Home / CULTURE / RIP/ La chanteuse des Cranberrys, Dolores O’Riordan n’est plus

RIP/ La chanteuse des Cranberrys, Dolores O’Riordan n’est plus

 

Dolores O'Riordan in 2004 CREDIT:  REUTERS
Dolores O’Riordan in 2004 CREDIT: REUTERS
L’agent de la chanteuse du groupe irlandais, Lindsey Holmes Publicity, a annoncé dans un communiqué que la chanteuse était morte « soudainement » alors qu’elle était à Londres pour un enregistrement.

La voix des Cranberries meurt subitement à 46 ans

Dolores O’Riordan naît le 6 septembre 1971 à Limerick, dans le sud de l’Irlande. Ses parents, Terence Patrick et Eileen O’Riordan sont des paysans. Elle est la dernière d’une fratrie de sept, et grandit dans un foyer qui connaît des difficultés financières. Son père, ancien ouvrier agricole, ne peut plus travailler après un accident qui lui laisse des lésions cérébrales. Sa mère, Eileen, devient le soutien de famille. Cette dernière, très pieuse, élève ses enfants dans la foi catholique la plus stricte. «En grandissant, il y avait beaucoup de pression pour que les femmes soient belles, mais ma mère était très stricte et elle ne me permettait pas de me maquiller», détaille-t-elle à l’hebdomadaire The Independent en juin 2009. «Quand j’étais adolescente, j’allais à l’église cinq fois par semaine. Je jouais de l’orgue j’étais très disciplinée. Ensuite j’ai disjoncté, j’ai rejoint un groupe de rock», s’amuse-t-elle en 2007, lors d’une interview dans l’émission Taratata.

Dolores O’Riordan se distingue ensuite pour ces positions floues sur l’avortement. En 1995, elle confie ainsi à Rolling Stones : « Je ne suis pas en mesure de juger d’autres femmes, vous savez ? Mais j’ai envie de dire Idiote, pourquoi t’es-tu retrouvée enceinte ? C’est mauvais pour les femmes de traverser cette procédure et d’avoir un être vivant aspiré de son corps. Cela rabaisse la femme, même si certaines disent Oh cela ne me dérange pas de me faire avorter. Chaque fois qu’une femme avorte, elle broie son amour-propre un peu plus encore. » La remarque est depuis reprise par des sites et blogs « pro-life » qui militent contre l’avortement.

Une sortie sur le féminisme, citée par Le Monde dans un article de 2005 et reprise par nombre de médias et sites Internet, lui a également valu des critiques : « Pour moi, c’est quelque chose pour les filles qui se sont fait plaquer trente fois dans leur vie et qui décident que les hommes sont tous des ordures. »

L’interprète avait aussi expliqué être « dans certains cas pour la peine de mort », en s’appuyant sur un exemple surprenant : « A Singapour, on coupe les mains des voleurs, on coupe les têtes des meurtriers. Résultat : il n’y a plus de crimes. »

Outre ses opinions parfois tranchées, la chanteuse s’était illustrée en 2014 dans un avion de la compagnie aérienne Aer Lingus. Alors qu’elle voyageait de New York (Etats-Unis) à destination de l’Irlande, elle avait agressé une hôtesse. Attendue par la police à l’aéroport de Shannon, elle s’était également montrée violente avec un officier. La mère de famille avait été condamnée à payer une amende et avait été diagnostiquée bipolaire peu de temps après.

About Mohammed Gherrabi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>