JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Algérie: des milliers d’Algériens demeurent bloqués à l’étranger depuis le début de la pandémie

Algérie: des milliers d’Algériens demeurent bloqués à l’étranger depuis le début de la pandémie

Algérie: des milliers d’Algériens demeurent bloqués à l’étranger depuis le début de la pandémie.

Des dizaines d’Algériens se sont rassemblés devant le consulat d’Alger à Marseille pour faire pression sur les autorités algériennes. Bloqués en France depuis presque une années en raison de la crise liée au Covid-19, ils demandent à être rapatriés chez eux.
L’Algérie a fermé sa frontière depuis le début de la crise sanitaire, y compris à ses ressortissants. Certains sont bloqués en France, livrés à eux-mêmes. Venus voir leur famille, se soigner en France ou tout simplement pour visiter la France, plus de 5 000 Algériens de passage se retrouvent pris au piège depuis presque une année en France, en raison de la crise du Covid-19.
Les manifestants rassemblés devant leur consulat à Marseille réclament des rapatriements d’urgence. Beaucoup sont à cours de ressources et errent dans Marseille et d’autres villes. D’autres ont perdu leur emploi ou s’inquiètent pour leurs proches restés seuls au pays.

Pour rappel, «des milliers d’Algériens demeurent bloqués à l’étranger depuis le début de la pandémie», indiquait il y a seulement une semaine le site TSA. Mais alors qu’Air Algérie affirmait fin décembre maintenir ses vols de rapatriement «jusqu’à la résorption de toutes les demandes des citoyens bloqués à l’étranger», certains vols ont été brusquement déprogrammés le 7 janvier.

Pire encore, selon le site spécialisé visa-algerie, «l’opération de rapatriement en cours n’ira pas à son terme, prévu le 31 janvier prochain. Elle sera suspendue dès le 17 janvier », laissant ainsi près de 25.000 citoyens (chiffre fourni par le ministère algérien de l’Intérieur à la date du 7 janvier) encore bloqués le début de la pandémie, soit pratiquement une année.

Affaire des étudiants algériens bloqués au Maroc

hespress: Quatorze étudiants algériens expulsés du Canada se trouvent bloqués depuis lundi à l’aéroport Mohammed V de Casablanca au moment où les autorités algériennes continuent de laisser leurs ressortissants bloqués à l’étranger. Mise au point.
Après avoir été expulsés du Canada et ramenés via la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM), un groupe de 14 étudiants restent bloqués au Maroc et se retrouvent dans l’incapacité de rentrer chez eux. En cause, les autorités algériennes qui ont décidé de mettre fin aux vols exceptionnels avec le Maroc.
En effet, l’Algérie a mis fin aux vols de rapatriement et ceux exceptionnels entre les deux pays instaurés pendant la crise du coronavirus, et n’autorise aucune compagnie, ni Air Algérie ni la RAM, ou autres, à effectuer des vols commerciaux entre les deux pays voisins.
De fait, ces 14 étudiants algériens se retrouvent coincés aux portes de leurs pays et ont appelé via des vidéos partagées sur les réseaux sociaux et où leur identité est cachée de peur des répressions dont ils pourraient faire l’objet dans leur pays, à ce que l’Algérie autorise leur rapatriement.
Selon des sources au sein de la compagnie Royal Air Maroc contactées par Hespress, cette dernière affirme réellement vouloir aider ces étudiants à rentrer chez eux mais est incapable d’outrepasser la décision des autorités algériennes.
Et d’ajouter que la raison de leur présence au Maroc est qu’ils ont pris un vol de la RAM pour rejoindre le Canada et selon les procédures en place, les expulsions du pays vers lequel ils se sont dirigés doivent se faire via la même compagnie aérienne utilisée au départ.
Les étudiants algériens ont été expulsés du Canada pour diverses raisons, chacun d’entre eux est un cas particulier. Parmi les raisons relevées par les agents frontaliers et douaniers, figurent un manque de qualifications linguistiques pour poursuivre leurs études ou encore le manque de moyens financiers dans certains cas.
En outre, à leur arrivée à l’aéroport international Trudeau, les agents des frontières canadiens ont découvert des contradictions dans les déclarations de certains étudiants, et ont noté le changement de programme universitaire sur lequel ils ont appliqué à l’origine leur visa étudiant.
Cette affaire de l’expulsion des étudiants algériens a secoué depuis plusieurs jours les réseaux sociaux et certains médias du voisin de l’Est, qui ont accusé le Maroc de « détention » des étudiants algériens à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, cherchant encore une fois à retourner la situation et à créer des tensions politiques, somme toute infondées.
Les médias algériens ont dénoncé à plusieurs reprises et récemment encore, la souffrance de près de 25.000 Algériens bloqués à l’étranger incapables de rentrer chez eux depuis l’épidémie du coronavirus déclarée en mars.
Les autorités algériennes n’avaient autorisé les rapatriements que le 23 décembre 2020 et ce jusqu’au 23 janvier 2021 et seulement avec 5 pays (France, Emirats arabes unis, Espagne, Allemagne et Canada), mais ont subitement décidé de les bloquer sans en expliquer les raisons.

Tebboune s’engage à créer un fonds pour le rapatriement gratuit des Algériens morts à l’étranger

Jeter de la poudre aux yeux
Communiqué des services du Premier ministre relatif au Rapatriement des citoyens bloqués à l’étranger.

Le : 17 avril 2020. En application des directives de Monsieur le Président de la République, le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz DJERAD a instruit le Ministre des Affaires Étrangère, le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire et le Ministre des Travaux Publics et des Transports en vue d’engager une opération de rapatriement des citoyens voyageant à l’étranger, bloqués suite à la suspension des liaisons aériennes et maritimes durant le mois de Mars 2020 en raison de la Pandémie du Coronavirus « COVID-19 ».
Dans ce cadre, les citoyens concernés par cette opération de rapatriement et détenteurs de billets retour vers l’Algérie sont invités à s’inscrire, dès à présent, sur les sites internet suivants : www.pm.gov.dz – www.mae.gov.dz – www.interieur.gov.dz (rubrique Rapatriement des citoyens bloqués à l’étranger) en renseignant toutes les informations requises en vue de les recenser et les contacter.
Aussi, la date limite de l’inscription sur les sites précités sera le Jeudi 23 Avril 2020, ce qui permettra à l’issue, de mobiliser la flotte aérienne et maritime nécessaire pour la concrétisation de cette importante opération de rapatriement.
Enfin, les citoyens rapatriés seront soumis aux mesures préventives de confinement sanitaire au niveau des structures recensées à cet effet, où un suivi médical approprié leur sera dispensé.

About gherrrabi

Check Also

CDH: La pandémie est un « prétexte » utilisé par certains Etats pour réprimer et abolir les libertés, déplore l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déploré lundi que l’épidémie de Covid-19 soit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *