JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Affaire Alexei Navalny: Macron s’attaque à Poutine, ce dernier dénonce des accusations infondées

Affaire Alexei Navalny: Macron s’attaque à Poutine, ce dernier dénonce des accusations infondées

Affaire Alexei Navalny: Macron s’attaque à Poutine, ce dernier dénonce des accusations infondées.
Après avoir exigé une transition rapide au Mali, la formation d’un gouvernement technocrate au Liban et des sanctions contre la Turquie, il exige des explications à Vladimir Poutine sur le cas de l’opposant Alexei Navalny victime d’une tentative d’empoisonnement.

Alors que l’Occident hausse le ton dans le dossier Alexeï Navalny, Vladimir Poutine n’en démord pas, et évoque des accusations « non étayées ». Après l’Allemagne, les États-Unis, l’UE et le G7, Emmanuel Macron a dénoncé, dans un communiqué de presse émis par l’Elysée ce 14 septembre, une “tentative d’assassinat” visant Alexei Navalny, principal opposant de Vladimir Poutine en Russie.

Le président français exige de Poutine qu’il clarifie l’affaire Emmanuel Macron a demandé des comptes, lundi 14 septembre, à Vladimir Poutine sur le sort d’Alexeï Navalny, lors d’un entretien téléphonique où il a dénoncé une « tentative d’assassinat » de l’opposant russe.

Depuis que le dissident russe Alexeï Navalny a été admis au sein d’un hôpital berlinois, de nouveaux éléments apparaissent au sujet de ce qui a pu lui arriver. Selon les autorités allemandes, ce dernier aurait ainsi été empoisonné via un agent neurotoxique, datant de la période de l’URSS. Depuis, de nombreuses voix accusent le Kremlin d’être derrière cette attaque.

Dans le ⇒ Communiqué en question, on pouvait lire : « le Président de la République a marqué sa profonde préoccupation sur l’acte criminel perpétré à l’encontre de M. Alexei Navalny et l’impératif que toute la lumière soit faite, sans délai, sur les circonstances et les responsabilités de cette tentative d’assassinat« .

Et d’ajouter : « il a souligné que la France partageait, sur la base de ses propres analyses, les conclusions de plusieurs de ses partenaires européens sur les faits d’empoisonnement à l’aide d’un agent neurotoxique Novitchok en contravention des normes internationales sur l’utilisation d’armes chimiques« .

Pour le président russe, son homologue français a formulé des accusations « non étayées » dans le dossier de l’empoisonnement supposé d’Alexeï Navalny.
Du côté de Moscou en revanche, ces accusations sont balayées d’un revers de la main. En effet, que ce soit le porte-parole du gouvernement, ou le président Poutine en personne, la Russie affirme n’avoir rien à avoir dans cette affaire. Un constat réitéré par le chef du Kremlin à son homologue français, Emmanuel Macron, qui a affirmé que les accusations fomentées à son encontre et celle de la Russie étaient infondées et totalement fausses.

Un Julian Assange russe contre la corruption

Poutine rejette les accusations d’Emmanuel Macron”

Dans un communiqué de presse, le gouvernement russe a ensuite réclamé de l’Allemagne, qu’elle lui transmette, dans les délais les plus brefs, l’ensemble des informations du dossier de Navalny.

La réponse de Kremlin est immédiatement tombée. En effet, ce lundi, la présidence russe a répondu aux accusations de l’Elysée. Le service presse du président russe a fait savoir à l’agence de presse russe ⇒ Tass et a tenu à souligner la position qu’est celle de Vladimir Poutine qui a formellement rejeté les accusations de Macron qu’il a qualifiées d’ “infondées”

Le Kremlin, attaqué de toutes parts

Le Kremlin, attaqué de toute part, semble vouloir se détacher au plus vite de cette affaire. Depuis le début, la Russie est effectivement soupçonnée d’avoir organisé un empoisonnement à l’encontre de Navalny, opposant russe au régime, qui ne cesse de pointer la corruption au sommet de l’État.

Lire aussi

Bruit de bottes en Méditerranée orientale? Recep Tayyip Erdogan avertit Emmanuel Macron: « ne cherchez pas querelle à la Turquie ! »

Exclusif/ Belgique: Manifestation de soutien à Julian Assange devant l’ Ambassade du Royaume-Uni à Bruxelles.

About gherrrabi

Check Also

Dossier / Algérie: Autopsie d’une Justice-injuste… « non à la justice du téléphone »

Algérie: Les avocats en grève de dimanche jusqu’au 4 octobre pour « une justice indépendante » Plusieurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *