Home / MONDE / Noël 1985: Le Conflit entre le Burkina Faso et le Mali

Noël 1985: Le Conflit entre le Burkina Faso et le Mali



Le 25 décembre 1985, l’armée malienne lançait une offensive en territoire burkinabè. Officiellement déclenchée en raison d’un litige frontalier dans la bande d’Agacher, cette seconde « guerre des pauvres » constitue surtout l’apogée de plusieurs mois de tensions entre le Mali de Moussa Traoré et le Burkina Faso de Thomas Sankara.



 

Des affrontements éclatent à la frontière entre le Burkina Faso et le Mali, après que le Burkina Faso ait tenté de tenir un recensement dans la bande frontalière de Agacher, une zone disputée par les deux pays. Les combats réactualisent un conflit vieux de deux décennies qui se réglera définitivement après une guerre de 5 jours.

La bande d’Agacher, longue de 160 kilomètres et large de 20 kilomètres, a la réputation d’être riche en minerais. Depuis 1974, le Mali et le Burkina Faso s’en disputent la possession. Des combats aériens et terrestres ont lieu du 25 au 30 décembre 1985. Après l’annonce de plusieurs trêves non respectées, deux cessez-le-feu sont annoncés le 30 décembre. Le premier est piloté par la Libye et le Nigeria, le second, qui entrera en vigueur, se tient sous les auspices de l’Accord de non agression et d’assistance en matière de défense (ANAD), un pacte conclu en 1977 par la Haute-Volta (Burkina Faso), la Côte-d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo. Une fois la guerre terminée, les deux belligérants déclarent avoir obtenu des victoires écrasantes. Cependant, le Mali, avec des forces aérienne et terrestre supérieures, était en contrôle des villages disputés. Le conflit territorial est finalement réglé en janvier 1986 alors que la Cour internationale de justice de La Haye demande aux deux parties de respecter le statut quo administratif qui prévalait avant le début du conflit. Le 17 janvier, les présidents Moussa Traore, du Mali, et Thomas Sankara, du Burkina Faso, se rencontrent à Yamoussoukro, en Côte-d’Ivoire. Tous deux conviennent de retirer leurs troupes de la bande d’Agacher. Le 30 janvier, un règlement définitif du conflit est conclu.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Acte 10 /Algérie: Dixième vendredi consécutif de manifestations contre les dernières manœuvres du pouvoir

Des appels similaires continuent d’être relayés sur les réseaux sociaux. Le sentiment d’avoir obtenu de …