Home / Business / POURQUOI LES AFRICAINS NE CONSOMMENT PAS CE QU’ILS PRODUISENT ?

POURQUOI LES AFRICAINS NE CONSOMMENT PAS CE QU’ILS PRODUISENT ?

Au Sénégal, l'élevage reste une affaire de famille où chacun tient son rôle. La traite est dévolue aux femmes. © RFI / François-Damien Bourgery
Photo crédit © RFI / François-Damien Bourgery
Pour les pays sous – développés, les problèmes économiques les plus importants aux quels ils se heurtent et doivent trouver des solutions dans le cadre de la coopération internationale sont, de deux ordres : instabilité criante des marchés de produits de base et le sous – développement.

Les Accords de partenariat économique (APE) ou  Accords de Pendaison Economique » 

Question de qualité ou d’accessibilité, le débat persiste sur la problématique de la consommation des produits locaux par les Africains. En effet, bien que les pays africains produisent un certain nombre de denrées prisées telles que le riz, l’oignon, l’huile, le lait ou encore le sucre, il demeure que les consommateurs tendent à se tourner vers les produits importés. Une situation qui pose un véritable problème et contribue à creuser le déficit de la balance commerciale des pays africains.

Concurrence entre la production locale et les produits d’importation

L’accent a été mis à de nombreuses reprises sur la concurrence que faisait la poudre de lait à la production locale. Les données chiffrées montrent sans aucune ambiguïté que le lait obtenu à partir de poudre a un coût de revient nettement inférieur au prix du lait frais local commercialisé en milieu urbain. Il peut constituer de toute évidence un frein au développement de cette production locale. Mais il ne faut pas oublier cependant toutes les contraintes locales qui elles aussi freinent cette production: productivité, collecte…

Le lait consommé au Sénégal provient essentiellement de l’Union européenne. Le pays compte pourtant 200 000 éleveurs. Mais faute d’une filière laitière structurée et à cause de taxes qui leur sont défavorables, ils peinent à peser face au mastodonte européen.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Côte d’Ivoire / Pluie diluvienne à Abidjan :Communiqué de L’Office Nationale de la Protection Civile (ONPC)

Les averses de pluies débutées en milieu de nuit du 18 juin 2018 continueront de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>