JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Afrique / Concertation nationale au Mali: C’est parti pour trois jours

Afrique / Concertation nationale au Mali: C’est parti pour trois jours

Concertation nationale au Mali: C’est parti pour trois jours…
Ouvertes jeudi 10 septembre, les concertations nationales sur la gestion de la transition au Mali devront apporter des clarifications sur la direction du pays. Selon le directoire du comité scientifique, au niveau du plan national, les avis sont partagés quant au profil de celui qui devrait diriger la transition.

Longtemps attendue par la population malienne et la communauté internationale, la concertation nationale pour la mise en place de la Transition a débuté ce jeudi matin, sous tension au Centre international de conférence de Bamako (CICB).

À la porte, plusieurs personnes stationnées ne détenant pas de documents nécessaires pour l’accès et la participation aux travaux ne cessaient de se plaindre.

Des participants se réclamant de la jeunesse du M5-RFP ont tenté de forcer le passage des barrages de sécurité installés à l’entrée du CICB. Face à leur insistance, les forces de sécurité ont fait recours à des jets de gaz lacrymogènes. Après un moment de fumée et la pluie qui s’est abattue sur les lieux les choses se sont calmées.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel Assimi Goïta, accompagné pour la circonstance de plusieurs membres du Comité. L’événement a regroupé l’ensemble des forces vives de la Nation avec la présence de l’autorité morale du M5-RFP, l’imam Mahmoud Dicko.

Plusieurs ambassadeurs étaient également présents notamment ceux du Maroc, du Sénégal, de l’Algérie.

Dans son discours d’ouverture, le Président du CNSP, Assimi Goïta, a indiqué que la concertation nationale est l’expression de l’aspiration du peuple pour une refondation de notre pays. Il a tenu à renouveler la volonté du comité de participer à la mise en place de l’architecture de la Transition. « Nous sommes à un tournant important de notre histoire, nous devons laisser de côté nos différends pour poser les jalons d’un Mali réformé », a déclaré le président du CNSP avant de rassurer les participants qu’il ne doute point de leur esprit patriotique qui permettra d’adopter les bases des reformes politiques et institutionnelles nécessaires à la refondation de notre nation.

Dans son discours d’ouverture le colonel Assimi Goita, président du CNSP, a déclaré que le peuple malien est condamné à trouver une solution: « nous sommes condamnés à réussir pour les futures générations et nous réussirons par la grâce d’Allah et par les bénédictions de nos anciens. Je ne doute point de l’esprit patriotique de tout un chacun afin que nous puissions adopter les bases des réformes politiques et institutionnelles nécessaires à la refondation de notre Nation« . Le chef de la juste espère la mise en place d’une architecture de la transition, dans le “strict respect de la volonté du Peuple malien”.

Le Colonel Assimi Goïta, avant de quitter la salle, a souhaité plein succès aux travaux.

Cinq groupes de travail ont été constitués pour examiner la feuille de route et la Charte de la Transition.

Journée de la concertation nationale sur la préparation de la transition: 10 septembre 2020.

About gherrrabi

Check Also

CDH: La pandémie est un « prétexte » utilisé par certains Etats pour réprimer et abolir les libertés, déplore l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déploré lundi que l’épidémie de Covid-19 soit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *