JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Algérie – Iran /Top secret: visite secrète d’une importante délégation, composée d’officiers algérienne et de miliciens polisariens à Téhéran via la Syrie

Algérie – Iran /Top secret: visite secrète d’une importante délégation, composée d’officiers algérienne et de miliciens polisariens à Téhéran via la Syrie

Algérie – Iran: visite secrète d’une importante délégation, composée d’officiers algérienne et de miliciens polisariens à Téhéran via la Syrie Le Hezbollah aux portes de la France

Alger est en train d’offrir à l’Iran une porte d’entrée et une voie pour mener son projet prosélyte radical de soi-disant « révolution islamique », au Maghreb arabe, en Afrique et en Europe…

Un seul pays au monde a donc soutenu la décision du régime algérien

Après la rupture de ses relations avec le Maroc, seul l’ambassadeur d’Iran à Alger a soutenu cette démarche unilatérale.

L’Algérie vit actuellement dans une période de « transition ». Le gouvernement est plein d’incertitudes face au Hirak, ce mouvement de contestation né en février 2019.
En rompant ses relations avec le Maroc, Alger tire sur de vieilles ficelles nationalistes. Il trouve un bouc émissaire qui lui permet de détourner les regards et de désigner à toute la population un ennemi commun, extérieur.
D’ailleurs, lors des feux en Kabylie, en août 2021, l’Algérie avait accusé le Maroc d’être proche des incendiaires.

Israël observateur à l’UA : L’Iran salue la position algérienne et confirme leur rapprochement

Le rapprochement entre l’Algérie et l’Iran se confirme. Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian et son homologue algérien Ramtane Lamamra ont discuté, lors d’un appel téléphonique, des moyens du renforcement des relations bilatérales et de la situation au Moyen-Orient et en Afrique. Selon l’Agence de Presse Iranienne IRNA, le chef de la diplomatie iranienne a salué, lors de cette occasion, le «vote du gouvernement algérien contre l’adhésion de l’entité sioniste à l’Union africaine», soulignant qu’il s’agit d’une étape louable.

l’Algérie souhaite un retour du régime du président syrien Bachar al-Assad à la Ligue arabe: L’Iran salue la position algérienne

Hossein Amir Abdollahian a également salué la position de l’Algérie sur le retour de la Syrie à la Ligue arabe, réitérant la position iranienne sur la «non-ingérence dans les affaires intérieures syriennes». Le ministre a abordé les «relations politiques étroites entre l’Iran et l’Algérie», exprimant son espoir d’«élargir les domaines de coopération entre les deux pays».

L’Algérie, principal soutien du régime de Bachar el-Assad

La révélation de documents secrets qui datent de 2011, atteste de l’implication de la mafia militaro-politico-financière algérienne dans la Guerre civile syrienne et principal soutien du régime génocidaire de Bachar el-Assad.

NB: l’Iran, fidèle allié du régime de Bachar

Top secret: visite secrète d’une importante délégation, composée d’officiers algérienne et de miliciens polisariens à Téhéran via la Syrie

Anouar Malek, de son vrai nom Nouar Abdelmalek, né le 18 juillet 1972,  un ancien officier, écrivain et journaliste algérien.

Il s’est enfui à l’étranger en 2006 et a obtenu l’asile politique en France après avoir été emprisonné et torturé à Alger en 2005, l’histoire de son emprisonnement et de sa torture a été médiatisée dans le cadre des questions de droits humains en Algérie.

Dans une vidéo récente publiée sur sa chaîne Youtube , Anouar Malek lève le voile sur une visite secrète d’une importante délégation, composée d’officiers algérienne et de miliciens polisariens à Téhéran via la Syrie


A rappeler que le Maroc avait annoncé, le 1er mai 2018, la rupture de ses liens diplomatiques avec l’Iran, accusant Téhéran d’être responsable de «l’appui des milices du Hezbollah libanais au Polisario».

Le Hezbollah classé organisation terroriste par l’UE.

Réunis à Bruxelles, les ministres des affaires étrangères des Vingt-Huit ont décidé d’inscrire la branche armée du Hezbollah (Parti de Dieu) sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne (UE). Cette mesure est officiellement justifiée par l’implication présumée du mouvement chiite libanais dans un attentat anti-israélien, commis en Bulgarie.

La décision de l’UE constitue aussi et surtout la riposte de Bruxelles à l’enrôlement croissant des combattants du Hezbollah dans les rangs des forces favorables au président syrien, Bachar Al-Assad.

Le Hezbollah aux portes de la France

Arrivé en France fin juillet, le couple « Dounia et Adnane Filali » a demandé l’asile politique.

Adnane Filali ne cache pas ses sympathies pour le Hezbollah, écrit sur Facebook en 2015 que «c’est l’une des seules armées libres et juste sur cette planète, avec l’armée iranienne».

A lire aussi:

https://lafriqueadulte.com/un-vrai-miracle-le-voeu-exprime-par-cette-journaliste-pour-2020-a-ete-exauce/

Dossier / Un rapprochement qui inquiète: L’Algérie est devenue, un passage pour les mouvements terroristes à l’instigation de l’Iran…

About gherrrabi

Check Also

ONU: Mountaga Diop met en avant le leadership et la politique migratoire du Maroc à New York

Le leadership du Maroc dans le domaine de la migration a été mis en avant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *