JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / A son tour, Bachir Oubi Bouchraya, le représentant de « l’Algésario » à Buxelles, s’en prend avec virulence au MAE espagnole Arancha González Laya

A son tour, Bachir Oubi Bouchraya, le représentant de « l’Algésario » à Buxelles, s’en prend avec virulence au MAE espagnole Arancha González Laya

Oubi Bachir s’en prend avec virulence au MAE espagnole Arancha González Laya.

Les liens historiques et culturels séculaires existants entre les deux pays, faisant savoir que le Maroc est le pays nord-africain ayant des liens historiques les plus forts avec l’Espagne.
Les terres espagnole et marocaine, séparées par le détroit de Gibraltar ont des liens historiques, économiques et humains très importants.

Espagne premier partenaire du Maroc
La proximité géographique facilite aussi les échanges économiques entre les deux pays. Les exportations marocaines vers l’Espagne progressent environ de plus de 10% par an depuis une bonne dizaine d’années. «Les relations économiques entre le Maroc et l’Espagne se développent de manière remarquable, témoignant de la profondeur des liens qui unissent les deux parties. Elles sont favorisées par la proximité géographique des deux pays, l’implantation de près de 800 entreprises espagnoles au Maroc, la présence d’une importante communauté marocaine en Espagne et, récemment, des flux croissants de migrants espagnols au Maroc», écrit le ministère marocain des Finances.

L’Espagne est devenue le premier partenaire commercial du Maroc (premier fournisseur et premier client), la seconde source de recettes touristiques au Maroc et le second pays d’origine des transferts des Marocains résidents à l’étranger. De façon plus anecdotique, les Marocains se classent en deuxième position des investisseurs étrangers (hors Europe) dans l’immobilier en Espagne, juste après les Chinois et devant les Algériens. Durant le premier trimestre 2017, le nombre d’acquéreurs marocains de biens immobiliers dans la péninsule ibérique a augmenté de 3,40 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Pas facile de résumer la riche histoire de l’Espagne en quelques lignes… L’histoire de l’Espagne est composée de grands évènements, qui font de ce pays européen l’un des plus riches historiquement parlant. De l’Andalousie à la Cantabrie, la péninsule ibérique a connu de grands bouleversements qui ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. La péninsule qui a joué un grand rôle dans le morcellement territorial européen, notamment durant la période du Saint Empire Romain Germanique.

Oubi Bachir s’en prend avec virulence au MAE espagnole Arancha González Laya…

Comment un hybride mort né, issu d’une entité fantoche, d’une organisation terroriste… se permet de dicter ce qu’elle doit faire ou ne pas faire la MAE espagnole Arancha González Laya… Le commis de l’Algérie ne s’arrête pas là,  il s’en prend à la stigmatisation « insensée et irresponsable » des pays du Pacifique et de L’Anatolie ou l’Asie Mineure.

« Notre reproche au tweet de la MAE d’Espagne est principalement pour le geste; de se sentir dans l’obligation de donner des explications au Maroc. Œil ! Parce que nourrir l’appétit de chantage de Rabat va bientôt faire du Maroc, si ce n’est plus, le Frankenstein d’Espagne. » Bachir Oubi Bouchraya

 


« Quant au « wording¹ » du tweet qui présente la position de Madrid, il est propre à un pays du Pacifique ou d’Asie Mineure, et non d’Espagne avec le poids légal, historique et moral qu’il porte sur ses épaules depuis 4 décennies. » Bachir Oubi Bouchraya

La romance hard du représentant de l’Algésario à  Buxelles, Bachir Oubi Bouchraya.

La communauté internationale vient de découvrir le scandale sexuel dans lequel baigne joyeusement le soi-disant représentant de l’officine parisienne du polisario, le dénommé Bachir Oubi Bouchraya.

Ce sinistre individu a fait toute la démonstration de sa dépravation sexuelle à Paris comme en témoignent ses chaudes aventures avec la soi-disant présidente de l’irréelle « ligue des jeunes sahraouis », en l’occurrence Aziza Hameida, abandonnant femme et enfants à Bilbao (Espagne) où ils vivent de modiques aides sociales espagnoles.

Cette Aziza Hameida traine de lourdes valises derrière elle puisqu’elle a été fiancée au « cocu » dénommé Mahjoub Mliha, celui-là activiste du polisario à Bruxelles, qui a lui aussi délaissé sa femme en Belgique.

Cette nouvelle révélation a provoqué un tollé parmi les embastillés sahraouis marocains de camps de la honte de Tindouf et ce, en raison de très nombreux scandales sexuels ayant secoué la hiérarchie polisarienne, Brahim Ghali en tête.

Nul n’a oublié le viol bestial que ce Brahim Ghali avait commis à Alger, du temps où il dirigeait l’officine polisarienne dans la capitale algérienne, à l’encontre de la réfugiée sahraouie Khadijatou Mahmoud, auteure d’une plainte pour viol déposée auprès de la justice espagnole à son encontre. Raison pour laquelle, il ne peut se rendre en Espagne ou dans un pays membre de l’Union Européenne.

Cependant, la révélation des rencontres « hard » du soi-disant représentant de la fantomatique RASD parisienne, Bachir Oubi Bouchraya, avec la « Miss sahraouie » Aziza Hameida, tout juste dévoilées au grand jour, ne sont que l’arbre qui cache la forêt des frasques sexuelles des dirigeants polisariens.

Ainsi, à Tindouf, nombre de scandales sexuels bien plus graves étaient commis par les ogres de la centrale séparatiste, voire de hauts responsables algériens, sans éveiller le moindre soupçon tellement leurs auteurs cultivent le secret sur leurs aventures charnelles.

Même les frasques de l’ex-Wali de la Wilaya algérienne de Tindouf, le dénommé Moumen Mermouri, avec la poétesse sahraouie Nana El Rachid, accusée aussi de jouer les proxénètes au profit de ce sinistre ex-Wali, au détriment de nombreuses jeunes réfugiées sahraouies réduites à l’état d’esclaves sexuelles, ont été dévoilées en 2018.

Sans oublier ces jeunes réfugiées sahraouies reconverties en simple jouets sexuels pour le compte de sites porno espagnols, dont la plus célèbre est la dénommée Leïla Bent Pakito, ancien proche collaborateur de Bachir Oubi Bouchraya, devenue star du site prono espagnol « Pornoteria ».
Engoncé jusqu’au cou dans des scandales sexuels, le polisario utilise la même arme contre ses opposants, poussant le cynisme jusqu’à dévoiler des photos intimes de leurs épouses.

Le cas d’Olaya Saâdi, épouse du détenu politique Fadel Breïka, qui vient d’être relâché sur instructions algériennes, apporte ici une preuve irréfragable. Pour réduire son conjoint au silence, le « front du Mal » n’a pas trouvé autre moyen que le recours, en véritable maître-chanteur, aux photos de l’épouse piratées sur son téléphone portable pour les diffuser sur le site séparatiste à scandales nommé « sawtalwatan.com » !

Mais voilà suite à ces dernières révélations chaudes du soi-disant représentant du polisario à Paris, Bachir Oubi Bouchraya, le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) vient de prendre la décision de fermer les vannes des aides aux amis de la pseudo RASD (AARASD) basée en France au titre de l’année 2020.

Ces fonds, alloués à cette officine étaient destinés aux réfugiés sahraouis marocains retenus dans le goulag de Tindouf depuis près d’un demi-siècle ; aide détournée depuis la création de l’AARASD en 1975 à d’autres fins que le soutien humanitaire mais qui abondaient allègrement dans les poches personnelles des tortionnaires polisariens.

Au final, cette nouvelle révélation a tout au moins le mérite de nous édifier sur les agissements crasses du « front de la honte (polisario) », poussant l’outrecuidance jusqu’à instrumentaliser le sexe pour rallier des soutiens autour de sa « cause » de chimérique.

C’est pourquoi les pseudos représentants polisariens à l’étranger ont une très nette préférence pour les blondes ; ce choix leur permettant à la fois d’assouvir leurs pulsions bestiales et de rallier leurs maîtresses autour de leur fantomatique cause.

Aujourd’hui, la question est de savoir pourquoi les preux chevaliers du droit-de-l’hommisme ne dénoncent pas de tels agissements rédhibitoires du polisario, notamment à l’encontre des femmes sahraouies qui ne vaudraient pas plus que de simples esclaves sexuelles aux yeux des matons de Tindouf.

¹: Le wording désigne les problématiques de choix d’intitulés utilisés pour évoquer des catégories de produits aux des services aux consommateurs.

Lire aussi:

Algérie: Prévue ce mercredi 26 février, pourquoi la visite de la MAE espagnole Arancha González Laya a été reportée?

 

About gherrrabi

Check Also

Algérie: Partage des vaccins avec la Tunisie… « la poudre aux yeux »

L’Algérie avait promet qu’elle partagera son premier lot de vaccin anti-Covid-19 avec la Tunisie, en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *