Home / COOPÉRATION / Afrique: entre pardon, rancœur et CPI.

Afrique: entre pardon, rancœur et CPI.

La CPI n’a jamais et sera jamais  une solution miracle pour résoudre un conflit en Afrique!!! cultivons la promotion du pardon en Afrique.

cette réflexion aborde la question du rapport entre la culture africaine et le pardon. La thèse centrale qui y est défendue est que, puisque la culture africaine se caractérise par la primauté de la vie sur toute autre valeur, le pardon devrait y trouver une place importante, et sa promotion devenir une préoccupation qui mobilise les énergies des Africains.

Si la justice punitive n’est pas efficace dans la réconciliation, la justice réparatrice résiste-t-elle à l’irrésistibilité du retour vers le passé ? Le pardon est-il suffisant pour emporter la rancœur ?

Le Pardon

Si le pardon est aujourd’hui l’objet d’une attention renouvelée, ce pardon qui (re)vient vers nous est en même temps très ancien. Si l’on doit appeler, pardon, les gestes de réconciliation par lesquels un groupe offensé accepte d’en rabattre sur sa vengeance, il se retrouve partout où un prix du sang est accepté  « un autre pardon, qui est oubli de soi et compassion de l’offensé pour l’offenseur qui avoue sa faute et se repent. Forme gratuite et sublimée du don, ce pardon d’homme à homme, de personne à personne, parole souveraine qui redonne vie, nous situe au-delà du monde des échanges, dans le domaine de la pure libéralité. On le nommera pardon-renoncement ».

About Mohammed Gherrabi