Home / Business / Royaume du Maroc / Algérie: ADOLESCENCE POLITIQUE D’UN VIEUX MINISTRE

Royaume du Maroc / Algérie: ADOLESCENCE POLITIQUE D’UN VIEUX MINISTRE

Frontière maroco-algérienne : la plus longue frontière fermée du monde
Frontière maroco-algérienne : la plus longue frontière fermée du monde

« Un léger bienfait fait un ami; un grand bienfait fait un ingrat. » Citation de Joseph Michel Antoine Servan

Jusqu’à quand perdurera le régime algérien avec ce comportement rancunier à l’égard d’un pays frère et voisin qui n’a ménagé ni lésiné en rien pour venir en aide à l’Algérie lors de la guerre de l’indépendance.

Pas un jour qui passe sans que les gouvernements algériens qui se sont succédés, nullement par la voie démocratique, mais plutôt désignés par la nomenklatura militaire algérienne ne montrent leurs dents de chiens enragés à leur frères voisins.
Comment ces dirigeants algériens ont cette si courte mémoire jusqu’à oublier que la ville d’Oujda l’hospitalière servait de base arrière et de maquis au Front de Libération National.

1

Effectivement pour ce qui est de la courte mémoire des dirigeant algérien l’exemple vient de nous l’avancer leur ministre des Affaires Etrangères Mr Abdelkader Messahel qui ce dernier a oublié que son président Bouteflika est né la journée du 02 mars 1937 à Oujda et a grandi au Maroc.

La maison familiale, à l'angle de la rue Nedroma. © Hassan Ouazzani pour J.A.
La maison familiale, à l’angle de la rue Nedroma. © Hassan Ouazzani 

Après l’indépendance du Maroc de farouches résistants marocains ont rejoint le front algérien pour combattre avec leurs frères le colonialisme français. Mais certainement là Monsieur Abdekader Messahel à également oublié cette épisode de l’histoire où il ne connait pas véritablement l’histoire de son propre pays.

 

Nul n’ignore que le gouvernement algérien n’a pu avaler, jusqu’à ce jour, de nombreux projets réalisés par le Maroc en partenariat avec l’Europe pour ne citer que l’implantation de Peugeot – Citroën. Jaloux par la politique marocaine , dans le domaine d’attractivité économique, le gouvernement des militaires algériens par le biais de son ministre des affaires étrangères n’a trouvé autre que de qualifier le royaume de zone de libre échange .

Gêné par l’offensive politique, diplomatique et économique marocaine réussie en Afrique Mr messahel n’a trouvé mieux que d’accuser le Maroc de vouloir blanchir l’argent du Haschich oubliant que ses ‘’karkoubis’’ font ravage dans tous les pays de la région.

A Lire aussi  l'ancien ministre français remplace l'homme d'affaires Burkinabé

Il est temps que les dirigeants algériens reviennent à la raison et ouvrent les frontières afin que se renouent les liens de fraternité et de bon voisinage entre deux peuples frères qui partagent la même langue , la même religion et qui ont les mêmes liens ethniques.

Il est temps que les dirigeants algériens soit conscients que la marche du Maroc soit dans le domaine économique ou pour ce qui est du recouvrement de son intégrité territoriale est irréversible. Qu’il cesse de porter de fausses accusations à leur voisin qui nonobstant les pressions et menace de la France a toujours su par le passé réserver un chaleureux et grand accueil au président du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne ( GPRA), Ferhat Abass.

Lire aussi:⇒ Dans une émission, des penseurs algériens n’ont pas cessé de marteler le « septuagénaires » ministre algérien

Lire aussi:⇒ Algérie, Qatar et Émirats Arabes Unis, des pays qui ont la même rente « le pétrole »

Que Mr Messahel daigne se pencher sur l’histoire et d’arrêter ses déclarations aussi stupides les unes que les autres. Dans cette histoire il trouvera que les revendications algériennes pour l’indépendance ont été toujours à l’époque la priorité des priorités pour le Maroc. Ce qui n’était pas du gout de la France.

Ainsi par ses prises de position inébranlables en faveur de l’Algérie et ce soit au niveau intérieur qu’extérieur le Maroc fut privé d’avoir d’excellentes relations avec ce pays – la France – qui pourraient t servir les intérêts du Royaume et beaucoup apporter à son développement économique.

Si les gouvernements des généraux algériens ne peut rien faire pour le bien de leur pays en matière de développement et ce malgré les richesses algériennes en matière de pétrole et de gaz qu’ils nous épargnent leurs sorties abracadabrantes qui ne font que davantage creuser le fossé entre deux peuples qui ont toujours été frères, par le passé, et dont leur fraternité et leur amour s’éterniseront.

By: Semlali Aabadila Semlali 

1

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Maroc: 62ème anniversaire de l’indépendance: la Révolution du Roi et du Peuple

Le peuple marocain célèbre samedi 18 novembre, dans la joie et la fierté, le 62ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>