Breaking News
Home / COOPÉRATION / Algérie: « fin de règne » Les ministres du gouvernement Bedoui chassés par la population.

Algérie: « fin de règne » Les ministres du gouvernement Bedoui chassés par la population.

L’opposition des citoyens aux visites ministérielles renseigne sur l’état d’esprit de la population marqué par un ras-le-bol général de tout ce qui peut représenter « le régime ».
Des vidéos qui témoignent de la force de la volonté populaire qui réclame haut et fort le changement en Algérie.

A quoi reconnaît-on une fin de règne ?

Quels sont les aspects communs qui caractérisent les fins de règne ?

Elles diffèrent bien sûr selon les circonstances, mais en même temps, elles partagent quelque chose de commun. Elles cristallisent ce moment où le pouvoir échappe à son détenteur, où par mille détails, on réalise que le “système” est nu:

  • des collaborateurs qui prennent leurs distances et demandent à être recasés;
  • des langues qui se délient pour critiquer ouvertement ce que quelques mois plus tôt, personne n’osait dénoncer;
  • le sentiment que le pouvoir n’imprime plus sa marque ni son influence, et que l’opinion et les médias ont déjà la tête ailleurs;
  • les yeux rivés sur un possible successeur.

Le ministre de l’Energie chassé à Tébessa
Après le ministre de l’Intérieur, Salah Eddine Dahmoune, pris de court par des centaines de manifestants qui ont protesté contre sa visite dans la ville de Béchar, c’est au tour du ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, d’être indésirable à Tébessa.
Selon plusieurs médias, dont la télé Dzair News et le site Ennahar, les habitants de la ville ont … encerclé l’aéroport Larbi Tebessi où atterrissait la délégation ministérielle, empêchant celle-ci de fouler le sol de Tébessa.

Les habitants ont exigé du ministre, protégé avec ses collègue par un dispositif sécuritaire important, de “repartir à Alger”. Selon Ennahar, M. Arkab a annulé sa visite dans la wilaya, se dirigeant vers Constantine.

A Lire aussi  L'Afrique du Sud pourrait devenir le prochain grand promoteur du terrorisme et de la piraterie


L’accueil réservé à la nouvelle ministre de la Culture, Mariem Merdaci qui a annulé sa visite à Guelma

Béchar: La délégation ministérielle chassée par la population

La délégation ministérielle composée du ministre de l’Intérieur, du ministre des Ressources en eau et du ministre de l’Habitat, qui s’est rendue à Béchar, hier, a été caillassée par la population, ce qui a contraint le protocole a annulé deux visites, l’une à El Abadla et l’autre à Kenadsa. Les images et vidéos publiées sur les réseaux sociaux sont le symbole d’un « régime » rejeté par la population.

En effet, le ministre de l’Intérieur a été contraint d’annuler l’inauguration de l’Institut régional de musique. Aussi, les manifestants ont bloqué toutes les routes avec les points de la visite. Les habitants du Taghit ont forcé le convoi à s’arrêter pendant plus d’un quart d’heure.

Par ailleurs, on apprend que les membres du conseil municipal des partis de l’opposition ont refusé de recevoir le ministre de l’Intérieur, Salaheddine Dahmoun.

Pour rappel, les habitants des différentes régions et villes visitées par le ministre de l’Intérieur ont organisé des rassemblements et des rassemblements de masse, notamment dans la rue principale de Taghit.

Des policiers anti-émeute ont violemment chargé des manifestants dans le centre d’Alger.La place Maurice Audin a ainsi été évacuée à l’aide bombes lacrymogènes tandis que les manifestants, eux, sont restés pacifiques.

Lire aussi:⇓

Heureusement que le ridicule ne tue pas!…L’Algérie appelle à une transition pacifique et fluide du pouvoir au Soudan…

About Mohammed Gherrabi

Check Also

WikiLeaks /Algérie: Ahmed Gaïd-Salah est cité comme étant «peut-être le fonctionnaire le plus corrompu de l’armée».

Les frères Bouteflika sont des «rapaces», Gaïd Salah «corrompu» et le Général Toufik qui sait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *