Home / Business / Urgent / Algérie/ Présidentielles 2019: la liberté d’expression, les Droits Humains, la démocratie… l’internet sera coupé ce vendredi dans les 48 wilayas…

Urgent / Algérie/ Présidentielles 2019: la liberté d’expression, les Droits Humains, la démocratie… l’internet sera coupé ce vendredi dans les 48 wilayas…

Elle coûte chère en termes économiques et de liberté. Pourtant, certains pouvoirs africains ont usé et abusé des coupures pendant les élections et les manifestations.

A l’heure où la révolution gronde ici et là, où dictateurs et régimes totalitaires sont remis en cause, internet est au coeur des combats. En un clic on peut informer et être informé. Alors les gouvernements sont tenté par la solution radicale: déconnecter le pays tout entier…
À l’heure où certains clament l’explosion de l’Afrique 2.0, les censures des réseaux sociaux n’ont jamais été aussi fréquentes sur le continent.
De nombreux pays africains ont utilisé un procédé similaire cette année lors de troubles, de manifestations ou en période électorale : Ouganda, Tchad, République démocratique du Congo (RDC), Congo-Brazzaville ou encore Éthiopie. près de 50 coupures en 2016 contre moins de 20 en 2015. La tendance semble se généraliser. De plus en plus d’Africains ont un accès à Internet et peuvent s’exprimer librement et organiser des événements. Ça effraie les gouvernements. »

Motifs officiels de ces blocages : des raisons sécuritaires ou des problèmes techniques …sont le plus souvent évoqués par les autorités.

Algérie

Un appel à manifester, le 22 février 2019, dans les 48 wilayas a été lancé pour exprimer l’opposition à ce 5ème mandat de Bouteflika

Face à ces manifestations, les responsables algériens ont utilisé la grossière formule des “ennemis de l’Algérie” qui misent sur un échec des futures élections présidentielles.
Cette tentative du pouvoir algérien ne cherche en fait qu’à bâillonner les voix qui n’applaudissent pas la candidature de Bouteflika et dont l’Agence France Presse (AFP) vient d’en subir le sort puisque son Chef de Bureau à Alger vient d’être déclaré persona non grata et sommé de quitter le territoire algérien au plus tard le 28 février 2019.

A Lire aussi  Au Mali, "AQMI" le sous-traitant du polisario, revendique l’attaque contre des casques bleus tchadiens

Coupures de réseaux sociaux et d’Internet

La liberté d’expression, les Droits Humains, la démocratie…Le régime dictatorial de Bouteflika va couper l’Internet aux Algériens à partir de ce soir jeudi et jusqu’à vendredi minuit. Tiens, quel hasard cela coïncide avec les manifestations prévues le vendredi dans les 48 wilayas.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Crise politique en Algérie : Lakhdar Brahimi a- t- il déclaré forfait?

Il y a à peine une semaine, Lakhdar Brahimi était fier d’annoncer au peuple algérien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *