Home / COOPÉRATION / Migration: Une  table ronde nationale sous le thème : «  les obstacles de l’accès des femmes migrantes au Maroc à la justice –quelles sont les alternatives » ?

Migration: Une  table ronde nationale sous le thème : «  les obstacles de l’accès des femmes migrantes au Maroc à la justice –quelles sont les alternatives » ?

Une  table ronde nationale sous le thème : «  les obstacles de l’accès des femmes migrantes au Maroc à la justice –quelles sont les alternatives » ?  a été  organisé    le  01 février  2019, par  le fonds For Global Human Rights et  Israr. 

L’objectif de cette table ronde est d’analyser la situation des femmes migrantes au regard de leur droit d’accès à la justice, en mesurer les obstacles et de proposer des recommandations  pour leur garantir  le respect  de ce droit fondamental.

L’augmentation   de la  migration des femmes constitue un des caractéristiques  les plus importantes de la  migration. Au Maroc, la migration est au cours des années, de migration de passage vers l’Europe, une migration de résidence, entraînant donc des besoins spécifiques  pour  les femmes. Les femmes  en effet sont  parmi les  plus  vulnérables à l’accès  à la  justice.

Le Maroc a ratifié un bon  nombre de conventions internationales sur les  migrants et les droits de  l’homme en  plus de l’adoption de  lois nationales spécifiques pour les migrants.

Cependant les questions subsistent quant à l’efficacité de cette  politique et à la mesure dans laquelle les  femmes  migrantes jouissent des droits qui leurs sont accordées par ces lois nationales et conventions  internationales

Afin d’en débattre, la Coalition ISRAR  pour l’autonomisation et l’égalité en coordination avec la Bureau régional des magistrats du Maroc et de nombreuses organisations sur le terrain ainsi que des représentants des secteurs gouvernementaux et des  organismes de défense des droits de  l’homme .

Cette table ronde a traité du cadre  juridique régissant l’accès des  femmes migrantes  à la justice, les garanties des procédures pour exercer ce droit et le rôle des centres de conseil et d’orientation de la société civile pour faciliter l’accès des femmes migrantes à  la justice.

A Lire aussi  Le contrat qui lie Hervé Renard avec la FRMF sera mené à son terme, c’est à dire jusqu’en 2022

About Mohammed Gherrabi

Check Also

L’Oligarchie algérienne , doit cesser de s’accrocher à des mirages (rasd) et doit clore ce différend artificiel au sujet du Sahara marocain

Ramtane lamamra a atterri mercredi soir a cointrin à bord d’un jet du gouvernement pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *