Home / COOPÉRATION / Football / Mondial 2026: Tout sur la candidature du Maroc

Football / Mondial 2026: Tout sur la candidature du Maroc

Décidément, le Maroc est sur la bonne voie pour remporter, après quatre échecs, l’organisation de la Coupe du Monde 2026.

“Je suis le président des 54 pays membres, et je voudrais que mon engagement en faveur de la candidature du Maroc ne souffre d’aucun doute. C’est toute l’Afrique qui est directement concernée par cet engagement marocain”, proclamait en février le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, lors du Congrès de l’instance continentale à Casablanca.

Selon les premiers éléments du dossier de candidature marocaine, l’un des premiers arguments sur lequel le Maroc pourra s’appuyer concerne sa stabilité politique et sa sécurité. Le Royaume fait partie des pays les plus sûrs au monde. Le deuxième point fort du pays se décline à travers sa situation géographique qui le situe dans un fuseau horaire favorable.

Ce qui permettra au plus grand nombre d’amateurs de foot de suivre les matchs sans devoir faire une nuit blanche ni se réveiller tôt comme pour le décalage horaire. En version Maroc, la coupe du monde permettra de visionner quatre matchs pendant la tranche horaire située entre 14 h et 20 h contre 1 à 4 matchs en Amérique selon les fuseaux horaires.

Onze villes ont été sélectionnées pour accueillir les matchs: Marrakech, Rabat, El Jadida, Agadir, Tanger, Tétouan, Nador, Oujda, Fès, Meknès et Ouarzazate. Des villes dotées d’un aéroport situé entre 2 km (Ouarzazate) et 111 km (El Jadida) des centres-villes. Les aéroports ont jusqu’à 5 liaisons quotidiennes avec la métropole économique.

A lire aussi: Entretien exclusif avec Mr Christian Lagnide Enock PDG du FDFA

Le Maroc est connecté à 52 pays et 11 villes, notamment à travers le hub de Casablanca. Grâce à ses multiples partenariats (United Airlines, Iberia, Latam Airlines, Turkish Airlines, Emirates..), le Royaume peut être relié à 170 pays à travers le monde en une seule escale.

Les infrastructures aéroportuaires sont flexibles puisqu’elles peuvent accueillir des vols internationaux en tant que point d’entrée et peuvent accueillir des vols domestiques pendant le vol. Outre la proximité géographique avec l’Europe, les pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie, l’offre marocaine sera adaptée à tous les budgets. Le comité d’organisation est allé jusqu’à donner le détail des conditions de voyage et de séjour dans le Royaume.

A lire aussi: DONALD TRUMP MENACE SUR SON COMPTE TWITTER

Ainsi, le prix moyen du billet d’avion low cost varie autour de 50 euros selon les villes de départ. D’autres offres pourraient être proposées à l’occasion de la tenue de la coupe du monde. Les fans peuvent même s’offrir un vol en jet privé autour de 4.000 euros. Une formule intéressante pour les personnes qui voyagent en groupe.  Les conditions  d’hébergement sont également abordables.

A Lire aussi  Effondrement de trois immeubles à Casablanca: SM le Roi visite les lieux et se rend au chevet des victimes Vendredi, 11 juillet, 2014

Les prix dans les maisons d’hôtes et les campings tournent autour de 30 euros, 70 euros dans les hôtels et 500 euros pour un hébergement de luxe. La restauration est également à la portée de toutes les bourses. Les prix démarrent pour un repas traditionnel à partir de 5 euros contre 25 euros pour la cuisine internationale. Les amateurs de gastronomie peuvent s’offrir un repas à 80 euros.

A lire aussi: DES JOURNALISTES AMÉRICAINS REAGISSENT AU «TWEET MENAÇANT» DE TRUMP

A l’intérieur du Royaume, le prix du transport est abordable. Les prix oscillent entre 7 euros pour l’autocar (Casablanca-Fès) et 20 euros par train pour le même tronçon. Les fans du foot peuvent également faire appel à un chauffeur privé pour 160 euros.

Le format de la coupe du monde 2026 connaîtra un changement fondamental. En effet, la compétition sera élargie à 48 pays, répartis en 16 groupes de 3 équipes. Ce qui suppose plus de moyens en termes de budget, d’infrastructures, de stades… Le Maroc devrait s’inspirer de l’expérience des autres pays en matière d’organisation de grandes compétitions sportives internationales.

Ainsi, les stades prévus seront des modèles flexibles en fonction de la taille de la coupe du monde et de leur vocation future d’après-la coupe du monde. Certains stades déjà existants seront mis à niveau pour être conformes aux standards de la compétition.

Chaque stade sera doté d’une énergie 100% renouvelable. L’aspect écologique et respect des travailleurs fait partie des arguments qui seront défendus lors de sa campagne. La dimension écologique sera également au cœur de l’argumentaire marocain: 2,3 tonnes de CO2 contre 2,7 tonnes au Brésil en 2014 et 2,8 tonnes en Afrique du Sud en 2010.

La maîtrise des gaz à effet de serre est possible grâce à la courte distance entre les villes hôtes, entre le Maroc et l’Europe, principal émetteur de fans voyageant au cours d’une coupe du monde. Ce qui induit des vols de 2 à 4 heures.

Avec, leconomiste

Vidéo: Christian Lagnidé, président de la fondation pour le développement du football africain (Fdfa) s’exprime sur le soutien de sa fondation à la candidature africaine du Maroc pour le mondiale 2026.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

(VIDEO) L’Afrique décortiquée par un expert chinois

Officiellement, l’Europe déploie sa coopération au nom du « développement » et des « Objectifs du Millénaire ». Depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>