Home / ECONOMIE / VIDÉO. La pénurie de carburants aux portes d’Alger

VIDÉO. La pénurie de carburants aux portes d’Alger

la pénurie a d’abord touché les médicaments, le lait , de pomme de terre, gaz … s’ajoute celle de carburant  dans un pays producteur de pétrole

Pénurie de carburants

La pénurie des carburants gagne du terrain. Alors que plusieurs villes à l’est du pays notamment Béjaïa, Bouira, Sétif, Batna, sont déjà touchées, voilà que la pénurie s’étend à la capitale. Les files devant les stations-services à Rouiba, Bordj el Bahri, Zeralda ou encore Bouchaoui ne cessent de s’allonger, selon plusieurs témoignages.

Djelloul Achour, directeur du port de Béjaïa, apporte des éléments qui expliquent la pénurie qui touche l’est du pays depuis plusieurs semaines : « La pénurie est due a une surconsommation de carburants ces derniers jours due à la vague de froid qui a touché la région, ainsi qu’aux intempéries des quinze derniers jours qui ont empêché de combler ce pic de demande. » Le port de Béjaïa traite près de 30% des besoins nationaux, et ravitaille plusieurs wilayas comme M’Sila, Sétif, Batna, en plus de Béjaïa.

M. Achour estime par ailleurs que « la pénurie a été aussi induite par la paranoïa des consommateurs, et leur appréhension de lendemains difficiles. »

Questionné au sujet des délais d’attente avant que les choses ne reviennent à la normale, le directeur général de l’Entreprise portuaire considère qu’ « en principe les choses auraient déjà dû rentrer dans l’ordre. Du côté du port tout fonctionne normalement, les navires sont admis et peuvent décharger sans problème. Le problème est du côté de Naftal, » conclut-il.

Après avoir ignoré le problème, le monopole public Naftal a rompu le silence. Il a tenu de son côté à assurer de sa capacité à couvrir les besoins du marché en carburants, selon la chaîne El Bilad, mettant en cause les perturbations rencontrées dans certaines régions du pays telles que la spéculation opérée par certains commerçants ainsi que les intempéries qui ont handicapé les zones portuaires.

A Lire aussi  "Yes We Can" Algérie: libre et free !!! Conflit des générations


About Mohammed Gherrabi

Check Also

1

Afrique / Algérie / Economie / Document: acquisition de 200.000 cartouches lacrymogène destinées pour les yeux des algériens

L’économie présentielle (ou résidentielle) et développent durable en Algérie :  Pour un montant de 3.210.00,00 USD …

One comment

  1. bonne continuation si simo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>