Home / COOPÉRATION / Royaume du Maroc / Rabat / Pacte Mondial: Séminaire de réflexion des INDH africaines sur la promotion et la protection des droits des migrants et des réfugiés les 18 et 19 décembre 2018

Royaume du Maroc / Rabat / Pacte Mondial: Séminaire de réflexion des INDH africaines sur la promotion et la protection des droits des migrants et des réfugiés les 18 et 19 décembre 2018

Suite à l’adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (PMM). Le CNDH et l’Institut national de formation aux droits de l’Homme Driss Benzekri, en partenariat avec l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et la participation de l’Organisation internationale pour les migrations, organisent les 18 et 19 décembre 2018 à l’INFDH-DB à Rabat, un séminaire de réflexion des institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) africaines sur la promotion et la protection des droits des migrants et des réfugiés.

Ce séminaire permettra aux différents responsables et représentants des INDH impliqués de renforcer leurs compétences en matière de protection des droits des étrangers, par un partage d’expertises, de bénéficier de temps de formation dédiés à des dimensions particulières du droit des étrangers, y compris des réfugiés et demandeurs d’asile. Cet atelier se veut aussi une opportunité pour le partage d’expériences et les initiatives coordonnées des INDH en matière de promotion et de protection des droits des étrangers.


Ce séminaire de réflexion permettra également aux participants de maîtriser la dynamique du PMM et du Pacte mondial sur les réfugiés, les enjeux qui y sont liés et les dimensions susceptibles de faire l’objet de mobilisation nationale, régionale ou continentale des INDH pour une meilleure protection et promotion des droits des étrangers.


Ont pris part à cet atelier de formation des représentants en charge des questions migratoires et des droits des étrangers au niveau des INDH africaines du Niger, de la Mauritanie, d’Algérie, de la RDC, du Mali, du Sénégal et du Maroc.
La première journée de ce séminaire a été consacrée aux enjeux et défis à relever liés aux Pactes au niveau national, continental et international et aux cadres et mécanismes régionaux africains de protection des droits de l’Homme. Alors que la deuxième journée sera une opportunité d’échanger sur les contextes et cadres juridiques nationaux relatifs à la protection des étrangers et stratégies nationales et supranationales pour la promotion et la protection de leurs droits, en particulier sous le prisme des deux Pactes.
Il est à rappeler que le CNDH et le Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme (RINADH) ont organisé le 7 mai 2017 à Niamey (Niger) un événement sur le thème « le Rôle des INDH africaines dans le processus de négociations menant à l’adoption du PMM ». Le CNDH a également organisé du 23 au 25 octobre 2017 à Rabat un atelier de réflexion et de formation sur « Le renforcement des capacités des INDH africaines dans la promotion et la protection des droits des migrants et des réfugiés ».

A Lire aussi  Santé / (Vidéo): La solution miracle pour combattre le paludisme inventée en Inde par un jeune entrepreneur

Le Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’homme (RINADH) est une organisation de coordination régionale qui regroupe 44 institutions nationales africaines des droits de l’homme. RINADH, dont le secrétariat est basé à Nairobi, au Kenya, est actuellement inscrite en vertu de la loi kenyane comme une entité juridique indépendante et est opérationnel depuis 2007. Le Réseau vise à soutenir et à renforcer les institutions nationales africaines des droits de l’homme, ainsi que pour faciliter la coordination et la coopération entre eux-mêmes et entre eux et autres acteurs principaux des droits humains au niveau régional et international. Institutions nationales des droits de l’homme (INDH) se réfèrent généralement à des organismes établis par les gouvernements pour aider à la promotion et la protection des droits de l’ homme au sein de leurs juridictions respectives à travers le traitement des plaintes et de mener des enquêtes, la recherche, la sensibilisation et des programmes éducatifs en ligne avec les Principes de Paris .

About Mohammed Gherrabi

Check Also

En Afrique, il y’a des pays qui cherchent à se développer, d’autres cherchent à déstabiliser et balkaniser le continent…

*Nous avons pris comme échantillon 4 pays africains: Royaume du Maroc, Afrique du Nord, Sénégal, Afrique de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *