Home / POLITIQUE / Texte intégral du discours de SM le Roi Mohammed VI Le 39e anniversaire de la Marche Verte

Texte intégral du discours de SM le Roi Mohammed VI Le 39e anniversaire de la Marche Verte

Texte intégral du discours de SM le Roi Mohammed VI Le 39e anniversaire de la Marche Verte Rabat – SM le Roi Mohammed VI a rendu, jeudi, un discours à la Nation à l’occasion de la 39e anniversaire de la glorieuse Marche verte .Louange à Dieu, Prière et salut sur le Prophète, Sa Famille et Ses Compagnons

Mon Cher Peuple

Aujourd’hui, nous sommes fiers de célébrer le trente-neuvième anniversaire de la Mars vert.

Ce sera l’occasion de faire le point non seulement de la mise au point réalisés dans nos provinces du sud, mais aussi des dysfonctionnements constatés et les défis internes et externes auxquels sont confrontés ces provinces.

Étant donné que ces régions, qui sont si chères, ont été récupérés, beaucoup a été accompli là dans divers domaines. Cependant, les grands projets que nous lancerons au cours de l’année à venir – si Dieu le veut – seront cruciales pour l’avenir de la région. La référence ici est à la mise en œuvre effective de la régionalisation avancée et du modèle de développement pour les provinces du sud.

Le type de système de régionalisation je me réjouis de ne consiste pas seulement dans les textes juridiques et le transfert des pouvoirs et des ressources humaines et matérielles du gouvernement central vers les régions, mais plutôt celle qui est fondée sur le vrai patriotisme et l’intégrité territoriale de la nation.

Nous voulons, entités et régions solidaires intégrés qui prennent soin les uns des autres.

Les Marocains sont le produit de l’interaction culturelle authentique entre toutes les composantes de l’identité marocaine. En ce qui me concerne, ils sont tous égaux; il n’y a pas de différence entre un Jebli et un Riffi – entre un Sahraoui et un Soussi …

De ce point de vue, la recherche universitaire sur les composantes de notre identité est utile pour la consolidation de notre unité nationale. Toutefois, un débat qui est basé sur l’intolérance et qui tend à semer les graines de la discorde ne peut pas être utile ou utile en aucune façon.

Celui qui dit qu’il est pas le produit de ce mélange national est tout simplement erronée. Et personne dans leur bon esprit essayer de prouver le contraire.

Par conséquent, le type de régionalisation je souhaite voir se réaliser est basée sur cette richesse et de cette diversité humaine et naturelle. Il consolide ce brassage, la solidarité et la complémentarité entre les fils et les filles d’une seule et même nation ainsi qu’entre toutes ses régions.

Avoir un système unifié, le Maroc ne veut pas dire qu’il est le fanatisme tribal basé région; ni ce que ce sera propice à la désunion ou le séparatisme, pour ce est interdit sous l’ancien Constitution du Royaume, ainsi que l’actuel.

Mon Cher Peuple

Quarante ans de sacrifice se sont écoulés au cours de laquelle notre objectif était de récupérer la terre, libérer le peuple, assurez-vous que nos concitoyens dans le Sahara jouissent d’une vie digne, gagner leurs cœurs et de consolider leurs liens avec la patrie.

Nous nous souvenons avec respect ceux qui ont donné leur vie pour défendre le Sahara. Dans toutes les régions du pays, il ya des mères et des pères qui ont perdu des fils pour l’amour du Sahara.

Il ya des veuves qui ont à assumer les charges de la vie sur leur propre; il ya des orphelins qui – pour le bien de la Sahara – jamais connu l’amour d’un père affectueux. Il ya des jeunes qui ont été privés de leur liberté, et qui ont vécu de nombreuses années en tant que prisonniers, pour l’amour du Sahara.

Par conséquent, le Sahara est pas un problème pour peuple sahraoui seulement. Le Sahara est la cause de tous les Marocains. Comme je l’ai dit dans un discours prononcé plus tôt: le Sahara est une question existentielle cruciale, pas seulement une question de frontières.

Maroc restera dans son Sahara, et le Sahara restera une partie du Maroc, jusqu’à la fin des temps.

En plus de la vie donnée pour le Sahara, les Marocains ont fait d’autres formes de sacrifice – matériel et moral – pour le développement des provinces du sud, le partage de tout ce qu’ils avaient avec leurs frères et sœurs dans le sud.

Tout le monde sait que la situation était comme dans le Sahara avant 1975. Pour ceux qui ne connaissent pas la vérité – ou ceux qui préfèrent ignorer – permettez-moi de leur rappeler quelques faits:

Depuis, nous avons récupéré le Sahara, pour chaque dirham unique du chiffre d’affaires du Sahara, l’Etat investit 7 dirhams là, dans le cadre de la solidarité entre les régions et entre les fils et filles de la nation.

En ce qui concerne les indicateurs de développement humain dans la région en 1975, ils étaient 6% de moins que dans le nord du Maroc, et de 51% inférieur à celui de l’Espagne.

Aujourd’hui, ces indicateurs sont beaucoup plus élevés dans les provinces méridionales que la moyenne nationale. Par conséquent, permettez-moi de le dire, haut et fort: arrêter la propagation de fausses allégations que le Maroc exploite les richesses de la région!

Il est un fait que ce qui est produit dans le Sahara ne suffit même pas à répondre aux besoins fondamentaux de sa population. Permettez-moi de le dire, en toute sincérité: les Marocains ont supporté le coût de développement des provinces du sud. Ils ont payé de leurs propres poches et donné des bénéfices destinés à leurs enfants afin que leurs frères du sud peuvent mener une vie digne en tant qu’êtres humains.

Tout le monde sait que le Maroc tient à ce que la population de la région bénéficie de la richesse locale, dans un environnement où l’égalité des chances et la justice sociale l’emportent.

Il est vrai que le système de gouvernance dans le Sahara a été marquée par certains dysfonctionnements qui, au fil des ans, ont conduit à une économie de rente et de privilèges immérités.

Cela a donné lieu à du ressentiment et à un sentiment croissant d’injustice et d’exclusion dans certains segments de la population.

Je ne sais que trop bien qu’il ya des gens qui servent la nation sincèrement et avec dévouement, et il ya ceux qui utilisent la nation pour servir leurs propres intérêts.

Pour ces personnes, l’extorsion est devenu une doctrine profonde; ils ont tourné la recherche de rentes et privilèges dans un droit incontestable et ont abusé de la cause nationale pour servir leurs propres intérêts. Je suis également conscient qu’il ya des gens qui veulent les deux tableaux: ils côte avec les pays d’origine si elles en tirent des avantages, et avec son ennemi si elles ne.

Je dis: Voilà assez de cette politique et les privilèges de rente! Arrêter gagner sa vie au détriment de la patrie!

Mais cela ne devrait pas être hors de proportion. Ces opportunistes ne sont qu’une petite minorité. Il n’y a pas de place pour eux parmi les Marocains et ils ont aucune influence sur l’engagement des Sahraouis à leur patrie. Par conséquent, pour être juste envers tous nos concitoyens dans le Sahara et à la majorité silencieuse qui croit en l’unité de la nation, revenons sur radicalement le système de gouvernance dans nos provinces du sud.

Ma décision de mettre en œuvre la régionalisation avancée, ainsi que le modèle de développement dans les provinces du sud fait partie de cet effort. Notre objectif est de rompre avec l’ancien système de gouvernance et de permettre aux habitants de la région à participer à la gestion de leurs affaires locales d’une manière responsable transparent, en veillant à l’égalité des chances est garantie.

À cette fin, je demande un dialogue national ouvert, franc et de débat sur des idées et des visions d’une manière responsable, dévoué, afin de trouver des réponses claires à toutes les questions et les préoccupations qui sont dans l’esprit de la population locale, ce qui sûr que ce soit dans le cadre de l’unité nationale du pays et l’intégrité territoriale.

Je demande aussi au secteur privé à participer plus activement dans le développement des provinces du sud.

Mon Cher Peuple

Je suis tout aussi déterminé à garantir aux citoyens une vie digne que je suis pour assurer leur sécurité ainsi que la sécurité publique en vertu de la règle de droit.

Par conséquent, le Maroc rejette toutes les pratiques qui visent à compromettre sa sécurité et la stabilité. Il va se lever pour eux d’une manière responsable l’entreprise, conformément à la loi et sous l’autorité du pouvoir judiciaire.

A Lire aussi  Vidéo: “Ce que l’argent a défait, l’argent le refait.”

Depuis quand l’intimidation de personnes et la destruction de leurs biens durement gagné devenir un droit humain?

Depuis quand la perturbation de la sécurité publique et la démolition de la propriété publique devenue partie de l’exercice des droits et libertés de un?

Dans mon discours en 2009 à l’occasion de l’anniversaire de la Mars vert, je exprimé mon rejet pur et simple de ces pratiques et fait remarquer que «On est soit un patriote, ou un traître. Il n’y a pas de maison à mi-chemin « .

Sont ni at-il des degrés dans le patriotisme et la trahison. On est soit un patriote ou un traître.

Il est vrai que la patrie est plus indulgent et magnanime. Et il le restera. Mais une seule fois, et seulement pour ceux qui se repentent et viennent à leurs sens. Quant à ceux qui persévèrent à commettre une trahison, ils doivent garder à l’esprit que toutes les lois nationales et internationales ne considèrent conspiration avec l’ennemi comme une haute trahison.

Je me rends compte que la personne peut faire des erreurs, mais la trahison ne peut tout simplement pas être pardonné. Maroc ne deviendra jamais une usine de fabrication de « martyrs de trahison».

Les vrais martyrs sont ceux qui ont fait le sacrifice ultime au nom de la liberté et de l’indépendance de leur pays – ceux qui ont été martyrisé la défense de la souveraineté et de l’unité de la nation.

Je dis: Voilà assez de ces tactiques surenchère en ce qui concerne le Maroc! Cesser d’exploiter les droits et les libertés offertes par la patrie de conspirer contre elle!

La communauté internationale reconnaît que le Maroc a engagé, des mécanismes et des institutions crédibles qui peuvent traiter des questions de droits de l’homme.

En outre, le Maroc est le seul pays dans la région qui coopère avec les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Le Maroc est également disposé à être plus ouvert à tous les organismes et les organisations internationales des droits humains qui respectent les principes de neutralité et d’objectivité dans le traitement des questions marocaines.

Mon pays rejette la politique de rabaisser ses initiatives et de l’amplification des événements survenus dans les provinces du sud, tout en ne disant rien et en agissant de concert en ce qui concerne les événements de Tindouf et les pays voisins.

Mon Cher Peuple,

Lorsque le Maroc a ouvert la porte à des négociations en vue de parvenir à une solution durable au conflit artificiel autour du Sahara, la question n’a pas été – et ne sera jamais – la souveraineté de notre pays et l’intégrité territoriale.

Dans le passé, quand je suis prince héritier, je négocié avec certains Marocains de Tindouf. Je n’y vois aucun problème que depuis que je suis en train de négocier avec les ressortissants marocains, et je défendais les droits marocaines.

Le Maroc a aucun complexe à prendre part à des négociations directes, ou des négociations par la médiation de l’ONU à aucun parti. Il faut souligner, cependant, que la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire est efficace, inaliénable et non négociable.

Le fait que le Maroc a choisi de coopérer de bonne foi avec toutes les parties ne doivent pas être interprétées comme un signe de faiblesse; il ne devrait pas être utilisé comme un moyen de demander plus de concessions.

L’initiative d’autonomie est le maximum Maroc peut offrir en termes de négociation pour parvenir à une solution définitive à ce conflit régional.

En tant que garant de l’indépendance du pays et l’intégrité territoriale, je suis le devoir de veiller à ce que les concepts et responsabilités lorsqu’ils traitent avec les Nations Unies sont clairement définis, et de rejeter, au nom du Maroc, les erreurs et les écarts constatés dans traiter de cette question.

Permettez-moi de le dire, de réaffirmer la position du Maroc sur la question:

• Nous disons «non» à la tentative de changer la nature de ce conflit régional et de la présenter comme une question de décolonisation. Le Maroc est dans son Sahara et n’a jamais été une puissance occupante ou un pouvoir administratif. En fait, il exerce sa souveraineté sur son territoire;

• «Non» à toute tentative de revenir sur les principes et les critères du processus de négociation, ou toute tentative de réviser et d’élargir le mandat de la MINURSO pour y inclure des questions telles que la surveillance de la situation des droits de l’homme;

• «Non» pour favoriser le parti réel concerné dans ce conflit et qui lui permet de se soustraire à ses responsabilités;

• «Non» à la tentative de placer un mouvement séparatiste sur le même pied que d’un État membre des Nations Unies; «Non» à donner une légitimité à l’anarchie qui prévaut à Tindouf.

La souveraineté du Maroc ne peut pas être l’otage des idées et des approches idéologiques stéréotypées de certains fonctionnaires internationaux. Les différences et les illusions à cet égard peuvent compromettre gravement l’action des Nations Unies dans ce cas.

En revanche, le Maroc est prêt à coopérer avec toutes les parties pour parvenir à une solution qui respecte sa souveraineté, qui est de sauver la face pour tout le monde et qui contribue à la consolidation de la sécurité et de la stabilité dans la région et à la réalisation de l’intégration maghrébine.

Je tiens à exprimer ma gratitude au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et les grandes puissances internationales – notamment les États-Unis d’Amérique et la Maison-Blanche en particulier – pour apporter une contribution positive à différents stades de trouver une solution à ce question.

Tout en valorisant leur soutien aux efforts du Maroc et pour le processus de négociation sur la base de l’initiative d’autonomie, je fais appel, aujourd’hui, pour une position claire concernant ce conflit.

Au moment où ils réaffirment que le Maroc est un modèle de développement démocratique, un Etat influent pour assurer la sécurité et la stabilité dans la région et un partenaire dans la lutte contre le terrorisme, il ya une certaine ambiguïté dans la manière dont ils traitent la question de son territoire intégrité.

Sauf Algérie – le principal parti dans ce conflit – est tenu responsable, il n’y aura pas de solution. En outre, sans une approche responsable de la situation de sécurité tendue dans la région, il n’y aura pas de stabilité.

Ce ne vise pas à offenser Algérie, son leadership ou le peuple algérien, que nous respectons profondément. Mes mots sont soigneusement mesurés et sans ambiguïté. Je parle de faits et une réalité tout le monde connaît.

Chaque fois que les Marocains parlent de cette réalité, le gouvernement marocain, les partis politiques et la presse sont accusés d’attaquer l’Algérie.

Maroc n’a ni pétrole ni gaz, tandis que l’autre partie a le «billet vert» qui il pense qu’elle peut ouvrir la voie à de contester ce légitimité et ce qui est juste. Ce que nous avons, ce sont nos principes et la justesse de notre cause. En fait, nous avons plus que cela: l’amour des Marocains pour leur patrie et leur attachement à elle.

Celui qui pense que la question du Sahara sera traitée au moyen de rapports techniques fabriqués ou de vagues recommandations qui visent à concilier les exigences de toutes les parties qui ne va pas.

Ceux qui tentent de comparer les Sahara à Timor-Leste ou des différends territoriaux en Europe de l’Est sont tout aussi faux. Chaque question a ses propres caractéristiques et conditions spécifiques. Les liens entre les populations sahariennes et le Maroc sont loin d’être récent. En fait, elles sont enracinées dans l’histoire.

Mon Cher Peuple

Tout comme nous croyons en la justesse de notre cause, nous croyons aussi que ce qui est juste et légitime prévaudront sur toutes tendances séparatistes.

Nous nous réjouissons, avec espoir et optimisme, à la réunification des fils du Sahara dans leur patrie. Je suis convaincu qu’ils seront activement engagés dans de nouvelles initiatives pour promouvoir le développement et offrir une vie digne gratuitement à tous les citoyens, où qu’ils se trouvent.

Ce serait le meilleur gage de fidélité à l’architecte de la Mars Green, mon vénéré père Sa Majesté le Roi Hassan II – peut-il reposer en paix – et à tous nos honorables martyrs.

Je voudrais rendre hommage à toutes les branches de nos forces armées et de sécurité pour être constamment mobilisés pour défendre la sécurité, la stabilité et l’intégrité territoriale de notre pays.

Wassalamu alaikoum warahmato ALLAH wabarakatuh.

2014-09-24 19.06.04 (1)

About Mohammed Gherrabi

Check Also

3

Les autorités de Rabat, capitale du Maroc, veulent mettre un terme au commerce informel des marchands ambulants, qui mènent la résistance contre cette décision.

  Depuis un certain temps, le phénomène des marchands informels qui étalent toutes sortes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>