Home / COOPÉRATION / Algérie, des déclarations d'(Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian) qui passent mal

Algérie, des déclarations d'(Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian) qui passent mal

La diplomatie française est critiquée en Algérie après des déclarations d’Emmanuel Macron et de Jean-Yves Le Drian sur la situation politique du pays. L’opposition et certains internautes soupçonnent une tentative d’ingérence de Paris, écrit le site d’information Tout sur l’Algérie.

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères (11 mars 2019)

Je salue la déclaration du président Bouteflika par laquelle il annonce ne pas solliciter un cinquième mandat et prendre des mesures pour rénover le système politique algérien.Au lendemain des grandes manifestations, qui se sont déroulées dans le calme et la dignité à travers toute l’Algérie, la France exprime l’espoir qu’une nouvelle dynamique à même de répondre aux aspirations profondes du peuple algérien puisse s’engager rapidement.La France réitère son attachement à ses liens d’amitié avec l’Algérie en formant des vœux de paix, de stabilité et de prospérité pour l’ensemble de son peuple.” M. Jean-Yves Le Drian.

Lundi 11 mars, Abdelaziz Bouteflika a annoncé qu’il ne ferait pas de cinquième mandat et que l’élection présidentielle d’avril était reportée, après des manifestations impressionnantes ces dernières semaines. En Algérie, la réaction de Paris à la gestion de la crise politique est observée de près, relate Tout sur l’Algérie (TSA): “Depuis hier soir, la France subit de vives critiques de la part de l’opposition et des Algériens sur les réseaux sociaux. Les déclarations de son ministre des Affaires étrangères, le premier à avoir réagi à la nouvelle lettre de Bouteflika, sont perçues comme un soutien précipité de Paris au régime algérien.”

A Lire aussi  Fidèle à ses principes jusqu’à son dernier souffle : Nelson Mandela n’a jamais oublié, ni trahi ses amis Marocains

Jean-Yves Le Drian a dit saluer la déclaration du président algérien “par laquelle il annonce ne pas solliciter un cinquième mandat et prendre des mesures pour rénover le système politique algérien”. “Plusieurs partis d’opposition ont dénoncé une ingérence française et un soutien de Paris à Bouteflika”, explique TSA : “Dans un communiqué, le RCD [Rassemblement pour la culture et la démocratie] a par exemple fait le parallèle avec le soutien de Paris au dictateur Kabila.”

“Abdelaziz Macron”
Mardi après-midi, un tweet d’Emmanuel Macron, qui évoquait “une nouvelle page pour la démocratie algérienne”, a également provoqué des réactions outragées de l’opposition politique et d’internautes algériens, rapporte TSA. Le député RCD Atmane Mazouz s’est par exemple insurgé contre ces propos du président français, d’après le site d’information :

Macron parle de ‘démocratie algérienne’. Désormais, les démocraties ne sont pas les mêmes ! Sacrée France officielle !”

Le plus célèbre caricaturiste algérien, Ali Dilem, a renommé le président français “Abdelaziz Macron” dans un dessin posté ce mardi :

Sur Facebook, les numéros de téléphone de l’Élysée sont très partagés, souligne TSA, qui indique que “les internautes invitent les Algériens à rééditer le coup des appels massifs au standard des Hôpitaux de Genève”, où était hospitalisé Abdelaziz Bouteflika. L’Élysée a précisé au site d’information algérien que, pour l’instant, son standard “n’est pas encore saturé”.

Algérie. Une première victoire face au clan Bouteflika

Avec, TSA

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Sahara Marocain / Genève ‘’I’’ : RIEN QUE POUR RIRE. Genève ‘’II’’ : JUSTE POUR SE LAMENTER

Très bientôt Genève deux. Sont conviés à la table des négociations le Royaume du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *