Home / CULTURE / RDC: A propos du malaise que le président Félix Tshisekedi a eu lors de son discours d’investiture

RDC: A propos du malaise que le président Félix Tshisekedi a eu lors de son discours d’investiture

A propos du malaise que le président Félix Tshisekedi a eu lors de son discours d’investiture le 24/01/2019, beaucoup ironisaient en se demandant s’il faisait l’objet d’un ‘’lancement’’.

En langage africain, cela veut dire est-ce qu’il était attaqué mystiquement. Il est vrai qu’aucune hypothèse n’est à exclure, surtout que nous sommes en Afrique et particulièrement en RDC et encore particulièrement au palais de la Nation et plus particulièrement encore au bord du fleuve Congo dont nous connaissons tous le pouvoir….(remplacez les points par le mot qui manque).

Gilet pare-balles
Cependant, je pense que l’explication la plus plausible se trouverait dans le ‘’gilet pare-balles’’ que portait le nouveau président, certainement pour la première fois. Le gilet pare-balles pèse en général 15 kg, ce n’est pas aisé de porter et se sentir à l’aise dedans tout de suite. Sans oublier aussi la masse du président, même si sa grande taille lui permet de supporter cette masse.
Quand le président a été évacué, il semble que l’on était obligé de lui retirer son gilet pare-balles et c’est ainsi qu’il était revenu aisément terminer son discours. Le service de sécurité de M. Félix Tshisekedi aurait pu l’entrainer pendant des jours voire des semaines au port du gilet pare-balles, avec une simulation de prestement de serment, de discours, avant d’en venir au réel.
C’était le secret de Barack Obama, il préparait sérieusement ses interventions, il se mettait souvent, dit-on, devant le miroir pour faire son discours seul avec toute la gestuelle qui l’accompagne avant d’arriver devant le public et quand il arrive devant la foule, on le trouve comme un génie hors-pair.

Le succès se construit.

De mon point de vue, ce qui s’est passé et qui a effrayé tout le monde aurait pu être évité avec un service de sécurité ou je ne sais pas de protocole plus professionnel. Mais ce n’est que le début du mandat, espérons que cet incident qui donne l’impression que c’est mal parti pour la présidence Tshisekedi soit vite oublié et que les services de sécurité et de protocole du nouveau président s’en inspirent pour l’aider à mieux exercer son mandat.

A Lire aussi  France: refus de la nationalité française à Maître Gims


Cependant, avant la cérémonie d’investiture, un pasteur avait prié pendant plus de 5 minutes pour le nouveau président et pour la RDC. Donc même si c’est la première hypothèse de ‘’lancement’’ qui était plus plausible, la situation était sous contrôle, puisque M. Félix Tshisekedi était évacué rapidement dans une ambulance et pendant que certains croyaient qu’on transporterait le nouveau président à l’hôpital et que le pire était à craindre, c’est dans une salle près du lieu de la cérémonie qu’il s’était retrouvé (voir photo), débarrassé de sa veste et du gilet pare-balles, à genoux, où les pasteurs et ont intensément prié pour lui et au bout d’une quinzaine de minutes, les ‘’démons’’ ont été chassés et le président a retrouvé son sens et son calme pour revenir poursuivre tranquillement la cérémonie jusqu’à la fin…
On ne peut pas savoir tout ce qui se passe, mais on peut quand même philosopher sur ce qui est accessible à la compréhension humaine.

A propos du malaise que le président Félix Tshisekedi a eu lors de son discours d’investiture le 24/01/2019, beaucoup…

Posted by François Djékombé on Friday, January 25, 2019

Le président Tshisekedi reprend son allocution après un malaise

Congo: scène d’hystérie collective inexpliquée, après la visite de la ministre de la Jeunesse, dans un lycée Nganga Edouard à Brazzaville

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

RDC: F. Tshisekedi donne un ultimatum aux entreprises chinoises

L’homme qui a déclaré vouloir réduire de 50% le taux de pauvreté de la République …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *