Home / CULTURE / Algérie / Affaire du journaliste Abdou Semmar: on enlève et on assassine ceux qui critiquent le pouvoir

Algérie / Affaire du journaliste Abdou Semmar: on enlève et on assassine ceux qui critiquent le pouvoir

Au lendemain de la célébration de la journée nationale de la presse, le lundi 22 octobre, plusieurs journalistes et éditeurs de presse électroniques ont été interpellés par la gendarmerie. Parmi eux, le journaliste Abdou Semmar.

“Les deux journalistes Mohamed Abderrahmane Semmar, dit Abdou Semmar [éditeur du site Algeriepart] et Merouane Boudiab ont été arrêtés dans la nuit de mardi 23 au mercredi 24 octobre par la gendarmerie. Ils seraient actuellement toujours dans les locaux de la gendarmerie nationale à Bab Djdid à Alger”, rapporte Algérie-Focus.

Les journalistes algériens assassinés
Plusieurs dizaines de journalistes algériens et de militants des Droits de l’Homme se sont rassemblés ce lundi 22 octobre en plein cœur de la Maison de la Presse Tahar Djaout à Alger pour dénoncer la répression qui s’abat depuis plusieurs mois sur les journalistes indépendants ou blogueurs engagés en faveur de la démocratisation du pays. Le premier motif de ce rassemblement est l’emprisonnement arbitraire de Saïd Chittour, détenu depuis plus de 508 jours à la prison d’El-Harrach sans jugement.

Le Huffpost Maghreb relate pour sa part qu’“Adlene Mellah, éditeur du site Dzairpresse, a été arrêté et interrogé par les services de gendarmerie, et est maintenu en détention dans les locaux de la gendarmerie nationale à Bab Azzoun à Alger. Il aurait été arrêté suite au dépôt de plainte pour agression et destruction de bien d’autrui par un journaliste d’Ennahar TV, avec qui Adlène Mellah aurait eu une altercation au sortir du palais de justice.”

Selon le Huffpost, finalement “seul Abderrahmane Semmar reste retenu par les autorités.”

A Lire aussi  Afrique / OIM: L’Algérie expulse un nouveau groupe de 1 500 migrants subsahariens

“Abdou Semmar s’est illustré depuis quelques mois par la divulgation de documents compromettants sur des personnalités publiques et de puissants oligarques, signale Algérie-Focus. Le journaliste s’est fait beaucoup d’ennemis.”
Selon Mohamed Larbi Zitout 168 journalistes, blogueurs emprisonnés en Algérie:

Affaire Amir-DZ : l’ancien joueur de la JSK, Fodil Dob, arrêté

L’ancien joueur de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK), Fodil Dob, a été arrêté jeudi à Alger dans le cadre de l’affaire dite « Amir DZ ». Monir Dob fait partie d’une longue liste de célébrités arrêtées également dans le même sillage à l’instar du talentueux et populaire comédien Kamel Bouakkaz.

L’interpellation de Fodil Dob et de Kamel Bouakkaz est intervenue quelques heures avant celle du célèbre journaliste Abdou Semmar qui dirige le journal électronique « Algeriepart » ainsi que d’autres personnalités du monde médiatique, artistique et sportif algériens. L’homme clé de ce réseau est un certain Amir Boukhors connu sous le pseudonyme de Amir dz d’où le nom de sa page facebook à l’origine de ce branle-bas de combat. Pour l’instant, Amir Boukhors est en état de fuite. En revanche, son frère impliqué dans cette affaire de manière active a été arrêté à Alger également jeudi.

Gadem: Conférence de presse douteuse et à sens unique. Intimidation d’un journaliste

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Sahara Marocain / Genève ‘’I’’ : RIEN QUE POUR RIRE. Genève ‘’II’’ : JUSTE POUR SE LAMENTER

Très bientôt Genève deux. Sont conviés à la table des négociations le Royaume du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *