Home / CULTURE / Monde: l’objectif de Daech n’a jamais été d’islamiser le monde mais…

Monde: l’objectif de Daech n’a jamais été d’islamiser le monde mais…

1 - Copie

Contrairement aux idées reçues, l’objectif de Daech n’a jamais été d’islamiser le monde mais d’instaurer, dans le monde, la peur et la haine de l’islam et des musulmans. Avec pour effet de radicaliser les musulmans et les non-musulmans et de les pousser vers le fameux clash des civilisations théorisé par l’Américain Samuel Huntington. En d’autres termes, de diviser le monde en communautés distinctes, séparées et hostiles les unes envers les autres.
Un monde divisé en communautés hostiles est un facteur déterminant, voire indispensable, à sa domination par une puissance supra-communautaire : la finance.

Le choix des mots est lourd de sens. Le ministre des affaires étrangères français Laurent Fabius plaidait pour ne pas utiliser le terme d’ « Etat islamique » car le groupe terroriste n’est, disait-il, pas un Etat. « Il voudrait l’être, il ne l’est pas. Et c’est lui faire un cadeau que de l’appeler ‘Etat’. » Il notait également que l’utilisation de l’expression Etat islamique « occasionne une confusion : islam/islamisme/musulman. Il s’agit de ce que les arabes appellent Daech et de ce que j’appelle pour ma part les égorgeurs de Daech » a-t-il ajouté.

Daech n’est donc pas un produit de l’islam mais celui du projet néoconservateur pour le monde. Un projet qui a commencé par les invasions de l’Afghanistan et de l’Irak, et qui a continué par les soi-disant printemps arabes.
C’est selon cette grille de lecture qu’il faut interpréter et comprendre le soutien officieux mais non moins actif de certains Libanais à Daech.
Ces Libanais sont issus de toutes les communautés, autant chrétiennes que musulmanes, de plusieurs partis et mouvements politiques différents, et de divers secteurs économiques et professionnels. Ils sont autant présents en politique que dans la société civile, sous la forme de collectifs et d’organisations non gouvernementales.
L’un des avantages de la récente victoire du Liban sur Daech et des réactions négatives qu’elle a suscité chez certains est qu’aujourd’hui on peut clairement identifier les différents acteurs libanais du projet néoconservateur.
Cette nébuleuse néoconservatrice est le véritable adversaire de tout Libanais qui aime son pays, qu’il soit du 8 ou du 14 Mars, qu’il soit chrétien ou musulman, chiite, sunnite, druze, maronite ou orthodoxe, qu’il soit de gauche, de droite ou du centre, qu’il soit membre d’un mouvement politique ou de la société civile.

A Lire aussi  Quand le Maroc sauve la France!!!

Avec, Source

Est-il temps d’arrêter de les appeler « ISIS », et d’essayer de les appeler « Daech » ?

Mais pourquoi ? Tout est dans le jeu de mots. « Daech » est l’acronyme du nom d’ISIS en arabe (the Islamic State of Iraq and Al-Sham’). Mais [ce nom] a une sonorité proche de « dahes », une insulte qui fait référence à « ceux qui propagent la discorde » en arabe. 

Et quand vous les appelez « Etat islamique », vous légitimez en quelque sorte à leur prétention à représenter un Etat-nation.

Utiliser le nom d’ISIS peut aussi suggérer qu’ils représentent la religion musulmane. Et c’est une idée à laquelle tentent de s’opposer les Musulmans du monde entier.

ISIS déteste tant le nom de Daech qu’ils ont menacé de couper la langue de ceux qui l’utilisent. 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

10356025_10152376780042688_6827942343874605000_n

Quand le Maroc sauve la France!!!

En effet,  le ministère marocain de l’intérieur, a annoncé par voie de communiqué, dont copie a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>