Home / ECONOMIE / Scandale à Air Algérie : des pilotes de ligne avec des faux diplômes

Scandale à Air Algérie : des pilotes de ligne avec des faux diplômes

2

Les scandales et affaires de corruption frappent, cette fois-ci, Air Algérie. Cette compagnie est accusée d’avoir recruté de nombreux copilotes et pilotes de ligne munis de faux diplômes. La direction de l’aviation civile, relevant du ministère des Transports, aurait attribué des fausses licences de pilotage à des copilotes qui exercent actuellement au sein de la compagnie publique. Cela constitue, dénoncent des pilotes chevronnés qui ont témoigné sous la sceau de l’anonymat, un véritable danger “pour la sécurité des passagers” de la compagnie battant pavillon national. Par ailleurs, d’après le quotidien arabophone El-Khabar, plusieurs copilotes ont obtenu, dans des délais expéditifs, des attestations de fin de formation au pilotage, délivrées par des écoles controversées à cause de la faiblesse de leur encadrement et la piètre qualité de leur formation. Ces écoles sont installées en Jordanie et en Afrique du Sud.

S’agissant du «diplôme» délivré par une école sud-africaine, on peut lire, selon les témoignages anonymes des pilotes, une mention selon laquelle “cette attestation ne donne pas droit d’exercice en tant que pilote de ligne en Afrique du Sud”. Malgré cela, la direction de l’aviation civile relevant du ministère des Transports en Algérie a reconnu ces  ”diplômes” contestés en leur accordant  des équivalences. Ces équivalences ont permis aux titulaires de ces faux diplômes de repartir à l’étranger afin d’obtenir, auprès de  ces mêmes écoles installées en Jordanie et en Afrique du Sud, le diplôme définitif les autorisant d’exercer en tant que pilotes de ligne.

Et pourtant, en Algérie, les conditions d’attribution des équivalences sont sévères. Le candidat doit d’abord passer des tests avant que la direction de l’aviation civile ne décide d’attribuer l’équivalence. Comment ces pilotes ont-ils fait pour obtenir facilement ces équivalences ? Certaines sources n’hésitent pas à faire part de leurs soupçons de corruption.

A Lire aussi  Tous les rep-présents-temps au Parle...ment. WIFI haut débit gratuit........!!!!!

D’autre part, quatre écoles de formation de pilotes de ligne existent en Algérie. Pourquoi alors aller étudier dans des écoles qui ne sont pas crédibles ? La question est posée aux responsables de la direction de l’aviation civile qui ont reconnu ces faux diplômes. Mais la principale question s’adresse aussi à Air Algérie qui a recruté ces pilotes au niveau de formation très discutable et détenant, en plus, de faux diplômes. N’y a-t-il pas de danger pour la vie des passagers ? Pour trouver des éléments de réponse à cette question cruciale, nous avons tenté à maintes reprises de joindre la cellule de communication de la compagnie Air Algérie. Malheureusement, aucun de nos appels n’a trouvé une oreille attentive…

lire aussi:⇒ Il s’agit effectivement d’un petit problème, mais la mauvaise gestion va en faire un drame national.

 

Lire aussi:⇒ Caca dans le vol Air Algérie AH 4021 : Casablanca-Oran

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Crédit : Mohamed ABDIWAHAB / AFP

Somalie /Mogadiscio: attentat au camion piégé, au moins 200 morts et 250 blessés

Bilan très lourd en Somalie où 200 personnes ont trouvé la mort dans l’attentat à …

3 comments

  1. c’est bien dommage que vous ressortez un article bidon d’il ya quelques mois dont la source principal était le journal el Khabar écrit par un journaliste véreux, certes Air Algérie est un nid de magouille comme tout ce beau pays dont elle porte le nom mais de la à propager ce genre de mensonge c’est carrément un délit, et autre précision concernant les accusations de corruption, je vous invite à enquêter plutôt du coté de cette école de Batna made in DZ qui est certainement derrière cet article et qui s’offusque que ni les jeunes autodidactes algériens ou les compagnies aérienne juge bon de la sélectionné pour les formations de pilote, prenez avec vous un bon paquet de pognon et demandez un CPL ou un ATPL théorique. vous allez être surpris de quel manière on obtient des licences de pilote dans l’école algérienne .

  2. c’est bien dommage que vous ressortez un article bidon d’il ya quelques mois dont la source principal était le journal el Khabar écrit par un journaliste véreux, certes Air Algérie est un nid de magouille comme tout ce beau pays dont elle porte le nom mais de la à propager ce genre de mensonge c’est carrément un délit, et autre précision concernant les accusations de corruption, je vous invite à enquêter plutôt du coté de cette école de Batna made in DZ qui est certainement derrière cet article et qui s’offusque que ni les jeunes autodidacte algérien ou les compagnies aérienne juge bon de la sélectionné pour les formations de pilote, prenez avec vous un bon paquet de pognon et demandez un CPL ou un ATPL théorique. vous allez être surpris de quel manière on obtient des licences de pilote dans l’école algérienne .

  3. Concrètement, quelle est votre source ? Ne viendrait-elle pas de Batna ? N’essaierai-t-elle pas de dénigrer les diplômes étrangers ? Cet article a sans doute été écrit suite a la discreditation de l’école de Batna par la direction de l’aviation civile d’Alger, qui je rappel est très rigoureuse dans la sélection du personnel navigant Algérien.
    Je ne suis pas d’accord, c’est pas parceque vous l’état n’aide pas votre école que vous devez dénigrer les autres et faire de la désinformation. Nel3ab oula nkhesser

Répondre à Nazim Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>