Home / Business / Zimbabwe : des grèves violemment réprimées, les États-Unis et la France accusées

Zimbabwe : des grèves violemment réprimées, les États-Unis et la France accusées


Le ministre de l’Intérieur du Zimbabwe accuse les ambassades américaine et française d’être responsables des troubles survenus dans ce pays.


 

Zimbabwe  des grèves violemment réprimées
Zimbabwe des grèves violemment réprimées

VIDÉO – Des images montrent des forces de l’ordre en train de battre des chauffeurs de bus grévistes à coups de bâtons. Les manifestations de colère contre le régime du président Mugabe s’amplifient.

Cette grève fait suite à plusieurs jours de manifestations, notamment de la part des fonctionnaires qui n’ont pas reçu de salaires au mois de juin, faute de liquidités. Au moins 80% du budget de l’État zimbabwéen est dépensé dans le salaire des fonctionnaires, selon le gouvernement, alors que 90% de la population n’a pas d’emploi formel.

D’autres parts, le gouvernement zimbabwéen a accusé dimanche les ambassades américaine et française de soutenir les protestations et émeutes dans le pays, selon l’agence de presse iranienne Fars News.

« Nous avons des documents prouvant le rôle de l’ambassade française et d’autres ambassades à Harare dans la planification du changement de régime » a déclaré Ignatius Chombo, le ministre zimbabwéen de l’Intérieur.

https://www.facebook.com/ThisFlag/videos/1753069374932269/

Le pasteur baptiste sollicite  l’aide de la communauté internationale pour chasser  le président  » Robert Mugabe » et son gouvernement (Mugabe est président depuis 1987) .

D’après le rapport publié dans le quotidien zimbabwéen Sunday Mail, Harry Thomas, l’ambassadeur américain au Zimbabwe, avait rencontré en Mai dernier Evan Mawarire, l’un des chefs des opposants au gouvernement Zimbabwéen. Laurent Delahousse, l’ambassadeur français, avait plusieurs fois rencontré ce dernier, ajoute le quotidien zimbabwéen.

Lire aussi: ⇒ Zimbabwe – adopte le yuan « monnaie nationale »

L’ambassadeur français au Zimbabwe a démenti toute rencontre avec les dirigeants de l’opposition zimbabwéenne, jugeant une telle allégation ridicule.

Les manifestations se multiplient au Zimbabwe depuis plusieurs mois suite à l’accroissement des problèmes économiques dans ce pays dirigé par Robert Mugabe depuis 36 ans.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

_DSC0214

Maroc: Conférence sous le thème « l’éducation à la citoyenneté… »

Conférence sous le thème « l’éducation à la citoyenneté… » organisée par l’Association de protection de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>