Home / COOPÉRATION / ONU / RDC: Leila Zerrougui succède à M. Maman Sidikou à la tête de la MONUSCO

ONU / RDC: Leila Zerrougui succède à M. Maman Sidikou à la tête de la MONUSCO

Mme Leila Zerrougui
Mme Leila Zerrougui

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd’hui que Mme Leila Zerrougui, de l’Algérie, était nommée Représentante spéciale et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Leila Zerrougui, née en 1956 à Souk Ahras en Algérie, magistrate, est une experte juridique en matière de droits de l’homme et en administration de la justice. Leila Zerrougui est représentante spéciale adjointe du secrétaire général et adjointe au chef de la mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO). Le 13 juillet 2012, elle est nommée représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour le sort des enfants en temps de conflit armé. Précédemment, Leila Zerrougui a été membre du Groupe de travail sur la détention arbitraire au Conseil des droits de l’homme des Nations unies depuis l’année 2001, et elle a été présidente et rapporteure du Groupe de travail de l’année 2003 jusqu’au mois de mai 2008. Elle avait auparavant servi en tant que membre expert d’un certain nombre de groupes de travail et de comités de la Commission des droits de l’homme.

Mme Zerrougui succède à M. Maman Sidikou, du Niger, dont la mission se termine en janvier 2018.  Le Secrétaire général exprime sa gratitude à M. Sidikou dont il salue le leadership et le dévouement tout au long de son mandat.

Mme Zerrougui a plus de 30 années d’expérience dans les domaines de l’état de droit et de la protection des civils, ainsi que des compétences en matière de gestion et de leadership.  Elle a été Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé de 2012 à 2016, et Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général à la MONUSCO, de 2008 à 2012, au sein de laquelle elle a dirigé les travaux visant à renforcer l’état de droit et la protection des civils.

A Lire aussi  Khalid Chafaqui: Donald Trump soulève un torrent d’indignation après ses propos «Racistes», «abjects» et «blessants»

Experte juridique en matière des droits de l’homme et de l’administration de la justice, Mme Zerrougui a mené une éminente carrière dans le renforcement de l’état de droit et la défense des stratégies et des mesures de protection des groupes vulnérables, en particulier les femmes et les enfants.  Membre du Groupe de travail sur la détention arbitraire du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies de 2001 à 2003, elle en a été Présidente-Rapporteuse de 2003 à 2008.

Elle a auparavant été membre experte de plusieurs groupes de travail et comités relevant de l’ancienne Commission des droits de l’homme des Nations Unies.  Avant d’entamer sa carrière à l’international, Mme Zerrougui a mené une longue carrière en Algérie où, en 2000, elle a été nommée à la Cour suprême.

Née en 1956, Mme Zerrougui est titulaire d’un diplôme de l’École nationale d’administration, sise à Alger, obtenu en 1980.  À partir de 1993, elle a occupé divers postes académiques dans des facultés de droit en Algérie et a été Professeure agrégée à l’école Supérieure de la Magistrature, à Alger.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Khalid Chafaqui: Donald Trump soulève un torrent d’indignation après ses propos «Racistes», «abjects» et «blessants»

«Racistes», «abjects» et «blessants», les propos de Donald Trump sur l’immigration en provenance de «pays …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>