algérien d’information francophone, fondé le 18 février 2012, par Lotfi Nezzar, fils du criminel sanguinaire, le général-major et ancien ministre de la Défense à la retraite Khaled Nezzar.

Le chef du Mouvement de la société pour la paix (MSP), le parti islamiste algérien à la solde de la mafia militaro-politico-financière algérienne, Abderrazak Makri, a qualifié le parti marocain Justice et Développement de « sioniste » et son chef, le Premier ministre Saad Eddine El-Othmani, de « traître » après l’accord de reprise des relations avec Israël.

Ces propos font suite à la rencontre entre M. El-Othmani et une délégation américano-israélienne à Rabat ainsi qu’à la signature de l’accord de reprise des relations, annoncé par le président américain Donald Trump au début du mois.

S’adressant sur Facebook, M. Makri a écrit: « Le chef du gouvernement [marocain] et secrétaire général du parti Justice et Développement devrait se sentir le plus honteux parmi les signataires de l’accord en raison de sa trahison à ses principes et à sa position antérieure, en faveur de la normalisation. »

« Nous pensons que ce parti compte en son sein des personnes crédibles dans le soutien à la lutte des Palestiniens contre l’occupant sioniste, mais si les institutions du parti ont approuvé cette trahison, cela signifie qu’il est officiellement devenu sioniste, » a-t-il poursuivi.

Il a déclaré que la visite du conseiller à la sécurité nationale israélienne à Rabat prouve que la normalisation signifie que le Maroc accepte de coopérer en matière de sécurité avec Israël « et que, par conséquent, il y a un certain danger pour la cause palestinienne« .

L’antisémitisme dans tous ses états… Des soldats algériens défilent en chantant « Tuez les Juifs …».

La plupart des chants militaires comportent des Cri d’acclamation d’honneur et d’enthousiasme., une rime intelligente et une bonne dose de vantardise. Mais dans une vidéo montrant un exercice de marche de la gendarmerie nationale algérienne on entend les soldats appelant à tuer, égorger et à arracher la peau des Juifs.

Les gendarmes défilent au son d’un chanson, reprenant les vers scandés par un officier.

« O, Arabes … Fils d’Arabes … marchez … et pointez vos armes vers les Juifs … pour les tuer … les égorger … et leur arracher la peau », scandent-ils.

Une vidéo trouvée par I24 News et circulant sur le net a fait réagir le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA) qui, comme de nombreux correspondants ont alerté sur le scandaleux antisémitisme officiel de l’État algérien.

Dans cette vidéo, bien que datant du 1er novembre 2015, le Jour de la Révolution algérienne, on y voit un exercice de marche ordonnée de la gendarmerie algérienne au cours duquel ils appellent pour se motiver au meurtre des juifs en les égorgeant et en leur arrachant la peau en criant «mort aux juifs, tuez les juifs». Cette vidéo a été récemment traduite en anglais par MEMRI l’Institut de Recherche des Médias du Moyen-Orient.

« Vive notre Algérie libre, » chantent-ils. «Sa terre appartient aux Musulmans pour toujours.»

Au final, cette vidéo est la démonstration parfaite de l’antisémitisme régnant au sein des institutions algériennes, notamment dans son armée et nous rappelle étrangement le système nazi.

La vidéo : Des soldats algériens défilent en chantant « Tuez les Juifs …».

 

A lire aussi:

Maroc-Israël : La mafia militaro-politico-financière algérienne arme les “maisons de dieu” contre le Maroc, en instruisant aux imams d’unifier le prêche de la prière de vendredi pour s’attaquer au Maroc.

Algérie: La mafia militaro-politico-financière algérienne arme les “maisons de dieu” contre le Maroc

Algérie: Mohamed el-Maadi, le Nazi de Souk Ahras

Algérie: quand le président d’un parti islamiste (MSP), à la solde de la mafia militaro-politico-financière algérienne, appelle à exclure le Maroc de l’UMA

About gherrrabi

Check Also

Pedro I. Altamirano : Le Sahara marocain, une opportunité historique pour l’Espagne.

Dans une forum de discussion tenue à Malaga, Pedro I. Altamirano a parlé du Sahara …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *