JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Algérie/ La santé des dirigeants algériens, un invincible tabou… : un secret d’Etat

Algérie/ La santé des dirigeants algériens, un invincible tabou… : un secret d’Etat

La santé des dirigeants algériens, un invincible tabou. La santé des présidents algériens: un secret d’Etat.
Le grand flou des communiqués officiels ravivent les souvenirs de la présidence Bouteflika, tandis que les Algériens se prononcent ce dimanche sur la révision de la Constitution.

Pourquoi Abdelmadjid Tebboune a été a été transféré en Allemagne

Abdelmadjid Tebboune, clamait pourtant, le 11 juin, devant les responsables des médias, que l’Algérie disposait du meilleur système de santé d’Afrique.

Il y a eu d’abord l’annonce d’un isolement volontaire, puis l’aveu de son hospitalisation. Le « président » algérien Abdelmadjid Tebboune a été admis à l’hôpital militaire de Ain Naâdja, sur les hauteurs d’Alger, selon un communiqué de diffusé par Algérie Presse Service (APS) mardi 27 octobre en fin de journée.

La présidence ne précise pas les raisons de son hospitalisation ni la date de son admission. Sur recommandation de ses médecins, le président a intégré une unité de soins spécialisés de l’hôpital central de l’armée à Alger, indique la même source qui précise que l’état de santé du président algérien est « stable et n’inspire aucune inquiétude ».
Mercredi 28 octobre, alors même que ses médecins assuraient que son état de santé ne suscitait « aucune inquiétude », le « président » Abdelmadjid Tebboune a été évacué par avion vers l’Allemagne. Selon un communiqué de la présidence, son transfert est motivé par des « examens médicaux approfondis ».

Hospitalisé depuis mercredi dernier en Allemagne pour des « examens médicaux approfondi», l’état de santé du « président » de la République, Abdelmadjid Tebboune, « est bon», a rassuré, ce dimanche 1er novembre, son conseiller Abdelhafid Allahoum.
Interrogé par des journalistes sur l’état de santé du « président » Tebboune, Abdelhafid Allahoum a assuré qu’ « il est bon« .

Le conseiller du chef de l’Etat s’exprimait dans un bureau de vote après avoir accompli son devoir électoral dans le cadre du référendum sur la révision de la Constitution.

Les souvenirs de la présidence Bouteflika

Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, avait assuré que cet accident de santé était minime. « Il y a quelques heures, le président a eu un petit malaise et a été hospitalisé mais sa situation n’est pas du tout grave », a-t-il déclaré lors d’une visite à Béjaïa (250 km à l’est d’Alger), qu’il n’a pas écourtée.
Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a assuré à Tunis que le président Abdelaziz Bouteflika, dont l’état de santé fait régulièrement l’objet de spéculations, allait « très bien ».

Interrogé par un journaliste sur ce sujet lors d’une conférence de presse, M. Sellal a répliqué : «Il vous passe le bonjour et il va très bien». Il s’agit de la première déclaration officielle depuis que la présidence algérienne a annoncé le 20 février le report d’une visite à Alger de la chancelière allemande Angela Merkel, en l’expliquant par une «indisponibilité temporaire» du chef de l’Etat due à «une bronchite aiguë».

About gherrrabi

Check Also

Algérie: Partage des vaccins avec la Tunisie… « la poudre aux yeux »

L’Algérie avait promet qu’elle partagera son premier lot de vaccin anti-Covid-19 avec la Tunisie, en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *