Home / MONDE / [Vidéo: Partie 3]/Investigation : La vulnérabilité des réfugiés au Maroc, un péril à la solde du HCR/Favoritisme

[Vidéo: Partie 3]/Investigation : La vulnérabilité des réfugiés au Maroc, un péril à la solde du HCR/Favoritisme



Le rapport entre le HCR, ses partenaires et les réfugiés est un véritable goulot d’étranglement quant à la prise en charge financière, sanitaire et psychologique et quant à l’accompagnement à l’intégration par la formation et par l’emploi.



 

Les souvenirs des multiples sit-in de l’association des réfugiés au Maroc restent encore d’actualité. Pour les réfugiés, les nombreuses revendications qui ont fait l’objet des dites manifestations restent toujours sans solution.

La précarité dans laquelle vivent les réfugiés est devenue la norme.
Les cas de femmes enceintes qui meurent suite à l’accouchement, faute de suivi médical, sont nombreux.
La réinstallation des réfugiés est un imbroglio dont bénéficient une poignée de personnes selon des critères obscures.
La prise en charge par le HCR pour la création d’une activité génératrice de revenus est extrêmement rare. Elle est déployée en majorité pour justifier l’usage des fonds et pour faire la publicité de ses partenaires. Les bénéficiaires de ces aides sont une poignée de comédiens promptes à prendre la parole en publique pour faire une promotion mensongère et tapageuse du succès de l’intégration des réfugiés et du travail des organismes concernés.

En effet, la gestion et la répartition des fonds dédiés aux réfugiés restent un chaos savamment organisé où les montants accordés aux différents partenaires sont secrètement gardés.
L’évaluation des services, les sondages sur la prise en charge et le contrôle des fonds octroyés sont un fiasco absolu.

Après avoir enquêté auprès des refugiés, tant ceux qui bénéficient d’un accompagnement que ceux qui ne sont suivis par aucun organisme, la réponse est unanime. « Accompagnement inexistant, décevant, inapproprié et vicieux. »

Une question reste donc sans réponse : où vont les fonds ? Que devient l’argent mis à disposition des différents organismes, le HCR en tête de liste, pour l’aide aux réfugiés ? Jusqu’à quand cette situation « non transparente » devra encore perdurer ?
Pour révéler le dessous de cette affaires, « L’Afrique Adulte » à mener ses propres investigations.

Pour cela:

Un questionnaire a été administré au HCR, le 6 octobre 2015:

Nos interrogations:

  1. Quel est la nature des rapports qui lient le HCR au gouvernement marocain 
  2. Quels sont les points forts dans votre partenariat
  3. Quels sont les différents partenaires avec lesquels  vous travaillez pour mener à bien votre mission  en tant que Haut commissariat aux refugiés.
  4. Quelles sont les mesures que vous prenez pour garantir la confidentialité des informations  au sujet  des  réfugies  et des demandeurs d’asile  après  examen
  5. De combien est le plafonnement  de l’assistance médicale, assistance au logement, assistance  alimentaire
  6. Comment voyez vous l’avenir des refugiés que vous ne pouvez plus réinstaller
  7. Traitez vous une certaine  vulnérabilité  de manière  prioritaire  à l’exemple  des homosexuelles.
  8. Conduisez vous par moment des sondages d’opinions pour savoir  comment est perçu votre politique de gestion par les refugiés et les demandeurs d’asile. 

 

La réponse du HCR le 17 Novembre 2015:

 

  1. Quel est la nature des rapports qui lient le HCR au gouvernement marocain 

La nature des rapports qui lient le HCR Maroc au gouvernement marocain repose sur l’Accord de Siège signé en 2007 et qui a permis l’ouverture d’une représentation du HCR à Rabat. Cet Accord est une reconnaissance de la part des autorités des fonctions du HCR de protection internationale des réfugiés qui relèvent de son statut et de la recherche de solutions durables pour l’intégration de ces réfugiés. Comme le stipule également l’Accord, le HCR agit en partenariat avec les autorités.

  1. Quels sont les points forts dans votre partenariat

Les liens entre le HCR et les autorités marocaines sont basées sur des relations de confiance et d’écoute. Le HCR entretient notamment des rapports très étroits avec le MAEC et le MCMREAM, ces deux ministères étant très au fait de la situation sur l’asile au Maroc et des besoins de protection spécifique des réfugiés.

  1. Quels sont les différents partenaires avec lesquels  vous travaillez pour mener à bien votre mission  en tant que Haut commissariat aux refugiés.

Nous disposons en premier lieu de « partenaires de mise en œuvre », à savoir des partenaires de la société civile marocaine qui mettent oeuvrent les programmes du HCR à travers nos financements et avec pour objectif de couvrir tous les volets de l’assistance et de la protection aux réfugiés, ainsi que la mise en place de solutions durables pour l’intégration. Parmi eux figurent la Fondation Orient Occident, l’AMAPPE, Action Urgence, un cabinet privé d’avocats, l’OMDH Oujda, ainsi que le CNDH avait lequel nous venons de signer un partenariat.

Nous collaborons également avec des « partenaires opérationnels », à savoir des associations marocaines qui travaillent également en faveur des réfugiés. Il peut nous arriver de financer ponctuellement des projets avec ces partenaires. Parmi elles, nous pouvons citer Caritas, Médecins du Monde, Asticude, Manos Solidarios, la Délégation des Migrations, ou encore Singa Maroc qui participe à l’insertion professionnelle des réfugiés au Maroc.

Bien évidemment, nous travaillons également avec les autres agences de l’ONU, au premier rang desquelles l’OIM.

  1. Quelles sont les mesures que vous prenez pour garantir la confidentialité des informations  au sujet  des  réfugies  et des demandeurs d’asile  après  examen

Tous les entretiens réalisés avec les demandeurs d’asile et les réfugiés répondent aux stricts standards de confidentialité émis par le HCR de manière globale. Tous les dossiers sont confidentiels et classés de la sorte, et les fonctionnaires du HCR sont liés à cette clause de confidentialité.

  1. De combien est le plafonnement  de l’assistance médicale, assistance au logement, assistance  alimentaire

Il n’existe pas de plafonnement de l’assistance médicale, tous les médicaments sont remboursés aux réfugiés. Les réfugiés les plus vulnérables (environ 20% d’entre eux) bénéficient d’une assistance financière d’environ 800 DH par mois, tandis que nous assistons tous les réfugiés de manière trimestrielle à hauteur de 300 DH par personne. Il n’existe pas à proprement parler d’assistance au logement, mais une mise à disposition de logements d’urgence et de maisons de sécurité pour les réfugiés les plus vulnérables.

  1. Comment voyez vous l’avenir des refugiés que vous ne pouvez plus réinstaller

Lorsque l’intégration d’un réfugié au Maroc est impossible, celui-ci peut bénéficier de la réinstallation. Plus d’une centaine de réfugiés ont été réinstallés depuis janvier 2014 vers les Etats-Unis, le Canada ou bien des pays européens. Le HCR est soumis à la bonne volonté de ces Etats et ne peut garantir que tous les réfugiés ayant besoin d’être réinstallés le seront.

Pour celles et ceux ne pouvant être réinstallés, notre bureau prend des mesures en conséquence, en garantissant une assistance financière, ou bien le placement en maisons de protection.

  1. Traitez vous une certaine  vulnérabilité  de manière  prioritaire  à l’exemple  des homosexuelles.

Les demandeurs d’asile persécutés dans leur pays d’origine en fonction de leur orientation sexuelle peuvent effectivement accéder au statut de réfugié (pour leur appartenance à un « groupe social » au regard de la définition 1 A) 2) de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés). Du fait de la législation marocaine en la matière, ces personnes sont considérées comme vulnérables, au même titre que d’autres réfugiés qui peuvent être vulnérables pour d’autres raisons (besoins spécifiques, femmes seules, mineurs non accompagnés).

  1. Conduisez vous par moment des sondages d’opinions pour savoir  comment est perçu votre politique de gestion par les refugiés et les demandeurs d’asile. 

Chaque année, le HCR Maroc conduit les exercices AGDM (Age, Gender, Diversity, Mainstreaming) afin de récolter les avis et impressions des réfugiés et demandeurs d’asile. En octobre 2015, le HCR Maroc a conduit des sessions AGDM sur 13 groupes différents (demandeurs d’asile, femmes syriennes, mineurs non accompagnés, etc…), et ce avant la définition des priorités de la stratégie 2016. Ces sessions, fruit de l’écoute de réfugiés et demandeurs d’asile, auront donc un impact dans les programmes tels que définis pour 2016.

 

Vidéo témoignage

Crise de confidentialité entre hcr et partenaires sur la question d’information concernant les réfugiés.
“L’une des plus grosses erreurs commises par le hcr et ses partenaires  sur la question des réfugiés s’attache fréquemment à la fuite des informations lors des séances d’ écoutes sociales  des réfugiés soit au hcr ou chez ses partenaires au service des réfugiés, dans un cadre conventionnel . de telle sorte que la situation du réfugié se trouve dramatisé et  exposée sous l’opulence  du public en si peu de temps. ce qui accuse  la crise de confidentialité sérieusement ancrée  au sein du   hcr  et partenaires  pour manque de soin à l’information. c’est un mal  qui continue de se propager au détriment de l’être au fur à mesure que les années avancent.
 A beau dénoncer une telle attitude , aucun succès , si ce n’est  que la dignité humaine bafouée qui se développe dans un grand souci et qui ne manque pas d’un peu d’eau dans le verre  , que du coup    il est encore constatable que  ,majorité des réfugiés ne  soit plus aguerrit à l’entière  satisfaction des écoutes ciblant différents partenaires ,mais ,bien au contraire  préfèrent se tenir à bonne distance .
. d’autant que le hcr et ses partenaires représentent non seulement une menace de  existence  des réfugiés au Maroc dans une telle lecture  pour manque de discrétion à leur intimité , et de surcroît ,considéré comme étant un projecteur de venin  sur leur sort  pour lequel ,il se dit prêt à solutionner. pour plus de témoignage , il existe un groupe de réfugiés nommé point focaux sélectionné par le hcr depuis la veille de 2009 , période correspondant à la grande manifestation des réfugiés pour manque de soins d’assistance . il avait pour vocation de prêter main forte au hcr à l’avantage des  cas vulnérables  , sachant qu’il est mieux imprégné de la situation des réfugiés que quiconque. les points focaux ont  bénéficié d’une formation théorique que pratique d’un mois dans le cadre de sa mission  d’un an renouvelable. à cette époque ce groupe honorait son engagement dans le plus bref délais ;  plus brillante mission parfaite sans précédente .  l’objectif  portait sur la p réécoute des réfugiés de toutes les  communautés dans n’importe quel volet d’assistance . 
sous son air , l’écoute avait un aspect chaleureux  tant sensible et disponible à la vulnérabilité  sans  frustration des personnes par apport  aux injures ou propos arrogant que l’on subit de la part des responsables du hcr et ses partenaires . chose sans ignorée encore  , est la  marque de confidentialité héritée de  la formation  par laquelle  fonctionne le groupe qui s’observe sur la marge  de sa mission à travers des visites rendues aux réfugiés  dans  n’importe quel point de rencontre et relevant l’empreinte vraie des soucis de leur vie quotidienne à l’amiable  , surtout  en thème de vulnérabilité dégradante  , et aussi se chargeant de rédiger des rapports qu’il  convoie  directement au hcr . 
on pouvait témoigner d’une satisfaction sur le bilant positif de l’année .beaucoup de choses tendaient à l’amélioration  durant cette période. les points focaux ont redonné sourire au hcr  qui avaient du mal à conquérir les cœurs des réfugiés et les guérir de leurs plaies compte tenue du tort énorme  qu’il leurs auraient causés avec ses partenaires complices durant la période de manifestation de 2009 pour laquelle un groupe de réfugiés à été assigné à la cellule de prison  rabat salé et d’autres blessés gravement , témoignant de l’hospitalisation dans les  hôpitaux de rabat. 
mais malheureusement un groupe de mécontents au sein du hcr et des partenaires iront  de leur grée à l’encontre de leur action  pour faire basculer les choses selon leur ambition.  ambition de s’enrichir au nom du partenariat ,ce qui fait avouer que ces  insensés  ont trouvé  le moyen le casser le groupe point focaux tout en  rendant sa mission fragile et  impuissante. tous les éléments du groupe nourris du zèle de tenir défit , ont été exclus et du reste  ceux dont ont conçoit manipulables dans l’amalgame ont été maintenus.
désormais les points focaux ne seront plus liés au hcr , mais leur recrutement se ferait par les partenaires. ils vont travailler pour les partenaires afin de mieux les contrôler par tout moyen de bord.
dorénavant les fuites d’informations visant au dénigrement des réfugiés et à l’exposition de leur vie  privée est de plus en plus   préoccupante  du hcr et ses partenaires , mais un slogan luxueux en vue de plonger l’être au tréfonds  du dénigrement   surtout avec le service d’écoute sociale  de la fondation orient occident   qui continue d’entretenir  une vieille pratique régulière  pleine de tumulte ,  à haute amplitude frisant le ridicule. 
pour finir ,   mine de rien si l’on est souffrant d’une maladie d’ordre psychique , sida  , mst ,tuberculose , folie ect… au lendemain de l’écoute , le public le saura.
les réfugiés se sentent menacés pour fuite d’information. d’autres cas de fuite d’informations sont telles que ; mine de rien l’on sait l’effectif des meubles que contient votre toit… mine de rien n’importe qui est sensibilisé  de votre état de santé , savoir si vous souffrez du sida ou du MST …pour savoir dire que vous souffrez énormément de ces maladies .
ainsi beaucoup de cas de figures  font état de fuite  d’informations  diffusés et allez-y comprendre ce qu’ endure ces victimes victimisées  des lors . leurs états en pleine exposition  dévoile sitôt  la honte pour laquelle l’on a du mal à paraître publiquement, en voici dont un autre soucis qui s’ajoute à votre sort vulnérable..  
comme ce triste  cas d’un réfugié . ce dernier victime de plusieurs agressions physique au Maroc durant neuf ans de statut souffre désormais  d’un mal psychique .son sort a fait  l’objet d’une mauvaise interprétation du hcr et ses partenaires. depuis 2009  il souffre d’une douleur terrible du crâne érigé en état psychique . il a à maintes reprise fait part d’une  demande au hcr en vue d’une réinstallation , afin de se soigner à l’extérieur , mais le hcr est resté insensible à sa cause et celui-ci  continue de coexister avec le Mal à contre grée  . c’est  un  réfugié d’un niveau intellectuel assez élevé , mais à cause de son état il ne parvient pas à trouver du travail et quand bien même qu’il en trouve , le lendemain il peut le perdre facilement , car ce mal apparaît à l’improviste et le met hors d’état confiant. du reste encore , c’est le plus détestable et méprisé des autres réfugiés par le hcr et ses  partenaires parce qu’il tient à ce qu’on l’acquitte coûte que coûte  d’une réinstallation afin de parvenir à l’équilibre de son existence à l’extérieur à travers des soins de qualité . car au stade ou il avance avec sa maladie ,il se dit traumatisé ou dégradé par la maladie à cause du public qui le considère  comme  un fou et se moque de lui chaque jour qui naît , cette personne voulant paraître sous l’insigne du témoignage , semble bien isolé du monde , et pour finir la solitude demeure son quotidien au Maroc par peur qu’on se moque de lui. même l’assistance financière ne l’aidera pas à l’établissement se dit -il car sa dignité humaine est au pris de souffrance et  d’humiliation , et encore chose sans ignorée est que partout où l’emploi le retient , certains responsables hcr et partenaire vont dénoncer sa folie à ses employeurs…   le hcr  sensibilise tous ses partenaires et le public de la folie de ce Mr alors qu’il ne s’agit pas vraiment de folie , mais  un état psychique . plusieurs informations de ce type ont fait état de fuite notamment le SIDA , MST et des personnes aux maladies chroniques dénoncées.”
Témoignage de:  Ali
La rédaction 

Lire aussi⇒:[Vidéo: Partie 1]/Investigation : La vulnérabilité des réfugiés au Maroc, un péril à la solde du HCR

A Lire aussi  Maroc / Séminaire International: Jeunesse, Émigration Irrégulière et Développement

Lire aussi⇒: [Vidéo: Partie 2]/Investigation : La vulnérabilité des réfugiés au Maroc, un péril à la solde du HCR/ Assistance.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Algérie / Migration: Génocide à huis clos est programmé… (les preuves)

Selon Washington : en Algérie, les migrants subsahariens subissent le travail forcé et l’exploitation sexuelle. …