Home / COOPÉRATION / Un responsable des Nations unies : « Une nouvelle vague de migrants encore plus massive se prépare »

Un responsable des Nations unies : « Une nouvelle vague de migrants encore plus massive se prépare »

Une nouvelle vague d’immigration massive est-elle sur le point d’envahir l’Europe ? C’est ce que pense sérieusement

David Beasley, chef du Programme alimentaire mondial des Nations Unies. Lors d’une interview accordée en marge d’une conférence de donateurs, il a mis en garde contre la prochaine vague de réfugiés, qui devrait largement dépasser la précédente en terme de nombre. De plus, des terroristes massifs et partisans de Daesh ayant fui la Syrie seraient également mêlés aux foules de réfugiés et fugitifs.

En marge de la conférence des donateurs en Syrie, David Beasley s’inquiète des dangers découlant de la situation alimentaire difficile des réfugiés de guerre en Syrie et dans les pays voisins. Il y voit également des opportunités pour l’action des États, si ces derniers accordent des fonds permettant d’assurer l’approvisionnement des personnes.

Voir ⇒ VIDEO

La situation financière de son organisme est actuellement très tendue et rendrait difficile la fourniture de soins suffisants pour les gens en Syrie et dans les environs. Il a averti tous les chefs d’États, en particulier ceux qui semblent décidés d’accueillir les réfugiés sur leur sol, qu’il serait environ cent fois moins cher d’apporter de l’aide à un réfugié syrien sur le terrain que sur le sol d’Europe occidentale.

« Si la situation actuelle ne présente aucune amélioration, et que la paix tarde à s’installer, une nouvelle caravane de réfugiés se mettra inévitablement en mouvement », explique-t-il. Le plus important, selon lui, serait d’établir la paix et de permettre aux gens de se prendre en charge dans leur propre pays.

A Lire aussi  Afrique / Algérie: Une nouvelle vague d’assassinats de guinéens…

David Beasley a également rappelé le contexte du Sahel : 500 millions de personnes vivent dans cette région, qui demeure aujourd’hui instable et où les organisations terroristes sont très actives dans le recrutement.

« L’Europe doit par-dessus tout contribuer à rendre les pays plus stables en faisant tout son possible pour assurer la stabilité de l’offre de la population locale », rappelle-t-il, ajoutant que « les erreurs des dernières années, à savoir que les pays seraient de plus en plus déstabilisés par l’aggravation des conflits militaires, ne devraient pas être répétées ».  Et en cas d’échec, la prochaine vague d’échappement dépassera sans comparaison la précédente.

 

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Migration / France: le Conseil constitutionnel abolit le «délit de solidarité»

Ce sera un jour marqué d’une pierre blanche pour tous les militants pro-immigration. Cédric Herrou, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *