Home / Business / Afrique: La Ruée vers le cobalt Congolais. La réforme minière en RD Congo qui affole les lobbies …

Afrique: La Ruée vers le cobalt Congolais. La réforme minière en RD Congo qui affole les lobbies …

L’abandon annoncé par la France et la Grande-Bretagne des véhicules à essence et diesel d’ici à 2040 et le virage de l’industrie automobile mondiale vers les véhicules électriques ont placé le cobalt au centre d’un débat complexe.

Le cabinet de conseil Morgan Stanley estime ainsi que les véhicules électriques  devraient représenter la moitié des ventes mondiales à l’horizon 2050.

“Il y aura une pénurie d’approvisionnement en cobalt à l’avenir, lorsque le marché des véhicules électriques va se déployer”, a prédit à Bloomberg Ivan Glassenberg, le PDG du géant minier Glencore.

Pourquoi le choix du Rwanda pour l’implantation de l’usine d’assemblage de Volkswagen ?

Thomas Schaffer, directeur de Volkswagen en Afrique du Sud avait indiqué aux journalistes que VW a été motivé par le fait de le Rwanda est un pays « politiquement stable dans la région avec un dynamisme économique au rythme accéléré, une population jeune et un engouement populaire à posséder un véhicule ». Mais l’intention du constructeur automobile allemand est également de se rapprocher des gisements de cobalt en République démocratique du Congo.

 

 Volkswagen avait annoncé en janvier sa décision de s’installer au Rwanda pour y bâtir une usine d’assemblage. L’intention du constructeur automobile allemand est également de se rapprocher des gisements de cobalt en République démocratique du Congo. “20% de la production totale de cobalt en RDC est réalisée à la main. Les mineurs extraient le cobalt avec des outils rudimentaires et sans protection”, explique Lauren Amistead d’Amnesty International. “Les puits qu’ils creusent sont souvent plus profonds que la norme légale de 30 mètres. Ils descendent parfois à 60 ou 70 mètres et ils n’ont aucune protection. Ces personnes travaillent dans des conditions très dangereuses et lorsque les puits s’effondrent, il y a des morts.” “Si Volkswagen veut devenir leader sur le marché de la voiture électrique alors ils doivent vraiment se positionner en tant que leader du point de vue des pratiques d’extraction. Il est de la plus haute importance que la révolution des véhicules électriques ne se fasse pas sur le dos des enfants et des adultes qui travaillent dans ces conditions en République démocratique du Congo”, poursuit Lauren Amistead. 

Un artiste a peint ce dessin devant une boutique Apple pour dénoncer le dur travail des enfants dans des mines au Congo pour extraire le Cobalt utilisé pour la fabrication des smartphones.

Les industriels de l’automobile et des smartphones se retrouvent donc sous une pression croissante des ONG mais aussi des investisseurs qui exigent un “traçage” du cobalt, à l’image de ce qui a été mis en place pour les minerais et les diamants extraits dans les zones de conflits.

A Lire aussi  UDLEF : Monsieur Khalid El Garti comme candidat aux élections Européennes de 2019

Le fond d’investissement Hermes, qui pèse 34 milliards d’euros, vient de sommer les industriels de songer à utiliser des techniques telle que le “blockchain”, une technologie de stockage et de transmission de données qui fonctionne sans contrôle central, utilisée notamment avec la crypto-monnaie bitcoin.

La RDC s’apprête d’ailleurs à réviser son code minier jugé trop favorable aux capitaux étrangers, pour que son économie profite aussi de l’envolée des cours du cobalt, notamment par l’intermédiaire de l’entreprise nationale Gecamines.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Kweku Adoboli, l’ancien trader de la banque suisse UBS condamné en 2012 à Londres pour une fraude géante, a été expulsé vers le Ghana, son pays d’origine.

Cet homme âgé de 38 ans avait été reconnu coupable en 2012 d’une fraude ayant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *