Home / CULTURE / Algérie: Farida BESSA, de chargée de mission “directrice de la communication à la Présidence” à femme d’affaires ?

Algérie: Farida BESSA, de chargée de mission “directrice de la communication à la Présidence” à femme d’affaires ?

La désormais ex-chargée de mission, et non directrice de la communication à la Présidence, Farida Bessâ بسعة et non بسا , a été admise à la retraite à 59 ans par un « président » de 83 ans qui lui ne veut pas admettre qu’il faut prendre sa retraite.

Il est de notoriété publique que chez les Bouteflika on ne démissionne pas, on est mis à pied, mis au placard ou chargé d’autres missions. Le cas Bessâ est très emblématique, paniquée par les millions de manifestants réclamant le départ de Bouteflika, la femme déclare à la presse algérienne démissionner et retourner chez elle. Chez elle, c’est un pays, la Belgique où elle s’est réfugiée avec son fils de 7 ans entre 1995 et 2000 et obtenu la nationalité belge avant de retourner chez elle, chez elle c’est l’Algérie, le pays qu’elle a quitté en 1995.

Son fils âgé aujourd’hui d’une trentaine d’année aurait quitté définitivement sa mère pour aller vivre en Angleterre après avoir découvert que la mama castratrice était impliquée dans des affaires de corruption, de spoliation de terres, etc…selon des sources proches de la famille Hadjadj. Pour rappel, Bessâ a eu son fils unique avec le réalisateur Belkacem Hadjadj avant un divorce à l’amiable.

Farida BESSA qu’on a cru exercer la fonction de directrice de la communication à la Présidence n’était en fait qu’une chargée de mission, une voie de garage, où l’on case par népotisme ou recommandation, les sans fonctions, les sans diplômes, les sans compétences…

Le décret présidentiel antidaté qui indique la mise en retraite de Farida Bessâ, souligne clairement ladite mission: « Par décret présidentiel du 6 Rajab 1440 correspondant au 13 mars 2019, il est mis fin aux fonctions de chargée de mission à la présidence de la République, exercées par Mme. Farida Bessâ, admise à la retraite »

A Lire aussi  Urgent / Tunisie: Décès de 9 agents de la garde nationale dans une attaque contre une patrouille à Jendouba

A 59 ans Bessâ est mise en retraite par un président de 83 ans qui lui, ne veut pas partir en retraite.

Farida Bessâ a amassé une fortune colossale, a investi notamment dans l’immobilier en Algérie et en Belgique, et a réalisé des placements de fonds et acheté des produits financiers divers dans des banques belges et émiraties.

Selon des informations de première main, chargée de mission des Bouteflika, Farida Bessâ l’était et femme d’affaires des Bouteflika, le deviendra, il faut juste qu’elle choisisse bien son « chez elle ». Dubaï semble plus indiqué que Bruxelles, la capitale européenne est trop exposée au contrôle des avoirs et biens mal acquis.


Avec, cnpnews

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Algérie / Kabylie: le passé noir de Kamel Feniche le nouveau président du Conseil constitutionnel à Béjaïa (témoignage)

En effet, Aissa Arab, l’un des détenus du mouvement du 19 mai 1981, a livré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *