Breaking News
Home / Non classé / VISITE DU PREMIER MINISTRE FRANÇAIS AU MALI : UNE VISITE SOUMISE À UNE CONDITION

VISITE DU PREMIER MINISTRE FRANÇAIS AU MALI : UNE VISITE SOUMISE À UNE CONDITION

Le Premier ministre Edouard Philippe
Le Premier ministre Edouard Philippe
Le Premier ministre Edouard Philippe se rendra au Mali les 7 et 8 avril pour rendre visite aux troupes françaises et rencontrer le président Ibrahim Boubacar Keïta.

En prélude à cette visite de 2 jours, la France a fait une mise en garde au gouvernement malien qu’en cas de manifestation ou de profanation du drapeau français avant l’arrivée du Premier ministre Edouard Philippe, l’étape de Bamako sera aussitôt retirée du calendrier de la visite.

La visite au Mali du Premier Ministre français, prévue pour les 7 et 8 avril prochains, a fait l’objet d’une mise en garde de la part de la France à l’endroit des autorités de notre pays. Selon l’agenda de cette visite, Edouard Philippe doit se rendre d’abord auprès des troupes françaises de Barkhane au Nord puis à Bamako où une rencontre est prévue avec les autorités maliennes. Mais l’étape de Bamako est conditionnée par l’arrêt des manifestations anti-françaises.

En effet, selon la mise en garde adressée par la France au Gouvernement malien, en cas de manifestations ou de profanation du drapeau français avant l’arrivée du Premier Ministre Edouard Philippe, l’étape de Bamako sera aussitôt retirée du calendrier de la visite.
Cette décision est certainement motivée par les récentes manifestations du mouvement « On a tout compris » devant l’Ambassade de France à Bamako. Au cours de ces manifestations, le drapeau français avait été profané et déchiré.

Par ailleurs, les Français ont informé Bamako que la visite au Nord du Mali est exclusivement réservée à la force Barkhane. Aucune récupération politique de la part du Pouvoir malien ne sera tolérée. En outre, pour des raisons de sécurité, aucun détail de l’étape du Nord de ce déplacement n’a été communiqué aux autorités maliennes.

A Lire aussi  Acte V: GILETS JAUNES, cinquième samedi de mobilisation...

Le Premier ministre évoquera avec le chef de l’Etat malien “tous les enjeux de la relation bilatérale et les questions régionales, notamment s’agissant de la lutte contre le terrorisme”, indique son cabinet dans un communiqué.Il rencontrera également le Premier ministre malien Soumeylou Boubeye Maiga pour un entretien davantage centré sur le volet économique.Une visite est également prévue aux forces françaises engagées dans l’opération Barkhane, ainsi qu’auprès de la communauté française à Bamako. Les problèmes sécuritaires au Mali ne peuvent pas être réglés “en moins de 10 à 15 ans”, a estimé fin février le général François Lecointre, chef d’état-major des armées françaises, au cours d’une audition parlementaire rendue publique la semaine dernière, tout en rejetant l’idée d’un “enlisement” des forces françaises au Sahel.Quelque 4.000 soldats français sont déployés depuis 2014 au Sahel pour l’opération antijihadiste Barkhane, qui a succédé à l’opération Serval déclenchée au Mali en 2013. Bien que depuis 2013 les groupes liés à Al-Qaïda aient été dispersés et en grande partie chassés du nord du Mali, des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU (Minusma), régulièrement visées par des attaques.Il y a une semaine, cinq soldats français ont été légèrement blessés par des tirs contre le camp de la Minusma et de Barkhane à Kidal (nord).Fin février, deux soldats français ont été tués et un blessé dans le nord-est du pays dans l’explosion d’une mine artisanale, portant à 22 le nombre de militaires français morts dans le Sahel depuis 2013.

Avec, S1S2

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Dossier N°2: Algérie / Migration: Génocide à huis clos est programmé contre les migrants… (les preuves)

L’Algérie via un communiqué émanant du directeur des transports en Algérie interdisant aux migrants subsahariens  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *